Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

ISRAËL A BESOIN D'UNE MACHINE EFFICACE DE RELATIONS PUBLIQUES

La Justice pour les Juifs et Israël a été trop longtemps ignoré.

Israël, la seule démocratie au Moyen-Orient, est aussi connu comme le "Nation Start-up," a donné les innovations technologiques au monde et des traitements médicaux pour les maladies. Warren Buffett, l'investisseur milliardaire, président et PDG de Berkshire Hathaway, a investi des milliards dans la haute technologie israélienne, tout comme Microsoft, Intel, Google, et Yahoo. Chacun d'entre eux a ouvert des centres de recherche et de développement en Israël. Le génie agricole d'Israël a contribué à sauver des populations autochtones en Afrique, en Asie et en Amérique Latine de la famine. Pourtant, les gouvernements israéliens ont lamentablement échoué dans la lutte contre les campagnes de délégitimation contre lui, notamment en Europe et sur les campus nord-américains.

Le problème auquel Israël fait face est grave. Ses ennemis palestiniens, des groupes de gauche et de néo-nazis européens se sont liés avec des islamistes avec pour dénominateur commun-l'antisémitisme, dirigé contre la collectivité Juive - Israël. Le bureau du premier ministre et le ministère des Affaires étrangères sont actuellement responsables de la diffusion d'informations et des relations publiques (hasbara en hébreu). Les officiels de Jérusalem n'ont pas réussi à lutter contre la propagande du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanction (BDS), qui a gagné le monde et pose maintenant une menace non seulement pour l'image d'Israël, mais pour son bien-être économique et diplomatique.

Barry Shaw, associé principal pour la diplomatie et la relation publique à l'Institut Israélien d'études stratégiques écrit (10 Février, 2016) sur Israël National News:

" L' incompétence du gouvernement israélien est honteuse en matière de diplomatie publique. Ce n'est pas un cauchemar c'est scandaleusement, nuisible et en fait dangereusement dommageable pour nous.” Shaw continue à dire, “ Les politiques se concentrent sur la diplomatie internationale, de gouvernement à gouvernement, de gouvernement aux institutions internationales et quel gâchis ils font quand on vient à la protection d'Israël de sa delégitimation, aux résolutions antiIsraëliennes, au marquage des produits et à une foule d'autres calomnies. Ils ne savent pas vraiment comment s'occuper du problème, même quand nous sommes frappés par les soi-disant pays qui se disent amis. Ils sont désemparés.”

Shaw suggère que l'argent du gouvernement devrait aller aux Agences Non-gouvernementales (l'ONG) qui ont la base indéfectible de connexions populaires que notre personnel gouvernemental ne peut jamais soutenir.” Shaw conclut, " Nous devons continuer à développer un organismes non-gouvernemental pour aider et coordonner en privé l'ONG créée pour qu'elles combattent les batailles contre Israël alors même que les fonctionnaires ne parviennent pas à comprendre ou ne nous soutiennent pas sur ces champs de bataille."

Depuis que les accords d'Oslo ont été signés en 1993, les gouvernements israéliens ont négligé de mener une campagne sérieuse sur la définition des territoires (Judée et Samarie) de la Cisjordanie. A l'inverse, les Arabes palestiniens ont réussi à convaincre le monde que ces territoires étaient des «territoires palestiniens occupés». Un Etat de Palestine n'a jamais existé avant la guerre des Six Jours de 1967, lorsque Israël a conquis ces territoires suivants du Royaume hachémite de Jordanie après l'attaque sur Israël. En fait, c'était la Jordanie, qui a occupé la Cisjordanie illégalement en 1948. Les Arabes palestiniens ont confisqués leur chance pour l'autodétermination et à un État quand ils ont rejeté le plan de partition des Nations Unies de 1947. Ils ont choisi à la place une guerre d'anéantissement contre le nouvellement constitué Etat juif, qui a accepté le plan de partage de l'ONU, mais, un état rétréci avec des frontières sûres.

On doit rappeler aux Jeunes étudiants américains et européens nés des décennies après ces événements que les Palestiniens n'ont pas eu un déni de justice, et que ces mêmes Palestiniens ont cherché à commettre le génocide contre les Juifs de Palestine / Israël dont beaucoup étaient des survivants de l'Holocauste.

Le mouvement BDS, qui crie «occupation» comme un mantra doit s'aligner directement sur les faits. Ceux-ci sont territoires "contestés" sur lesquels Israël a autant le droit de faire comme les Palestiniens. Résolution 242 du Conseil de sécurité de l'ONU qui repose sur le retrait d'Israël de certains "territoires" Arabes pour faire la paix avec l'Etat juif. L'Egypte et la Jordanie l'ont fait, et Israël retourna toute la péninsule du Sinaï (trois fois la taille d'Israël) à l'Egypte, et le territoire de la Jordanie. En 1988, le roi Hussein de Jordanie a relégué la solution «différend» territorial de la Cisjordanie à l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). L'OLP, sous Yasser Arafat, a choisi la terreur au lieu de la paix. Pour Arafat, les accords d'Oslo se sont révélés être " un cheval de Troie " à partir duquel on pouvait détruire l'Etat juif. La deuxième Intifada (2000-2004) l'a prouvé. Arafat a rejeté une occasion en or d'établir un Etat en Juillet 2000, date de Camp David Deux, le Premier ministre d'Israël Barak lui a offert 95% de la Cisjordanie et Gaza, y compris une capitale à Jérusalem. Le Président américain Bill Clinton a été témoin de cette occasion pour un Etat palestinien, qu'Arafat a rejeté.

Mahmoud Abbas, qui a succédé à Arafat en tant que chef de l'OLP et président de l'Autorité palestinienne, a rejeté une offre encore plus généreuse pour la paix faite par le Premier ministre Olmert. Olmert a offert un retrait israélien total de presque toute la Cisjordanie, en proposant qu'Israël conserve 6,3% du territoire, afin d'absorber les grandes colonies juives. Il a proposé de compenser les Palestiniens avec 5,8% des terres d'Israël, et de fournir un pont terrestre entre Gaza et la Cisjordanie.

Les Étudiants sur les campus américains ne sauront pas entendre parler des faits irréfutables précités du mouvement BDS ou d'étudiants pour la Justice en Palestine (SJP), ni d'ailleurs ne sauraientt l'être par le mouvement BDS et SJP afin d'encourager la réconciliation et la paix entre Israéliens et Palestiniens. Au lieu de cela, SJP cache mal son extrémisme. Il cherche à étrangler l'économie d'Israël, saboter la capacité d'Israël à se défendre, et détruire la réputation d'Israël dans la communauté internationale. BDS est au centre de l'activisme du SJP. Ses principes de base sont les suivants: " La paix par la justice. L'égalité par la Résistance. L'humanité à travers BDS ".

Omar Barghouti né Qatari - fondateur du BDS, illustre l'hypocrisie du mouvement BDS. Barghouti a été le plus grand défenseur du boycott des institutions universitaires israéliennes, tandis que le même Barghouti a été un étudiant au doctorat à l'Université de Tel Aviv d'Israël. Barghouti est aussi un adversaire véhément d'une paix israélo-palestinienne. Il s'oppose à la solution à deux Etats. Lors d'une session Questions & Réponses à l'Université d'Ottawa (8 mai 2013) Barghouti a déclaré:

“Je n'achète pas la solution de Deux États. C'est non seulement impossible pragmatiquement, cela n'a jamais été une solution morale. La première question serait le droit au retour, mais si les réfugiés devaient revenir vous ne pouvez pas avoir une solution de deux états, vous aurez un état palestinien à côté d'un état palestinien, plutôt qu'un état palestinien à côté d'Israël.”

Barghouti a ajouté, “ Vous ne pouvez pas concilier le droit de retour pour les réfugiés avec une solution à deux états.” Et Barghouti a reconnu que, “ un retour pour les réfugiés mettrait fin à l'existence de l'Israël comme un état juif.

Bien sûr, Barghouti a tout à fait tort. Pas de droit au retour a été appliqué à des millions et des millions d'hindous poussés hors du Pakistan, ou des millions de musulmans au Pakistan. La même chose est vraie pour les Allemands qui ont été expulsé de l'Est et en Europe centrale, pour les Chypriotes grecs déplacés sous occupation turque, et près d'un million de Juifs qui ont été expulsés des pays arabes où ils vivaient depuis des millénaires, bien avant l'arrivée de l'Islam.

Barghouti est opposé à des négociations de paix entre l'Autorité palestinienne et Israël et il a fustigé Mahmoud Abbas adversaire du boycott d'Israël . Barghouti a déclaré:

" Il n'y a pas de parti politique palestinien, syndicat, réseau d'ONG ou d'une organisation de masse qui n'adhère pas fortement au BDS. Tout responsable palestinien qui n'a pas de mandat démocratique et le soutien du public réel, par conséquent, ne peut pas prétendre parler au nom du peuple palestinien quand il vient à décider nos stratégies de résistance au régime d'Israël, de l'occupation, de la colonisation et de l'apartheid."

La campagne pro-israélienne doit exposer la nature antisémite, intolérante et anti-paix du BDS. Chaque journal de collège doit être inondé par des articles de clarification avec des termes tels que " territoire palestinien occupé." Et les étudiants sur les campus, les églises protestantes et les associations académiques doivent être mis au courant de la situation des réfugiés juifs des pays arabes. Justice pour les Juifs et Israël a été trop longtemps ignorée.

Par Joseph Puder

http://www.frontpagemag.com/fpm/261891/israel-needs-effective-pr-machine-joseph-puder

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com

http://malaassot.over-blog.com/2016/02/israel-a-besoin-d-une-machine-efficace-de-relations-publiques.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics

Published by DAVID - - ISRAEL, ANTISEMITISME

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog