Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Le terrorisme palestinien revendique 5 meurtres en une journée à Hébron, il commence à échapper au contrôle du Shin Bet

Les cinq meurtres du jeudi 19 novembre, ont été perpétrés par des terroristes palestiniens du district d'Hébron au sud de la Cisjordanie.Les signes avant courreurs étaient là en Juin 2014, lorsque trois jeunes garçons israéliens, Sheer Gil-Ad, Yakov Frankel et Eyal Yifrah ont été enlevé à l'intersection de Gush Etzion, près d'Hébron, et finalement trouvé assassinés.

Depuis la vague actuelle de terrorisme palestinien s'est répandue le 1er octobre, il a été évident que le terreau était la ville d'Hébron et le quartier du Mont Hébron. Cette vague a eu un pic mortelle jeudi. Un père palestinien de cinq ans du village de Douma dans le district d'Hébron, qui, quelques jours plus tôt a reçu un permis de travail à Tel Aviv, a tué deux Israéliens dans une synagogue de fortune dans le sud de Tel-Aviv. Un autre terroriste du village de Deir Samath près d'Hébron, a jeté sa voiture contre des véhicules israéliens et les a pulvérisé entrainant un embouteillage avec des coups de feu sur l'autoroute menant à Hébron, tuant un Israélien, un adolescent touriste et un automobiliste palestinien. Sept autres ont été blessé.

La mère de l'un des terroristes a fait l'éloge de son fils qui a apporté " la fierté et l'honneur aux Palestiniens et à Hébron."


La controverse dans les milieux militaires israéliens quant à savoir si les terroristes palestiniens ont intensifié la violence des pierres des couteaux aux armes à feu est à peine pertinente, lorsque la première attaque de la vague actuelle du 1er octobre était une fusillade mortelle bien planifiée sur un couple d'Israéliens dans une voiture.La violence de 2015 serait plus justement surnommé "l'Intifada Hébron."

Hébron, à 30 km au sud de Jérusalem, est la deuxième plus grande ville de Cisjordanie après Ramallah, le siège de l'administration de l'Autorité palestinienne. Autour de 400.000 Palestiniens, environ un quart de la population palestinienne de Cisjordanie y vit et dans les villes du Mont Hébron de Dahariya, Halhoul, Yata, Dura. Samoa, Beit Umar, Bani Naim et Hirbat al-Aroub, ainsi qu'une population juive beaucoup plus faible principalement à Hébron, Kiryat Arba et Gush Etzion.Juste au sud du Mt.Hebron on trouve les terres de petites tribus bédouines.


Des flambées périodiques de pogroms arabes contre les habitants juifs sont endémiques dans cette région depuis 1929, mais ce sont des luttes intestines qui ont déclenché l'actuelle vague de violence qui découle de quatre causes:

1. L'Autorité palestinienne et le parti au pouvoir, le Fatah à Ramallah sont à couteaux tirés avec la direction du Hamas à Gaza. Les centres palestiniens du gouvernement ont été trop préoccupé par leur querelle de garder le contact avec ce qui se passait à Hébron.

2. Ce vide d'autorité a ouvert la porte aux familles et aux clans locaux, qui ont gouverné le quartier avant qu'une autorité centrale ne soit créée à Ramallah il y a 21 ans, de rétablir le pouvoir, avec le résultat que les agences de renseignement israéliennes et palestiniennes ont de la même façon trouvé que l'autorité restaurée s'était fermée à leur pénétration.
Non seulement les intrusions externes sont exclues, mais les clans ont eux-mêmes pris soin de garder secrètes leurs affaires privées de clans et de familles rivales.

3. Pour éviter d'admettre son incapacité dans cette nouvelle situation, l'agence de sécurité d'Israël, le Shin Bet, continue d'insister sur la théorie du «loup solitaire» d'expliquer pourquoi la dernière série de terreur a été imprévisible.

Mais les attentats de Charm el-Cheikh sur un avion de ligne russe et les attaques terroristes multiples à Paris montrent que la terreur islamiste a pris une nouvelle apparence impénétrable, pour lutter contre ce que les agences anti-terroristes devront s'adapter et inventer de nouvelles méthodes.

Le Shin Beit trouve qu'il est plus difficile qu'auparavant de se procurer des renseignements non seulement à Hébron, mais aussi du Hamas et du Jihad islamique palestinien. Cette difficulté est partagée par le renseignement jordanien, qui, jusqu'à il y a peu a maintenu un large filet d'agents hautement professionnels et des informateurs dans la communauté palestinienne.

4. Dans la situation actuelle, Hébron oscille hors de contrôle comme le fer de lance de la vague actuelle du terrorisme palestinien, et semble prêt à évoluer vers un nouveau bloc palestinien-Ramallah pour contester le leadership national.

5. L'échec d'Israël d'endiguer leur campagne de terreur a donné aux chefs de clan d'Hébron une réputation améliorée dans la communauté palestinienne en général et même plus largement dans les cercles du monde arabe.

Des experts du renseignement de DEBKAfile’s offrent cinq points supplémentaires pour examiner l'urgence:

a) l'accès " des oreilles indiscrètes " du renseignement israélien aux communications internes entre les groupes terroristes est en train de disparaître depuis les lignes fixes elles ont commencé à être remplacées par des applications vocales et des vidéo sur les téléphones portables et Internet.

b) Hébron est proche d'être une ville en plein essor économique. Les Informateurs qui pourraient être achetés une fois pour de petites sommes d'une dizaine ou des centaines de shekels sont plus dans le marché de la fourniture d'informations exceptionnelles.

c) La ville et ses services sont devenus moins dépendants des institutions israéliennes.

d) l'isolement de plus en plus religieux, ethnique, social et radical de Hébron derrière ses murs réduit les contacts normaux avec les étrangers au jour le jour et ne permet plus de les infiltrer.

e) Le Shin Bet et d'autres agences de renseignements israéliens sont de plus en plus sujettes à la dépendance de sources numériques d'information, au lieu de compter sur des sources humaines. Ils sont donc en train de perdre leur avantage qu'ils avaient autrefois sur les autres agences anti-terroristes occidentales, qui sont atteintes d'immobilisme par une incapacité à pénétrer les organisations terroristes islamiques hermétiquement fermées .

La série d'attaques terroristes émanant de Hébron cette semaine devrait servir d'alerte rouge aux services de renseignements israéliens, de retrousser leurs manches et de dépoiussièrer les méthodes anti-terroristes traditionnelles qui ont si bien servi à vaincre les anciennes vagues de terrorisme palestinien.

DEBKAfile Special Report

http://www.debka.com/article/25030/Palestinian-terror-claims-5-murders-in-a-day-as-Hebron-swings-out-of-Shin-Bet-control

http://malaassot.over-blog.com/2015/11/le-terrorisme-palestinien-revendique-5-meurtres-en-une-journee-a-hebron-il-commence-a-echapper-au-controle-du-shin-bet.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics

Published by DAVID - - TERRORISME, ISRAEL

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog