Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

"L'accord iranien dirige la région proche de l'apocalypse en légitimant la poursuite du déploiement d'une arme nucléaire par la République islamique d'Iran."

La politique étrangère du président Barack Obama au cours des sept dernières années a porté atteinte à la sécurité d'Israël en intensifiant les menaces à son existence.

L'abandon d'Israël par les Etats-Unis perçu par les ennemis d'Israël et les a encouragé . Les engagements de l'administration au Moyen-Orient et en Afrique ont laissé derrière des États défaillants qui sont des nids de frelons d'extrémisme et des djihadistes engagés par l'Iran.

Alimentées par des ressources iraniennes, les organisations islamistes régionales sont plus déterminées que jamais à la destruction d'Israël. Un accord nucléaire frauduleux entre l'Iran et un groupe de puissances mondiales a favorisé les ambitions génocidaires de ses dirigeants théocratiques radicaux contre le peuple juif.

Les rebuffades répétées et les affronts d'Obama contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu sont les signaux aux adversaires d'Israël que le soutien américain est moins qu'absolu.

Ils marquent un changement important de l'engagement autrefois inébranlable de l'Amérique qui a commencé quand les Etats-Unis ont reconnu Israël en 1948. Depuis lors, l'Etat juif a résisté durablement, comme tête de pont fiable de la démocratie de style occidental dans une région très troublée du monde.

Mais les politiques de l'administration Obama ont déjà donné lieu en Irak, en Syrie, en Libye et au Yémen deviennet des États chancelants, et la péninsule du Sinaï renferme maintenant un élément djihadiste fort.

Et les islamistes radicaux voués à l'éradication d'Israël ont des refuges beaucoup plus sûrs à la circulation libre pour leur idéologie, leurs combattants et aux armes qui se retrouvent aux frontières d'Israël.

L'hégémonie du terrorisme et le Hezbollah, mandataire iranien opérant au nord d'Israël, au Liban, a pointé 150.000 missiles sur l'Etat juif. L'Iran finance le Hezbollah à hauteur de 800 millions à 1milliard de $ par an.

Le Hamas, allié de l'Iran à Gaza, l'Autorité palestinienne, encouragent les attaques au couteau des Palestiniens inflexibles contre les Israéliens. Le Fatah, le parti politique du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a récemment appelé à tuer tous les Israéliens à travers le pays - " dans tous les quartiers " - dans une vidéo de l'émission sur le canal Awdah TV dirigée par le Fatah.

Le Hamas, qui reçoit également un soutien important de l'Iran, continue de construire des tunnels vers Israël pour la contrebande d'armes et faire passer clandestinement des combattants.

Plutôt que de punir l'Iran de soutenir les forces dédiées à la destruction d'Israël, la Maison Blanche a donné à la République Islamique d'Iran tout ce qu'elle recherchait dans un accord nucléaire que ni le Congrès ni le parlement iranien n'ont jamais ratifié.

L'accord a immédiatement libéré plus de 100 milliards de $ d'actifs, dont l'Iran - Etat parrain N°1 du terrorisme mondial - se consacre à ses agents terroristes islamistes. L'administration a également versé 1,7 milliard $ en dollars des contribuables américains pour régler une revendication juridique vieille de plusieurs décennies alors que l'Iran refuse d'indemniser les victimes dans les jugements pour ses atrocités.

L'Iran a répondu, en violation directe des résolutions de l'ONU, par le test de tir de missiles balistiques intercontinentaux capables d'embarquer des ogives nucléaires vers Israël. Devant la faiblesse de nouvelles sanctions liées aux essais «illégitimes» l'Iran a accéléré le développement de ces missiles. Ses dirigeants n'ont également jamais reculé devant leur intention de rayer Israël de la carte.

Pendant ce temps, l'administration Obama a augmenté l'espionnage sur Israël, incluant l'utilisation de l'Agence nationale de sécurité pour surveiller les discussions privées de Netanyahu.

Le président a revendiqué une victoire incroyable sur les hommes de paille fictifs en vantant la diplomatie sur ceux qui recourraient "à une autre guerre au Moyen-Orient."

Le dialogue diplomatique est absolument nécessaire dans les affaires mondiales - en particulier quand il est soutenu par une position de force - mais le problème avec son argument c'est que personne à l'Ouest n'a prêché pour la guerre.

Le cas échéant, l'accord iranien dirige la région proche de l'apocalypse en légitimant la poursuite du déploiement d'une arme nucléaire par la République islamique.

Le manque apparent de soutien de l'administration à Israël a aussi récemment alimenté la campagne de BDS (boycott, désinvestissement et sanctions), qui est un support pour détruire le "cancer Israël" pour Occident.

La politique étrangère des États-Unis a mis en péril la sécurité nationale, la politique et l'économie d'Israël plus qu'à tout autre moment de son histoire. La prochaine administration devra réparer les dégâts incommensurables après sept ans de mépris et d'insouciance. Un nouveau départ ancré dans le soutien inébranlable peut reconstruire la relation de sorte qu'elle devienne plus forte que jamais.

Par Pete Hoekstra:

http://www.truthrevolt.org/commentary/hoekstra-obamas-reckless-foreign-policy-has-put-israel-dire-jeopardy

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com

http://malaassot.over-blog.com/2016/02/la-politique-etrangere-irreflechie-d-obama-a-mis-israel-en-terrible-danger.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics

Published by DAVID - - IRAN NUCLEAIRE, obama, ISRAEL

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog