Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Journal irakien : L’Irak a besoin d’un nouvel Hitler pour stopper les juifs qui veulent prendre le contrôle du pays

Le 6 mars 2016, le quotidien irakien Al-Zaman a publié un article intitulé « L’Irak a besoin d’Hitler », de Karim Al-Taee, citant certaines déclarations de Mein Kampf sur les juifs, qui selon l’article s’appliquent aux juifs d’Irak.

Selon l’article, les juifs du nord de l’Irak fomentent un plan secret pour prendre le contrôle de Mossoul, dans l’objectif de se préparer à une prise de contrôle juive occidentale de toutes les ressources de l’Irak. Ils opèrent en détournant l’attention des Irakiens, surchargeant la scène politique de faux problèmes et exploitant les députés irakiens qu’ils contrôlent. Extraits :

Hitler a dit : « J’aurais pu tuer tous les Juifs, mais j’en ai gardé quelques-un [en vie] afin que le monde comprenne pourquoi je les ai tués. »

Quand je lis le livre d’Adolf Hitler Mein Kampf, je découvre que la situation que subissait l’Allemagne est identique à celle qui frappe l’Irak depuis le remplacement en 2003 [du régime de Saddam Hussein]. La principale raison de la guerre en Allemagne, c’était les juifs, car ils ont affaibli la nation et son peuple et consommé [entièrement] les ressources [du pays]. Ils ont exploité les fonds et profité des intérêts engrangés pour parvenir aux plus hauts postes de l’Etat et tuer le peuple à la fois spirituellement, en empoisonnant son esprit par des idées éloignant les gens de leur nationalisme et de leur affiliation [naturelle], et physiquement en l’affamant et en faisant du souci quotidien de se nourrir sa principale préoccupation.

Le cours des événements en Irak fait penser à un petit jeu de l’Occident, dirigé par les juifs. Tout le monde sait que les juifs s’installent dans les régions du nord de l’Irak et que, depuis 2007, ils tentent [de mettre en œuvre] un plan d’implantation clandestin à Mossoul en achetant des terrains à des prix sacrifiés. La planification de l’entrée de l’Etat islamique en Irak était alors déjà au point [à ce moment-là], car la stratégie juive est de jeter les bases depuis l’intérieur avant de passer à l’attaque.

Hitler a dit : « Les juifs sont tels des plantes-parasites qui pèsent sur les nations et se disputent avec elles leurs sources de revenu. Le juif cache ses [véritables] aspirations derrière le masque de son visage poudré, et derrière l’écran de la communauté juive. Puis, quand il pense être capable d’imposer sa domination et de créer son Etat, il révèle sa vraie nature et commence à user de sa malice et à réaliser ses objectifs.

N’est-ce pas ce qui se passe en Irak ?! Quelqu’un a-t-il demandé ce qui compte le plus : l’avenir ou le présent ? En effet, je maintiens que l’avenir est sombre, et que le présent n’est d’aucune valeur. L’impérialisme [judéo-occidental] a pris pour pions les Irakiens, en exploitant leur faiblesse intellectuelle et l’inassouvissement de leurs besoins matériels, même si l’Irak est un navire flottant sur une mer d’huile ! Ceci parce qu’ils [les impérialistes] ont transformé les citoyens [irakiens] en… de simples consommateurs, incapables d’agir et de changer, inertes à tous égards. L’Irak ne profite pas de ses propres ressources pour une raison simple : le peuple doit être préoccupé par des choses imaginaires, afin que l’impérialisme puisse consommer ces ressources sans être appelé à rendre des comptes. [En outre], la religion est l’un des principaux éléments que les juifs ont exploité afin de déclencher une guerre de tous contre tous, c’est-à-dire de la religion contre la religion.

Cette entité [juive] barbare, qui n’est plus du tout contrôlable, n’a aucune raison d’exister. Elle a été créée… pour détourner l’attention du peuple des affaires étatiques importantes, et pour déblayer le terrain aux voleurs et permettre des jeux sanglants au parlement, sous la manipulation de l’Occident qui agit comme bon lui semble.

Le problème est que le sentiment panarabe et le sentiment d’appartenance ont été anéantis par la faim, la pauvreté, la mort naturelle et les idées semées dans cet objectif. Cela, en plus des années de siège intellectuel et matériel subies par [le peuple] sous le dictateur le plus tyrannique de tous les gouvernements arabes [Saddam Hussein].

L’échiquier [judéo-occidental] permet des millions de tactiques visant à vaincre leur rival – et oui, ce rival est cet Irakien qui sollicite des dons… Le rival est cette grand-mère qui collecte des boîtes de conserve de la décharge d’ordures et les vend afin d’apporter le strict minimum pour nourrir les orphelins de son fils martyr. Le rival, c’est ces femmes impuissantes, aujourd’hui en vente sur le marché des esclaves. Le rival c’est nous, et quiconque pense que le sort de son pays importe.

L’Occident a eu raison du nationalisme et du panarabisme au sein du peuple irakien, dont la voix n’est pas entendue et qui n’a pas de gouvernement pour le représenter. [Pourtant] les députés [passifs] peuvent adopter des lois pour leur salaire le jour même. Le parlement est un terrain fertile pour propager comme la peste des idées d’oppression ! Les gens qui ne comprennent pas la politique ne peuvent être accusés d’élire [de tels] représentants.

Comme l’a dit Hitler : « Le gouvernement parlementaire donne aux politiciens une occasion d’effectuer des tâches sans valeur qui occupent la scène politique… Ceci enserre le cœur et infatue l’esprit des hommes politiques, qui tirent profit de leurs postes politiques. Le politicien idiot ne doit pas se sentir responsable de ses actions, car il sait très bien qu’il ne restera pas longtemps sur la scène politique. »…

Si nous [Irakiens] observons de près la situation, nous voyons clairement le maléfice du jeu qui nous a été imposé, ou dans lequel nous nous sommes introduits. Mais même si tous, ou presque, sont conscients de tous les mouvements réels et dangereux, ils les occultent, prétextant ne pas les remarquer. Ce qui intéresse vraiment les gens, ce sont les revendications matérielles légitimes ; ce qui intéresse surtout les politiciens, c’est de voler de l’argent et de remplir leurs comptes bancaires occidentaux.

Nous [Irakiens] pivotons autour d’un axe unique : les juifs. Ce sont les premiers et les derniers manipulateurs de leurs pions parmi les hommes politiques et les députés irakiens. La seule solution pour l’Irak est une véritable révolution, une Intifada d’étudiants qui promettra un avenir meilleur si nous portons la voix de la patrie, du citoyen et de l’instruction civique au-dessus de tout le reste ; si nous nous soumettons à la loi de la raison et de la logique ; si nous portons le slogan « l’Irak et seulement l’Irak », et si, au moins pour un certain temps, nous mettons de côté nos identités secondaires.

Lien vers l’article en anglais

http://www.memri.fr/2016/03/11/journal-irakien-lirak-a-besoin-dun-nouvel-hitler-pour-stopper-les-juifs-qui-veulent-prendre-le-controle-du-pays/

Published by DAVID - - irak, ANTISEMITISME, ISLAM, DESINFORMATION

commentaires

sidali 16/03/2016 13:29

VIVE L'ANDALOUSIE (ESPAGNE-PORTUGAL) MODERNE ET ARABO-MESULMANE..ALI.

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog