Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Tirawi, membre du Comité central du Fatah : Un État palestinien dans les frontières de 1967 n’est qu’une phase

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Le membre du Comité central du Fatah Tawfiq Al-Tirawi a affirmé à l’agence de presse Maan : « La Palestine s’étend du fleuve [du Jourdain] à la mer [Méditerranée] » et ‘ »un Etat palestinien dans les frontières de 1967, avec Jérusalem comme capitale, n’est qu’une phase ».

L’ancien chef des renseignements de l’Autorité palestinienne a ajouté : « Hitler n’était pas corrompu » dans l’interview du 9 janvier 2016. Extraits :

Tawfiq Al-Tirawi : Je crois que l’Intifada palestinienne actuelle a uni le peuple palestinien. L’Intifada a uni le peuple dans toutes les parties géographiques de la Palestine. Si vous me demandez mon avis sur cette question, j’ai une opinion « extrémiste ».

Journaliste : Oui, j’aimerais entendre votre opinion.

Tawfiq Al-Tirawi : Mon opinion « extrémiste » sur la question, dans les limites de ce qui peut être dit, est que la Palestine s’étend du fleuve [du Jourdain] à la mer [Méditerranée].

Journaliste : C’est notre patrie, du fleuve… L’Etat peut être [créé] dans [les frontières] de l’Autorité palestinienne, mais la patrie ne changera jamais.

Tawfiq Al-Tirawi : Au contraire, un Etat palestinien dans les frontières de 1967, avec Jérusalem comme capitale, n’est qu’une phase, en ce qui me concerne. Laissez-moi poser une question, que je pose souvent aux intellectuels et aux politiciens, et il s’avère qu’ils n’y ont jamais pensé : Qu’a dit Abou Amar [Arafat] lorsqu’il a déclaré en Algérie la création de l’Etat palestinien ?

Journaliste : Il a dit qu’il créerait un Etat sur toute partie de terre libérée.

Tawfiq Al-Tirawi : Non. Il a dit : « Je déclare par la présente la création de l’Etat de Palestine sur notre terre palestinienne, avec la noble Jérusalem pour capitale. » C’est ce qu’il a dit. Où est notre terre palestinienne ? En Palestine. Où est la noble Jérusalem ? A Jérusalem. Nous n’avons pas dit « Jérusalem Est» et nous n’avons pas dit « les frontières de 1967 ».

Journaliste : Mais c’est la voie politique.

Tawfiq Al-Tirawi : Peu importe. Cela ne signifie pas que je refuserai d’accepter un Etat dans les frontières de 1967. Ce que je dis est : Le monde n’a-t-il pas construit le Liban ? Le monde n’a-t-il pas construit les pays post-Yougolslavie ? N’imaginez pas qu’il puisse y avoir une solution au problème palestinienne qui consisterait à créer un Etat dont les frontières se limiteraient à la Cisjordanie et à Gaza. Je défie tout Palestinien de dire que la carte de la Palestine se limite à la Cisjordanie et à Gaza.

Journaliste : Là-dessus nous sommes d’accord.

Tawfiq Al-Tirawi : La carte de la Palestine, qui est gravée dans l’esprit de tout être humain, dans chaque livre, dans chaque rue, dans chaque ville, partout… Qui voudrait la déformer et la remplacer par une autre carte ?

Journaliste : Quelques manuels scolaires de nos écoles palestiniennes ont retiré la Mer morte de la carte.

Tawfiq Al-Tirawi : C’est une erreur. Cela ne signifie pas que je veuille jeter les juifs à la mer. Non. Je veux vivre avec eux…

Journaliste : Pourquoi les jeter à la mer ? Nous leur donnerons des billets d’avion pour partir d’ici.

Tawfiq Al-Tirawi : Non, cela non plus. Nous voulons que les peuples qui se trouvent en Palestine vivent en Palestine, dans ses frontières historiques, et nous voulons que tous les réfugiés palestiniens retournent dans leur pays.

[…]

Ce dont nous avons essentiellement besoin est de renforcer le sentiment d’appartenance [palestinien].

Journaliste : L’appartenance à quoi ? A la patrie ? Au dirigeant ?

Tawfiq Al-Tirawi : Non, non. Appartenir à un dirigeant n’existe pas. Il y a une loyauté envers un dirigeant. Il y a une différence entre loyauté et appartenance.

Journaliste : Quelle est la différence entre la loyauté, l’écoute et l’obéissance ?

Tawfiq Al-Tirawi : La loyauté est une autre forme d’écoute et d’obéissance. Les mouvements islamiques parlent d’écoute et d’obéissance, et les laïcs parlent de loyauté.

Journaliste : Etes-vous d’accord ?

Tawfiq Al-Tirawi : Evidemment que non. Absolument pas.

Journaliste : Mais vous êtes un général. Vous devriez être le premier à croire en l’écoute, en l’obéissance, en la discipline et en « chargez, tirez ! »…

Tawfiq Al-Tirawi : Non, non. Il y a une différence…

Journaliste : La vie n’est pas faite de casernes militaires…

Tawfiq Al-Tirawi : Il y a une différence entre un officier qui exécute des ordres, et la loyauté envers le dirigeant. Ce dirigeant peut être corrompu…

Journaliste : Comment le saurions-nous si’l était corrompu ?

Tawfiq Al-Tirawi : Qui ignore que son dirigeant est corrompu ?

Journaliste : Le peuple allemand ignorait qu’Hitler était corrompu.

Tawfiq Al-Tirawi : Il n’était pas corrompu.

Journaliste : Le peuple français considérait De Gaulle comme un demi-prophète. Je ne connais pas bien l’histoire de Churchill, mais le peuple le voyait comme l’un des politiciens les plus éminents…

Tawfiq Al-Tirawi : Soyons logiques. Hitler n’était pas corrompu. Il était imprudent.

Journaliste : Vous savez quoi, faisons une pause thé. Nous ne voulons pas que vous vous fassiez arrêter à cause de notre émission. Prenons du thé et faisons une pause. Ne parlons plus d’Hitler.

Rires

http://www.memri.fr/2016/01/22/tirawi-membre-du-comite-central-du-fatah-un-etat-palestinien-dans-les-frontieres-de-1967-nest-quune-phase/

Published by DAVID - - TERRORISME, ISLAM, ISRAEL, Arabes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog