Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Suède: crimes déclarés à l'échelle nationale

Suède: crimes déclarés à l'échelle nationale


Le constat est établi de manière certaine: il y a une épidémie de violence, de viols et de pédophilie en Europe, une épidémie comme on n'avait jamais connu auparavant, concrétisée par la vague d'agressions sexuelles à travers l'Europe lors des fêtes du Nouvel-An 2016. Des agressions attribuées à des "hommes du Sud" et qui n'ont pas touché que l'Allemagne, mais aussi d'autres pays, notamment Norvège, Finlande, Suède et Autriche.

Phénomène confirmé par un nombre impressionnant de rapports qui révèlent que la propagation et la multiplication de ces crimes en Europe prend bien une forme épidémique et que cette contagion est directement liée à l'afflux massif de migrants musulmans. Mais les dirigeants européens, y compris le clergé, la police et les médias traditionnels, continuent de nier la vérité sur ce qu'est vraiment la culture islamique et continuent de fermer les yeux sur la réalité du dogme musulman, tout en refusant de reconnaître ce qui est pourtant devenu une évidence: un phénomène de société devenu ingérable.

Si l'on constate que des pays semblent touchés plus que d'autres, on peut supposer que c'est juste un problème lié à la liberté de la presse ou du moins, au fait que la presse de certains pays ne joue pas son rôle d'information et applique une sorte d'autocensure en taisant volontairement certains crimes. Pour ne pas attiser le sentiment d'insécurité et de défiance envers l'islam. C'est le cas en France, où les pouvoirs publics et la presse nationale ont essayé de cacher des cas de viol et de pédophilie dans les camps de Calais.

On peut supposer également que, comme en Suisse, les femmes agressées n'osent pas dénoncer leurs violeurs, de peut d'être taxées de xénophobie: c'est seulement après la divulgation des vagues d'agressions sexuelles en Allemagne lors des fêtes du Nouvel-An 2016 que des Suissesses de Zurich ont osé parler et déposer plainte auprès de la police municipale. Lesquels flics zurichois se sont fendus d'un joli communiqué: "Ces femmes ont été agressées par plusieurs hommes à la peau foncée". Ailleurs, on les appelle des "non-Européens", comme en Norvège. Toujours les mêmes euphémismes pour ne pas nommer par son nom le cancer qui ronge le monde...

On peut imaginer également que, pour ces pays apparemment non concernés par les vagues d'agressions musulmanes, ce n'est juste qu'une question de temps: ce qui arrive aujourd'hui en Grande-Bretagne, en Allemagne ou dans les pays nordiques arrivera demain dans les pays latins et les pays du sud et du centre de l'Europe. En Grande-Bretagne, en Allemagne, dans les pays scandinaves comme en Autriche, le phénomène est devenu le problème principal. Un problème insoluble tant qu'on n'aura pas la volonté politique de faire le constat lucide qui permette d'identifier la vraie cause: l'islam.

L'Autriche est à ce point frappée par une série d'agressions sexuelles commises par des réfugiés musulmans que l'adjoint au maire de Vienne a fini par admettre que "Cela ne peut pas continuer ainsi. Il doit y avoir un arrêt immédiat des réfugiés dans le pays et l'extradition de toute personne impliquée dans un crime. La sécurité des Autrichiens doit passer en priorité".

Dans les pays du nord, Suède, Norvège et Finlande, cette épidémie a pris de telles proportions que certaines femmes blondes en sont arrivées à se teindre les cheveux en noirs et à sortir en groupes pour éviter d'être les cibles des musulmans. D'autres s'équipent de différents dispositifs anti-viol (alarme qui émet un son strident qui monte à plus de 100 décibels, sous-vêtements reliés à la police ou équipés de capteurs sensoriels et d'un circuit électrique qui délivre des décharges, tampon FemDefence équipé d'une broche pointue, préservatifs à épines "Rape-aXe", etc).

La Suède est un bon exemple de ce à quoi le reste de l'Europe ressemblera dans quelques années: le pays a importé un très grand nombre d'immigrants musulmans avec des effets catastrophiques [1]. Il est par exemple deuxième dans le classement mondial pour les plus grand nombre de viols, juste derrière l'Afrique du Sud [2]. Alors que des statistiques indiquent qu'une femme sur quatre risque d'être victime d'agression dans ce pays, les autorités annoncent le lancement d'un programme d'éducation civique destinés aux demandeurs d'asile non-Européens et ainsi essayer de leur inculquer les normes sociales et sexuelles occidentales, dans une vaine tentative de prévention de la violence contre les femmes.


La Norvège est elle aussi gravement touchée. Elle est devenue un pays de dhimmis par excellence: alors que les actes violents de toutes sortes se multiplient, la responsable de la société privée qui gère 40% des centres d'accueil pour réfugiés trouve des circonstances à ces comportements bestiaux: "Il n'y a pas de code culturel unique pour dire ce qui est un bon ou un mauvais comportement parce que nous voulons une société libre", a-t-elle déclaré, ajoutant: "On doit être tolérants vis-à-vis d'attitudes qui peuvent être considérées comme immorales par certaines normes traditionnelles ou religieuses".

La porte ouverte à l'instauration de la charia et à son cortège de bienfaits, comme la polygamie et le mariage des gamines à partir de 10 ans. Il faut bien être compréhensifs et indulgents avec ces pauvres malheureux en manque de sexe car venus sans leurs épouses [3], non?

Tandis qu'en Allemagne, la police a enregistré 208.000 crimes commis par les migrants en 2015, dont 85.000 cas de vol, 36.000 cas de vol avec violence et 1.700 agressions sexuelles. Rien que durant les fêtes du Nouvel-An 2016, la police a enregistré 460 plaintes pour viol.

Bien entendu, la plupart de ces attaques n'ont pas été rapportées par les médias traditionnels. Et quand ils ne peuvent pas faire autrement que de traiter ces informations, ils les présentent comme des "actes isolés" et non comme un phénomène de société directement lié à la culture islamique et au dogme musulman.

Quant aux musulmans eux-mêmes, après les vagues de viols qui se sont produites à Cologne lors des fêtes du Nouvel-An 2016, on aurait pu penser qu'ils auraient compris la leçon: ce qui est une tradition chez eux [4] est une perversion immorale et surtout un délit aggravé en Europe. Et que, contrairement à certains pays musulmans où la pédophile et le viol sont des actes anodins ordinaires, en Europe, ces agissements sont des actes criminels. Mais pas du tout: le musulman ne peut pas admettre que ses mœurs puissent être des actions répréhensibles. D'ailleurs, comment le lui faire comprendre, quand toute la littérature islamique, coran en tête, encourage ces actes qui sont pour nous tous, non-musulmans, immoraux et abjects? Car ces agissements, c'est le prophète de l'islam lui-même qui a encouragé à les accomplir, des actes auxquels il s'est lui-même adonné durant la deuxième partie de sa "prophétie", une fois installé à Médine en 622:

- Mahomet prit Aïcha, fille de son ami abu-Bakr as-Siddik, pour troisième épouse en 659, elle était âgée de 6 ans; il consommera ce mariage trois ans plus tard, à Médine.

- Lors de ses innombrables ghezwas (razzias), lui et ses compagnons avaient l'habitude d'abuser sexuellement les femmes qui leur tombaient sous la main: considérées comme butin de guerre, elles étaient violées puis généralement vendues aux marchés aux esclaves. Quelques-unes, plus chanceuses si l'on peut dire, finirent mariées à des musulmans, à l'exemple de la princesse juive Saffiya bint Huhay, détenue comme esclave par Mahomet après la bataille de Khaybar avant qu'il n'en fasse sa onzième épouse [5].

Aujourd'hui en Europe, la tradition mahomédienne se perpétue, peut importe que ce soit illégal ou non. Car pour l'islam, les lois d'Allah et de son prophète prévalent sur toutes les lois humaines, a fortiori les lois des mécréants.

Un fait important à retenir: toutes les agressions ne sont pas signalées. Probablement parce que les victimes sont culpabilisées ou ont honte, ou encore elles ont peur de passer pour de vulgaires racistes. En tout état de cause, les statistiques et les enquêtes faites à ce sujet sont bien en deçà de la réalité. C'est ainsi qu'en France, une enquête a démontré que le viol est un crime minoré, voire banalisé et que seule une victime sur dix ose porter plainte.

***********************************

La crainte de viol par les migrants se propage donc à travers l'Europe. Dans certaines villes, les femmes n'osent plus sortir le soir. Le phénomène prend une telle ampleur que les services d'État chargés de garantir la sécurité des personnes sont dans l'incapacité totale de pouvoir assurer leur rôle.

- En Allemagne, un lycée de Pocking (Bavière) a interdit aux jeunes filles de porter des vêtements décolletés et des minijupes, le gymnase de l'école ayant été transformé en centre d'accueil pour 200 réfugiés syriens. Tenues vestimentaires jugées suffisantes pour provoquer les musulmans, attiser leur appétit sexuel, les exciter et leur donner des envies incontrôlées.

- En Suède, même les petites villes ne sont pas épargnées: à Kalmar, localité du sud du pays peuplée d'environ 36.000 habitants, neuf femmes ont été victimes d'agressions sexuelles durant la nuit du Nouvel An 2016. Du coup, à défaut de faire fonctionner la justice du pays, les Autorités ont émis des avertissements aux femmes pour qu'elles se méfient des attaques potentielles; mais si l'État ne peut rien, que peuvent-elles faire en tant que femmes, à part se cloîtrer ou adopter la tenue charia-compatible, à savoir le tchador ou la burqa? Au pays des Vikings...

- Toujours en Suède: à l'issue d'agressions sexuelles répétées, la police d'Östersund (commune du centre de la Suède, peuplée d'à peine 50.000 habitants) a fait savoir que la sécurité des femmes ne pouvait plus être assurée en ville. Depuis le 20 février 2016, huit femmes avaient été agressées sexuellement ou violées. On leur conseille donc d'éviter toute sortie nocturne, même accompagnées.

- En Finlande, la police dit que, selon des informations qu'elle détient, ces attaques sont coordonnées. Par qui et dans quel but? Déstabiliser les sociétés occidentales? Elle ne le précise pas.

- Le chef de la police de Vienne conseille aux femmes de ne pas sortir seules dans les rues.

- Wolfgang Albers, chef de la police de Cologne, a été relevé de ses fonctions pour avoir manipulé l'opinion publique à propos des agressions sexuelles du Nouvel-An 2016. Ce qui ne semble pas avoir de grandes conséquences, puisqu'on continue de mentir aux Allemands: la police persiste à couvrir les musulmans en falsifiant ses documents, sur ordres du Ministère. Ainsi, le mot viol est banni des rapports et "la pénétration du doigt n'est pas du viol"!

I Petit récapitulatif non exhaustif de quelques faits survenus depuis février 2016 dans une Europe qui s'enrichit chaque jour un peu plus grâce au multiculturalisme:

- Norvège, 12 février 2016:
Un garçon de trois ans a est violé par "plusieurs personnes" dans un centre de réfugiés de Stavanger (troisième ville de Norvège).

- Belgique, 12 février 2016:
Six Irakiens dansent et chantent pendant le viol collectif d'une fille de 17 ans, qui a fini par s'évanouir.

- Allemagne, 19 février 2016:
Plus de 300 agressions sexuelles ont été enregistrées rien que durant le mois de janvier 2016, les plus jeunes des victimes ne sont âgées que de 3, 5, 6, 7, 8, 9 et 10 ans.

- Allemagne, 4 mars 2016:
Le parc aquatique Arriba de Norderstedt a été le théâtre de deux agressions sexuelles par des migrants. Ce fait est survenu quelques jours après que deux filles avaient été molestées par des migrants afghans. La direction du parc aquatique a été forcée de recourir à l'application de la charia, qui consiste à séparer les hommes et les femmes et à interdire aux hommes et aux adolescents l'accès aux toboggans à certains moments de la journée. Cette application de la loi islamique dans le Lander de Schleswig-Holstein intervient quelques jours après que la police ait arrêté deux Afghans demandeurs d'asile et auteurs d'agression sexuelle contre deux autres jeunes filles sur les toboggans.
Le parc aquatique avait également été la scène d'une autre attaque sexuelle sur quatre filles l'été dernier.
Aujourd'hui en Allemagne, on voit fleurir des panneaux qui essayent d'apprendre aux musulmans à dompter leurs instincts primitifs et leur enseigner les règles de base de la vie en société et comment se comporter dans le monde civilisé. On a l'impression que le pays a fait un voyage dans le temps: retour à l'âge des cavernes!

- Allemagne, 5 mars 2016:
Les espaces publics sont devenus de plus en plus périlleux pour les femmes et les enfants. La violence sexuelle a grimpé en flèche depuis qu'Angela Merkel a permis l'arrivée de plus d'un million de migrants musulmans. Les crimes sont minimisés par les autorités, apparemment pour éviter d'alimenter des sentiments anti-immigration.
On s'attend au pire avec le retour des beaux jours: les filles et femmes vêtues autrement qu'en tchador, c'est-à-dire normalement, en jupe ou en robe, seront des proies potentielles: "Au moment où ils [les musulmans] voient une jeune femme portant une jupe, ils croient qu'ils ont un laissez-passer". Car c'est bien connu: les femmes de l'Ouest sont des traînées, justes bonnes à être violées dès qu'elles mettent le nez dehors.

- Allemagne, 8 mars 2016: h
Nouvelles attaques contre de jeunes enfants par des gangs de sexe à Cologne, malgré le scandale des viols commis durant les fêtes du Nouvel-An 2016.
L'islam ne considère pas monstrueuse la pratique de la pédophilie et considère le viol des non-musulmanes comme un acte normal, voire un acte de haute moralité, puisqu'il a été pratiqué par Mahomet en son temps.
Dans une piscine de Cologne, la ville des attaques du Nouvel An 2016, une gamine de 12 ans avait été agressée sexuellement par six migrants. Ils l'ont abordée d'une manière décrite comme "indécente".
De sérieuses questions sont posées au responsable de cette piscine, qui avaient pourtant promis deux semaines seulement auparavant qu'il allait enquêter sur ce problème après la plainte d'un père de deux autres filles, âgées de 10 et 12 ans, victimes elles aussi de "mauvais traitements" [sic].
Il ne s'agit pas de "cas isolés" puisque de nombreuses autres tentatives ont été répertoriées dans le pays.

- Allemagne, 12 mars 2016:
"Cologne était juste la partie émergée de l'iceberg, Cologne, c'est tous les jours".
La police allemande a banni le mot "musulman" de son vocabulaire et utilise des termes tels que "sudistes" (südländer), ou "hommes à peau foncée" (dunkelhäutig, dunklere gesichtsfarbe, dunklem hauttyp) ou "couleur de peau du sud" (südländische hautfarbe) pour décrire les criminels.
Les autorités du pays sont accusées de minimiser l'ampleur réelle du problème en supprimant des informations sur les crimes liés aux migrants, avec comme raison invoquée "un manque d'intérêt public". Comme si les Allemands se désintéressaient totalement de savoir que leurs mères, femmes et filles risquent le viol dès qu'elles sortent de chez elles...
Voir aussi cette vidéo sur Berlin:
"Ce qui est arrivé à Cologne n'est rien par rapport à qui se passe ici tous les jours".
L'une des sociétés les plus ordonnées et les mieux organisées du monde descend lentement vers le chaos [6]. Les crimes se passent ouvertement, dans la rue et il n'y pas assez de policiers pour y faire face. Les criminels se sont rendus maîtres de pans entiers de la capitale allemande.
Mama Merkel victime de son flot de migrants...

- Suède, 4 avril 2016:
Deux "enfants réfugiés non accompagnés" mis en examen en janvier pour viol aggravé sur la personne d'un jeune garçon du centre d'accueil d'Alvesta, se sont révélés être beaucoup plus âgés qu'ils ne prétendaient l'être [7]. L'un d'eux, un Afghan qui affirmait avoir 15 ans, a écrit sur Facebook qu'il avait en réalité 44 ans. La procureure Emma Berge a dit qu'une radio des dents de l'autre suspect avait également révélé un âge largement supérieur à 18 ans. Selon l'accusation, les deux hommes ont attiré leur victime dans une zone boisée et l'ont violée tout en filmant leur méfait avec un smartphone. L'inspection des affaires sanitaires et sociales a demandé à la municipalité d'expliquer comment elle avait pu autoriser un enfant à partager une chambre avec des adultes.

- Finlande, 15 avril 2016:
Des migrants posent avec leurs "petites amies" préadolescentes sur les médias sociaux. Les parents de ces jeunes filles sont autant criminels, sinon plus, que les pédophiles musulmans car les familles de certaines de ces filles ont été contactées, elles n'ont apparemment rien trouvé d'anormal: "Ils sont justes amis, il est normal pour les adultes d'appeler les jeunes filles "mon bébé", de dire qu'elles sont belles et qu'ils les aiment".

- Royaume-Uni, 19 avril 2016:
Un migrant syrien de 17 ans participe à un viol collectif qui aurait duré trois heures. Il était arrivé au Royaume-Uni seulement 15 mois avant l'attaque. Encore un musulman qui ne savait pas qu'il est interdit de violer des non-musulmanes en Occident...

- Grèce, 27 avril 2016:
"Des choses étranges se produisent ici ... Les jeunes enfants sont violés dans les salles de bain".
Les autorités grecques enquêtent après de nombreux rapports qui font ressortir l'extrême violence et la multiplication des agressions sexuelles parmi les migrants.

- Autriche, 28 avril 2016:
Une série d'agressions sexuelles musulmanes frappe l'Autriche.
Une femme de 27 ans a été sexuellement agressée par un homme décrit comme "Arabe" à un arrêt de bus dans le village de Grinzing, en périphérie de la capitale Vienne. Pantalon baissé et préservatif à la main, il l'a pourchassée, en répétant: "sexe, sexe, sexe".
Lors d'une autre attaque, c'est une fille de 19 ans qui a été suivie dans les toilettes où elle a été agressée par un homme qu'elle décrit comme un "étranger".
Une autre fois, c'est un demandeur d'asile en provenance d'Afghanistan qui a traîné une étudiante de 20 ans dans la rue, en plein jour et essayé de la forcer à des rapports sexuels. Les cris de la jeune femme ont alerté les passants qui ont fait fuir l'agresseur. Il a été arrêté par la suite, mais, après avoir été interrogé, il a été libéré sous caution (!).

- Allemagne, 2 mai 2016 (vidéo):
Une gamine de 7 ans victime d'un gang de 5 violeurs musulmans. Elle a été violée brutalement par cinq hommes décrits comme Arabes, dans le centre d'accueil pour réfugiés de Bahrenfeld, un des 104 quartiers (stadtteil) de Hambourg.


- Autriche, 3 mai 2016:
Une étudiante turque victime d'agression sexuelle à Vienne.
La femme de 21 ans aurait été suivie dans les toilettes de la gare de Praterstern (gare principale de Vienne) et agressée par trois assaillants âgés de 16-17 ans. Elle a ensuite été découverte par un ami, blessée et couchée au sol.

- Autriche, 5 mai 2016:
La vague de viols et de criminalité atteint l'Autriche. L'article détaillé de Soeren Kern expose quelques-uns des méfaits dus à la religion d'amour et évoque aussi le laxisme de la justice: les juges sont généralement indulgents envers ces criminels au motif qu'ils ne "connaissent pas les lois du pays" et en outre, un règlement européen interdit leur expulsion s'ils risquent la peine capitale dans leur pays.
***********************************
Le multiculturalisme et les migrants musulmans, une chance pour l'Europe? La réponse est dans ces vidéos. Ainsi donc, si vous avez une mère, une épouse, une petite amie ou une sœur, un conseil: mettez-vous aux sports de combat, pour pouvoir les défendre des agresseurs musulmans, comme on le voit dans cette autre vidéo:

Ne comptez que sur vous-même, car comme on le constate dans la vidéo, ce qui fait aussi la force de l'islam, c'est la passivité et l'impassibilité de vos concitoyens: vous pourriez vous faire étriper ou égorger que pas un seul ne fera le moindre geste pour essayer de vous porter secours, alors qu'en face, la Oumma islamiya est soudée et solidaire. À méditer.

Malheureusement, les sociétés occidentales commencent de plus en plus à ressembler à des parodies de civilisations, et ce n'est pas seulement à cause de l'afflux massif de musulmans. Même si, n'en déplaise au pape François [8], l'afflux de musulmans s'accompagne toujours de désordre social d'abord, suivi de désastres et de guerres.
II L'islam et la sexualité, par le psychologue Nicolai Sennels
Comme l'a écrit Nicolai Sennels [9], l'islam pervertit la sexualité de ses adeptes. Dans son analyse, il ajoute:

"L'aptitude à s'ouvrir à l'amour et à la sexualité librement et généreusement entre l'homme et la femme est la base sur laquelle repose la santé mentale. Tant que les femmes ne sont pas considérées comme égales dans la culture musulmane, les hommes musulmans et la société musulmane resteront arriérés sur le plan psychologique. À ce niveau humain fondamental, l'islam et la psychologie culturelle musulmane peuvent être très malsains pour le développement humain. La conclusion est donc que le résultat de cette psychologie est que les agressions sexuelles sont répandues de manière inquiétante parmi les musulmans".

Nul besoin d'être psychologue ou sociologue pour comprendre que la culture musulmane a transformé les adeptes de Mahomet et leur a fait adopter des attitudes et des comportement anormaux vis-à-vis des femmes. Aucun homme normal ne saurait jamais envisager des relations sexuelles avec une femme majeure sans son consentement et, circonstances aggravantes, en la droguant, en la battant ou en la menaçant. Encore moins avec une mineure, forcément contre son gré [10].

Mais quand il s'agit d'homme drogués au coran et à la charia depuis leur plus tendre enfance, on ne peut pas raisonner suivant les mêmes critères. Les références ne sont plus les mêmes, ni la moralité. Ceux qui admettent que les femmes sont inférieures aux hommes (coran, 4:34), qu'elles doivent se couvrir pour ne pas risquer d'offenser les hommes ou de les exciter [11], qu'elles ne doivent pas montrer leurs cheveux pour ne pas passer pour des prostituées, qui admettent que le mariage avec une gamine de 12 ou 13 ans n'est pas de la pédophilie et que les femmes otages de guerre peuvent être violées, ces hommes ne sont pas des hommes normaux.

La vision primaire [12] qu'ont les musulmans des rapports entre hommes et femmes fait très logiquement d'eux des délinquants sexuels. À cause de l'islam, à cause de Mahomet.
III Conclusion
Est-ce que l'apport massif de musulmans en Europe, un apport qu'on prétend être enrichissant [13], sera vraiment enrichissant ou apportera pour le moins un désordre social et une régression culturelle? Est-ce que c'est la seule solution qui s'offre à l'Europe, est-ce le futur proche du monde occidental? Ou bien est-ce que cet afflux massif de gens qui rejettent en masse les valeurs occidentales finira par générer des multitudes de conflits et/ou guerres ethno-religieuses? Est-ce qu'il y a compatibilité entre la civilisation musulmane et la civilisation occidentale? Est-ce qu'il y a possibilité de coexistence pacifique durable entre ces deux types de société? Questions inévitables, à laquelle il faudra apporter des réponse rapides. De ces réponses dépend l'avenir des enfants et petits-enfants européens.

Concernant particulièrement les relations hommes-femmes, l'Europe a un choix capital à faire: soit réaffirmer l'égalité entre les hommes et les femmes, soit accepter la charia. Il ne peut pas y avoir simultanément et au même endroit deux modes de vie et deux conceptions radicalement opposées sans que cela ne dégénère tôt ou tard.

L'absence totale de discussion sur l'islam, sur les incompatibilités entre la démocratie et la charia, sur le djihad et le terrorisme, sur la place de la femme dans la société, équivaut à nier l'évidence la plus criarde. Nier l'évidence et refuser de lier l'islam et Mahomet à toutes les violences, haines, injustices qu'il véhicule et qu'il génère équivaut par exemple à refaire l'Histoire de la révolution culturelle chinoise sans jamais faire aucune référence au maoïsme et à Mao. Aveuglement criminel que les futures générations d'Occidentaux paieront forcément très cher.
***********************************

Le monde musulman est misogyne, les musulmans sont de grands frustrés sexuels, leur dogme est centré sur le sexe. À tel point que même les récompenses promises par Allah dans son paradis sont de nature essentiellement sexuelle: "des houries aux grands yeux, éternellement vierges", ainsi que "des éphèbes obéissants et éternellement jeunes". Il n'est donc pas étonnant si les musulmans se comportent de manière bestiale dans tout ce qui est en rapport avec la sexualité. La faute en revient à Mahomet. Un peu de lecture en plus:

- Le monde arabo-musulman, enfer du harcèlement sexuel des femmes

- Le monde arabe hait les femmes

- Kamel Daoud : "Le verdict d’islamophobie sert aujourd’hui d’inquisition"

- Le sexe, l'islam et le corps des femmes

- Migrants : l'épidémie de viols s'étend à l'Autriche
***********************************

[1] Lire l'article de The Muslim Issue du 8 mais 2016 qui dresse la liste impressionnante mais probablement non exhaustive des bienfaits apportés avec eux par les migrants musulmans rien qu'en une seule semaine.

[2] Si les pays musulmans ne figurent pas en tête de ce classement, c'est uniquement parce que les agressions sexuelles dans ces pays ne sont pas répertoriées et sont, selon la charia, des actes répréhensibles pour les femmes, qui sont même condamnées pour cela dans certains pays. Pour l'islam, quand une femme se fait violer, c'est à cause de son attitude provocatrice. Les femmes victimes de viol font ainsi tout ce qu'elles peuvent pour garder le secret à cause de la awra (la honte) et d'un fort sentiment de culpabilité. Elles ont aussi peur des conséquences tragiques possibles: avouer avoir subi une agression sexuelle expose la femme musulmane à être victime d'un "crime d'honneur" de la part de sa propre famille, pour "laver l'honneur de la famille" (lire les huit posts que j'ai écrit à ce sujet, intitulés "Crimes d'honneur" et classés de 1/8 à 8/8.

[3] Petit rappel: les vagues de migrants musulmans qui se sont abattues sur l'Occident sont composées à 75% d'hommes, 13% d'enfants et 12 % de femmes, chiffres officiels du Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies (UNHCR).

[4] Coutumes qui ont pour origine les pratiques de Mahomet et de ses compagnons, comme le confirment les narrations des hadiths sahih [tradition authentique]. Des pratiques considérées comme immorales par la plupart des humains mais par pas les musulmans. Deux de ces hadiths:

- "Ô envoyé d’Allah! Nous avons eu des rapports avec nos captives et nous voudrions ne pas en perdre de la valeur. Que penses-tu du retrait de la verge au moment de l’éjaculation ? Le prophète d'Allah répondit: Pratiquez vous donc ce procédé? Eh bien, il n’y a aucun mal à ce que vous agissiez ainsi, car il n’y a pas une âme qu’Allah a destinée à exister qui ne sortirait du néant qui n’en sorte effectivement" (hadith sahih rapporté par al-Bukhari).

- "Nous combattions contre les banu Fazara [...]. J’ai vu un groupe de personnes composé de femmes et d’enfants, je les ai emmenés. Parmi eux, il y avait une vieille femme et sa fille, qui était une des plus belles d’Arabie. Je les ai conduits jusqu’à Abu Bakr qui me donna la fille comme récompense. C’est alors que nous sommes rentrés à Médine. Je ne l’avais pas encore déshabillée quand le messager d’Allah me rencontra dans la rue et dit: - Ô Salama, donne-moi cette fille! Elle me plait. Je dis: - Messager d’Allah, elle me plait aussi. Je ne l’ai pas encore déshabillée! Le lendemain, le messager d’Allah me vit dans la rue: - Ô Salama, donne moi cette fillle! Allah bénisse ton père. J’ai dit: - Elle est pour toi, je ne l’ai pas encore déshabillée." (hadith sahih rapporté par Muslim).

Lire aussi le chapitre "Femmes captives, butins de razzias et butins de guerre" de mon post "L'islam, ce n'est pas ça"? L'islam, c'est quoi, alors? .

[5] L'épisode Saffiya bint Huhay apporte lui aussi un éclairage particulier sur l'immoralité de Mahomet. Voici les faits, résumés très succinctement:

Parmi les vaincus de la bataille de Khaybar, il y avait Kinana ibn al-Rabi, chef de la tribu juive des banu an-Nadir. Sa femme, Saffiya bint Huhay était elle aussi captive. Mahomet demanda qu'on torture Kinana ibn al-Rabi pour qu'il avoue où était caché le reste du trésor de la tribu dont une partie avait été trouvée par les musulmans. Récit de la mort du mari, par al-Bukhari:
"Alors il alluma un feu avec un silex et lui brûla la poitrine jusqu’à ce qu’il soit presque mort. Ensuite, l’apôtre d'Allah le livra à Muhammad ibn-Maslama qui lui trancha la tête".

Le soir-même, celui que les musulmans considèrent comme "l'être le plus parfait de la Création" prit Saffiya bint Huhay pour onzième épouse, après avoir fait exécuter les mâles de sa famille. Récit, par al-Bukhari:
"La ville avait été prise de force, on rassembla les captifs. Dihya se présenta alors et dit: -Ô prophète d’Allah, donne-moi une des femmes captives. - Va prendre une femme, lui répondit le prophète. Et Dihya prit Saffiya bint Huhay. Alors un homme vint trouver le prophète et lui dit: -Tu viens de donner Saffiya bint Huhay, princesse des banu Quraïza et des Banu Nadir, à Dihya. Or cette femme ne convient qu’à toi seul. -Qu’on les amène tous deux, répliqua l'envoyé d'Allah. Quand on les eut fait venir tous deux et que le prophète eut vu Saffiya, il dit à Dihya: -Reprends une autre femme parmi les captives. Le prophète, ayant alors affranchi Saffiya de sa captivité, la prit pour femme".

[6] L'Allemagne de Merkel n'a pas fini sa descente vers le chaos, même financièrement. La première puissance économique d'Europe a prévu de dépenser 6 milliards d'euros en 2016 pour gérer l'arrivée massive des réfugiés: 3 milliards à la disposition des Länder et 3 milliards à la disposition du gouvernement fédéral.

cliquer ici pour la suite

Published by DAVID - - viols, europe, islam, migrants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog