Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Est-ce que tous les musulmans sont des terroristes en puissance?
Est-ce que tous les musulmans sont des terroristes en puissance?

Est-ce que tous les musulmans sont des terroristes en puissance? Sont-ils tous en train de comploter pour imposer la charia partout ? Le professeur Paul Eid affirme que Poste de veille et d'autres groupes québécois le pensent.

Ne pouvant parler pour le autres, je réplique au nom de Poste de veille.

Vidéo intégrale de la conférence de Paul Eid intitulée «Le L’islam au Québec : de l’exclusion à l’enracinement», Centre justice et foi, 22 octobre 2015. : https://www.youtube.com/watch?v=vy7FSTa4R_M

Paul Eid est professeur au Département de sociologie de l'Université du Québec à Montréal. Il est également membre de l'Observatoire international sur le racisme et les discriminations de cette Université.

Poste de veille serait alimenté par un ou plusieurs groupes. Lesquels exactement? Le professeur Eid ne le précise pas dans sa conférence. Mais j'ai l'impression d'entendre Adil Charkaoui, qui clame faussement que Poste de veille est non seulement alimenté mais aussi financé par des sionistes.

Paul Eid affirme que les groupes qui «alimentent» Poste de veille «font dans la théorie du complot» et «cultivent activement la figure de l'ennemi intérieur». Quelle théorie du complot exactement? La figure de l'ennemi intérieur? Hum. J'espère, Paul, que tu vas spécifier les contours de cet ennemi intérieur, la figure cultivée par les groupes inconnus qui m’alimenteraient.

Tu passes à l'antisémitisme d'avant-guerre. Donc on a déjà atteint le point Godwin? Ça ne t’a pas pris beaucoup de temps. Si je comprends bien, Poste de veille = Nazi.

Malheureusement, Paul ne définira pas ce qu'il entend par «islamophobie». Je dois donc me rabattre sur la définition qu'en donne le dictionnaire. Selon le Larousse, l'islamophobie est une hostilité à la fois envers un groupe de personnes (les musulmans) et une religion (l'islam, un système de croyances et de pratiques).

Paul Eid définit ainsi le processus qu'il appelle «racisation»: une condition qui rend possible le racisme, et un processus qui opère aujourd'hui par la culture. Prenons un peu de recul. D'un côté, nous avons une religion appelée ISLAM. De l'autre, nous avons un groupe de personnes appelées les musulmans. Ainsi, selon Paul Eid, Poste de veille réduit chaque musulman à une expression de l'islam, un islam bien sûr qui serait monolithique, et non pas un islam pluriel et parcouru de flux irréductiblement différents. En ce sens, chaque musulman ne serait qu'une expression, sans aucun reste individuel ou personnel, d'un islam monolithique. C'est en fonction de ce paradigme ridicule qu'opèrerait Poste de veille, selon Paul Eid. Or, cette allégation infondée est une manière de dire que Poste de veille met tous les musulmans dans le même bateau terroriste.

Paul Eid répète ici l’accusation que lancent typiquement ceux qui veulent détourner la conversation sur l'intégrisme musulman, l'islamisme, et le jihadisme, pour la réorienter loin des problèmes dont traite Poste de veille, et focaliser plutôt sur les individus qui posent des questions et veulent discuter.

Typiquement, ceux qui procèdent ainsi se montrent souvent empressés de nous traiter d'islamophobes, voire de racistes et même de fascistes. Tout doit être noir ou blanc, selon le portrait grossier qu’ils essaient de peindre.

On s'entend là-dessus : quasiment personne n'affirme l'existence d'un bloc monolithique appelé LA communauté musulmane. C'est un épouvantail que tu tentes de construire. Ce n’est pas la posture épistémologique de Poste de veille. Il n'y a presque personne qui croit que Charkaoui ou Hamza Chaoui représente une communauté musulmane monolithique. Sauf peut-être quelques rares illuminés, et l'épouvantail que tu dessines avec un sérieux académique assez comique.

Paul, nomme-moi un seul musulman qui s'est plaint d'être catégorisé comme représentant de LA communauté musulmane. La plupart des débats portent plutôt sur la représentativité des uns et des autres au sein des communautés musulmanes plurielles et diversifiées.

Paul ajoute une précision à son concept de racisation, lorsque ce processus porte sur les musulmans: tantôt, Paul disait que la racisation est une condition de possibilité du racisme. Et que ce processus opère de nos jours par la culture. Il rajoute maintenant que cette racisation fonctionne en réduisant tout musulman à une expression de l'islam, sans aucun reste individuel. Selon ce paradigme que Paul esquisse tel un enfant qui dessine un épouvantail, l'intégriste Hamza Chaoui serait interchangeable avec le réformiste Lamine Foura, par exemple. Paul, je te mets au défi de trouver une seule vidéo, une seule publication, où Poste de veille soutient ou insinue une telle grossièreté.

Hamza Chaoui ou Salam Elmenyawi, par exemple, ne peuvent en aucun cas être considérés comme des bras armés d'une communauté monolithique qui engloberait les musulmans de Montréal, ou du Québec. Comme je l'ai documenté sur Poste de veille, Hamza Chaoui opère dans une niche très particulière, qu'il est possible de décrire comme indépendante des milieux qu'a contribué à mettre en forme, par exemple, un Khomeiniste comme Ali Sbeiti ou des groupes affiliés à la Confrérie des Frères musulmans. Il peut y avoir des points de jonction ponctuels, sporadiques. Mais de manière générale, nous avons affaire à des groupes très différenciés, aussi bien au niveau de la théologie que de la pratique.

Par ailleurs, l'analyste honnête notera aisément que la majorité des vidéos de Poste de veille donne la parole à des musulmans, réformistes ou intégristes, islamistes ou jihadistes, chiites ou sunnites.

C'est certain qu'un jeune qui évolue dans le milieu polarisé par Adil Charkaoui et Hamza Chaoui, entre autres figures influentes, encourt des risques de radicalisation, mais ces risques vont différer en nature et en degré lorsqu'on les compare à ceux encourus par des jeunes musulmans évoluant plutôt dans un milieu fortement animé par des Frères musulmans, ou dans un milieu très Khomeiniste. Là où l'idée d'un califat ou d'une république islamique est promue et idéalisée, il ne faut pas s'étonner que des jeunes développent des sympathies pour le jihad-combat.

Mais la vaste majorité des jeunes musulmans en Occident ne fréquente pas de tels milieux, et est moins susceptible de succomber à la tentation jihadiste.

Les autorités contrôlent les discours dans les mosquées? Je n'avais jamais entendu parler de ça avant de t'écouter. Tu tires ça d'où? Il faudrait que tu documentes ton affirmation. Tu aurais un méchant scoop. Parce que selon des gens qui connaissent bien les interactions actuelles entre les trois paliers de gouvernement et les communautés musulmanes à Montréal, le discours des imams n'est en aucun cas dicté ou paramétrisé par l'État.

Tu persistes à exagérer les propos que tu imputes à tes adversaires. Le fait de suggérer que des individus puissent être affectés par leur milieu n'exclut pas qu'ils puissent être animés par leur propre subjectivité. Ce n'est pas contradictoire.

Pour les groupes islamistes au Québec, il s'agit avant tout de groupes relevant de trois sectes: la Confrérie des Frères musulmans, les Khomeinistes, et la gang d'Adil Charkaoui et Hamza Chaoui. Certes, il y a d'autres groupes, comme des tabligha et des wahhabites, mais leur influence m’apparaît - à tort ou à raison - beaucoup moindre. Le militantisme islamiste de ces trois groupes procède selon des modus operandi différents. On pourrait en discuter plus tard si tu veux Paul, mais grosso modo, il y a deux grands volets à leur militantisme: 1. créer des milieux plus ou moins fermés où les individus vivent et qui les affectent de manière à ce qu'ils adoptent des habitudes culturelles (vestimentaires, culinaires, etc) conformes à une interprétation spécifique de la charia. Ça fonctionne via des écoles musulmanes, des associations de jeunes musulmans, des centres islamiques, des mosquées, etc. 2. L'autre volet consiste à influencer les politiques. Pensons ici au lobby des Frère musulmans, ouvertement co-financé par la Ligue islamique mondiale. Et pour certaines sectes telles que les Frères musulmans et les Khomeinistes, à pénétrer des institutions de la société civile et de l'appareil d'État.

Si tu considères qu'il n'y a aucun problème à ce que des groupes islamistes opèrent au Québec en toute impunité, c'est ton droit. Mais s’il-te-plaît, cesse te construire des épouvantails pour représenter mon travail et cesse de traiter de racistes des gens qui œuvrent sérieusement à exposer comme tels les islamistes qui militent chez nous.

Tu ne peux pas alléguer n'importe quoi, même si tu es professeur à l'UQAM.

Je comprends qu'il y a parmi les musulmans des gens qui sont parfaitement honorables. En fait, la majorité des musulmans au Québec ne se soucient guère, en pratique, de leur religion. Et parmi ceux qui réfléchissent beaucoup à leur foi, il y a des musulmans réformistes. Ceux-là sont très importants. Mon cœur les accompagne, et je tente, au mieux de mes capacités, de soutenir les efforts de quelques-uns parmi eux. En bref, mon attitude envers les gens de confession musulmane -ceux qui prennent leur foi au sérieux- dépend entièrement de leurs croyances et pratiques individuelles. Il y a des musulmans laïques et démocrates. Tout en ayant foi en l'islam, ils distinguent entre foi et raison. Leur foi est personnelle, et ils ne tentent jamais de l'imposer à qui que ce soit. Et bien sûr, je ne les blâme pas pour le jihadisme et l'islamisme. En fait, je reconnais qu'ils sont des alliés car ils prennent le temps de clarifier leur posture et n'hésitent pas à dénoncer les abus commis au nom de leur religion.

Je salue tous les réformistes musulmans, qu'ils vivent à Montréal ou en Arabie saoudite, à Paris ou à Téhéran, à Londres ou à Kaboul. [salut à toi, bérurier noir] - Maajid Nawaz - Abdennour Bidar - Zuhdi Jasser - Raheel Raza - Asra Q. Nomani - Malek Chebel - Lamine Foura - Hassan Jamali.

Quant aux islamistes - je pense ici à ceux qui ne prônent pas l'usage de la violence ni n'en font usage - l'objectif de Poste de veille est de les exposer. Concernant les intégristes, Poste de veille se contente d'exposer les discours d'imams. La lutte contre l'intégrisme doit être faite par des musulmans. Tandis que le combat contre l'islamisme et le jihadisme concerne tous les éléments de la société. Toi inclus, Paul. Finalement, je soutiens que tous les jihadistes doivent être extirpés de la surface de la terre.

http://www.postedeveille.ca/2016/02/reponse-au-professeur-paul-eid.html

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog