Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Genève-3: l'absence des Kurdes rendrait les décisions caduques

Les négociations sur le règlement de la crise en Syrie, dites Genève-3, doivent réunir toutes les forces capables de jouer un rôle dans la mise en place d'un processus de paix dans ce pays. La présence des Kurdes syriens est indispensable.

Si le Parti de l'union démocratique kurde (PYD) n'est pas invité aux négociations de Genève qui doivent débuter le 29 janvier, les décisions adoptées dans le cadre de ces rencontres n'auront aucun effet juridique et ne seront donc pas appliquées sur les territoires contrôlés par les Kurdes syriens, a indiqué mardi le porte-parole du PYD en Europe, Zuhat Kobani, dans une interview à l'agence Sputnik.

"Les négociations de Genève doivent réunir toutes les forces capables de jouer un rôle substantiel dans le règlement de la crise en Syrie. La conférence Genève-2 n'a abouti à rien. Pour éviter le même sort à Genève-3, nous devons nécessairement participer à ces négociations", a déclaré Zuhat Kobani.

"Nous avons fait comprendre aux Etats-Unis et à la Russie que nous n'avons pas l'intention d'appliquer les décisions adoptées en notre absence. Ces décisions n'auront aucun effet juridique sur les territoires placés sous notre contrôle", a affirmé l'interlocuteur de l'agence.

Selon lui, il serait impossible d'appliquer les décisions de Genève-3 à Rojava (Kurdistan occidental), qui englobe 16% du territoire syrien.

"Il n'est pas exclu que des pressions extérieures puissent être exercées sur notre peuple. Cependant, toute intervention sur notre territoire équivaudrait à une déclaration de guerre, ce qui mettrait immédiatement un terme au processus de règlement de la crise syrienne. Nous sommes prêts à nous défendre contre toute force qui manifeste des velléités agressives à notre égard", a déclaré le responsable du PYD.

Tout en insistant sur la nécessité de la participation kurde à la conférence Genève-3, il a dans le même temps admis que le Kurdistan syrien pourrait être représenté par une autre délégation que le Parti de l'union démocratique.

"Nous n'insistons pas pour que le PYD soit le seul à représenter les Kurdes syriens. Le but principal de ces négociations est de réaliser des progrès dans le règlement de la crise syrienne. Voici pourquoi la délégation qui doit aller à Genève est celle qui pourra y contribuer de manière efficace", a indiqué Zuhat Kobani.

La Turquie s'oppose fermement à la participation de formations politiques kurdes à la conférence sur la crise syrienne. Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a déclaré lundi que les "groupes terroristes ne devaient pas prendre part aux négociations de paix".

A la question de savoir si les Etats-Unis soutenaient la position d'Ankara, le porte-parole du PYD en Europe a répondu: "Washington cherche à nous affaiblir, lui aussi. C'est la raison pour laquelle il reste dans l'expectative".

"La Turquie est libre de traiter les questions qui concernent sa propre sécurité, mais son ingérence directe dans le processus de règlement en Syrie est inacceptable. Je trouve qu'un tel comportement d'Ankara dépasse les limites du tolérable. La Syrie n'est pas une province turque, c'est un pays indépendant et souverain", a conclu le responsable kurde.


Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20160126/1021244360/geneve-trois-absence-des-kurdes-rendrait-les-decisions-caduques.html#ixzz3yQU9rAY4

Published by DAVID - - turquie, syrie, kurde, suisse

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog