Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

La nuit dernière un incendie suspect a eu lieu dans les bureaux de B'Tselem, une ONG israélienne qui s'occupe des " droits de l'homme dans les territoires occupés " (autrement dit, encore une autre opération financée par les étrangers travaillant pour délégitimer l'Etat juif et saboter sa capacité à se défendre).

B ' Tselem est probablement l'une des plus grands ces entreprises, recevant des millions de dollars (2014 budget : $ 2,4 millions) par an à partir de gouvernements de l'Union européenne, et du New Israel Fund américain.

NGO Monitor a écrit que B'Tselem

Accuse Israël «d'apartheid» , « de perpétrer des "crimes de guerre" de passer à tabac des Palestiniens et autres abus", "de démolire des maisons de [palestiniens] comme punition" et de les «déporter»

Que le 9 mai 2013, B'Tselem a publié un rapport de 30 pages intitulé «Violations des droits de l'homme au cours de l'opération pilier de défense 14 au 21 novembre 2012,» ainsi qu'un communiqué de presse l'accompagnant. Les revendications dans ce communiqué de presse, cependant, étaient incompatibles avec le rapport proprement dit, créant des perceptions trompeuses dans les médias que l'armée israélienne, entre autres allégations, avait " violé le droit humanitaire International ".

Que le 14 janvier 2009, B'Tselem a publié un communiqué de presse «un appel pour une Action israélienne humanitaire et urgente à Gaza», accusant Israël de "graves violations du droit international humanitaire," " de recours à la force létale," et "dommages disproportionnés aux civils," sans tenir compte des préoccupations sécuritaires israéliennes et des attaques terroristes aveugles du Hamas contre des civils israéliens.

Les rapports de B'Tselem sur le comportement des forces de défense israéliennes ont été utilisés comme « preuve » pour des poursuites judiciaires contre les officiers de l'armée israélienne à l'étranger ainsi que pour les résolutions de l'ONU visant Israël. Mais les statistiques qu'ils citent ont été obtenu directement à partir de sources du Hamas. Le personnel de B'Tselem ont comparé Israël à l'Allemagne nazie et l'appellent régulièrement un "Etat d'apartheid".

La semaine dernière, B'Tselem a été lié à une affaire particulièrement laide, dans laquelle un de ses militants, Nasser Nawaj'ah, un arabe depuis le village de Yatta près de Hevron, qui a travaillé avec Ezra Nawi, un employé juif d'un autre groupe juif "contre l'occupation", a appelé le journal Ta'ayush, pour informer l'autorité palestinienne que des Palestiniens avaient l'intention de vendre des terres à des Juifs — un crime capital pour l'autorité palestinienne. Les forces de sécurité de l'Autorité les ont torturés puis les ont tués. Nawi a été effectivement capturé grâce à la bandevidéo sur laquelle il se vantait à ce sujet.

Ta'ayush, affirme par ailleurs, qu'un groupe «d'israéliens et de Palestiniens s'efforcent ensemble pour mettre fin à l'occupation israélienne et pour atteindre l'égalité civile complète par le biais de l'action directe et non violente quotidienne.» Apparemment le piègeage de ce dealer de terrains est un malheureux exemple de cette coopération.

Ainsi ils sont nombreux – Juifs et arabes – qui ne verseront pas une larme pour cette bande de traitres payés et qui peuvent désormais ajouter le meurtre à leurs autres réalisations.

Je n'aurais pas besoin d'ajouter qu'aucune personne responsable, moi y compris, n'approuve d'incendie (en supposant que ce feu s'avère pour être délibérée) comme un acte politique. Je le condamne non seulement, je ne comprennent même pas « » il en aucun sens du tout. Mais je ne comprends pas qu'il fallait faire quelque chose pour limiter les activités de ces groupes hostiles à l'Etat étranger-subventionnés. Et cela signifie qu'il est nécessaire d'adopter la Loi de transparence qui est actuellement en discussion devant la Knesset.

La loi exigera que les représentants toute organisation qui reçoit la plus de moitié de son financement des gouvernements étrangers doive signaler leurs sources de financement et doit avoir ces renseignements sur les badges s'identifiant qu'ils doivent porter en visitant Knesset. Il exigera aussi que leurs rapports et documents portent également unpréavis concernant ces renseignements.

Personnellement, je voudrais voir une Loi beaucoup plus forte, qui interdirait effectivement le financement étranger de ces groupes « activistes ». Mais c'est peu probable. Cette loi n'empêchera pas les nations hostiles à notre pays, d'arrêter le financement subverif mais il faudra au moins que leurs agents et le matériel qu'ils distribuent soit identifié de ce qu'ils sont.

Les anti-sionistes européens ont peur car ils ont donné leur agent, à B'Tselem, 30 000 Euros en décembre pour lutter contre le projet de loi. Ils affirment qu'il est un peu surréaliste que la transparence financière soit une « menace pour la démocratie ». Cela implique que la démocratie serait servie par des puissances étrangères, pompant d'énormes sommes d'argent dans un pays afin d'influencer les décisions de son gouvernement, même si cela signifie aller contre la volonté de ses citoyens ! Certains voient cela comme de la démocratie.

Par Vic Rosenthal

http://abuyehuda.com/2016/01/anti-israel-ngos-not-transparency-are-the-real-threat-to-democracy/

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com

Published by DAVID - - juif, ong

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog