Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

26 novembre 2016

 

 

 

J'essaie également d'éteindre le feu, mais il brûle en nous. J’essaie de l’éteindre, mais il insiste pour consumer. 

Et puis ils nous prônent que ce n’est pas le moment d'attiser les flammes, que nous devrions faire en sorte plutôt que de les faire partir de nous concentrer à sauver des vies Juives, de ne pas irriter nos voisins, car ils pourraient se fâcher. Accepter la décision d’en haut. Sur les médias sociaux et dans les lieux officiels, où ils s’expriment sur le projet de «loi muezzin» qui aurait provoqué les incendies. Plus tôt, ils ont dit que les attaques aux «coups de poignard,» avait été causées par le Mont du Temple et que l’occupation et l’oppression et diverses autres raisons faisaient que nos voisins, n'avaient pas d’autres choix que d’entreprendre une campagne de meurtres et de destructions. Dès 1963, l'écrivain A. B. Yehoshua a rédigé ce protocole dans son histoire, « face aux forêts.». La forêt a été brûlée pour montrer les « crimes sionistes ». Cela m'a rappelé les émeutes de Paris en 2006 ; là aussi, ils crucifièrent quelqu'un pour avoir osé critiquer l’appétit pour la destruction de musulmans parisiens. Ils sont les seules personnes opprimées dans le monde. C'est Sûr!

Notre terre brûle non seulement à cause d’accidents (et certains de ces incendies étaient en fait causés par de la négligence), mais aussi à cause du comportement des pyromanes qui ont adopté la conviction injustifiée : « Elle ne sera ni la nôtre ni la vôtre.» 

Nous en avons assez du parler doucereux, du Président  Ayman Odeh de la liste arabe commune. Même maintenant, vous continuez à dire que vous êtes les indigènes originaux de cette terre, et donc il n’y aurait aucune chance que des arabes auraient mis le feu au pays : « la forêt du Carmel est la nôtre, il s’agit de notre patrie. »

 

Ce que nous voyons entre les lignes de vos commentaires, c’est que nous sommes seulement des invités ici. « C’est mon endroit ; Il s’agit de ma forêt ; Je suis celui qui est blessé, pas vous. » Comme le buisson d’épine dans la parabole de Yotam, vous avez tenté de calmer les choses, mais à la place vous avez rajouté du combustible au feu. Ouvrez une Bible et vous y trouverez la Forêt du Carmel en vedette. Quelque 1500 ans avant l’arrivée de l’occupation musulmane, c’était déjà la patrie juive.

 

Que ce soit par l’eau, les incendies de forêt, l’épée lancinante des agresseurs; que ce soit par strangulation ou lapidation ou en variant,d'étranges attaques terroristes  nous avons appris à connaître toutes les méthodes depuis le retour à Sion. Dans le jugement de Salomon, le roi ordonne que le bébé soit coupé en deux et partagé entre les femmes rivales. N’oublions pas les paroles de la fausse mère: « qu'il ne soit ni mien, ni vôtre, mais diviser-le » (1 Rois 03:26).

 

Mais nous ne sommes pas seulement bien versé dans les catastrophes ; On sait bien comment se relever des cendres et de la poussière. Ils brûlent et  nous nous construisons, ce qui est, après tout, le contrat historique fixe. Haïfa et la Forêt du Carmel seront réhabilitées ; le même est vrai Nataf dans les collines de Jérusalem et de Talmon dans les collines de Judée, ainsi que d’autres endroits.La bonne terre s’épanouira une fois de plus, en dépit de ceux qui s’élèvent contre elle. 

Par Dror Eydar

http://www.israelhayom.com/site/newsletter_opinion.php?id=17741

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com

http://malaassot.over-blog.com/2016/11/ils-brulent-nous-batissons.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics

Published by DAVID - - ISRAEL, TERRORISME, MONDE ARABO MUSULMAN

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog