Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Le chef du groupe djihadiste malien Ansar Al-Din rejette l’accord de paix malien et appelle au djihad contre la « croisade française »

Iyadh Ag Ghali

Le 29 octobre 2015, un enregistrement audio d’Iyadh Ag Ghali, chef du groupe djihadiste malien Ansar Al-Din, a été mis en ligne. Ag Ghali rejette l’accord de paix signé récemment entre les groupes rivaux touaregs et le gouvernement malien en Algérie, affirmant que cet accord humiliant vise à promouvoir un État laïc anti-islamiste.

Revenant plusieurs fois sur l’intervention de la France au Mali, Ag Ghali la qualifie de « croisade française » qui doit être combattue et chassée du pays. Ag Ghali rappelle aux musulmans la haine de la France envers eux et l’islam, citant Charlie Hebdo comme exemple. Il exhorte aussi la jeunesse malienne à rejoindre le djihad contre les Français et leurs laquais au Mali.

L’enregistrement d’Ag Ghali, qui se termine brusquement à la minute 20:08, semble incomplet.

Ag Ghali débute son message par l’éloge des activités des moudjahidines au Mali, lesquels auraient trouvé grâce aux yeux de la oumma et lui auraient redonné espoir. Ag Ghali souligne que la guerre au Mali oppose les forces de la croyance aux forces de la mécréance, mécréance dont l’implication de la France serait un exemple.

Glorifiant les actions des combattants d’Ansar al-Din, qu’il qualifie de djihad pour la cause d’Allah contre « l’agression de la croisade française », il vante aussi la pureté d’Ansar Al-Din, dont seraient privés les autres groupes laïcs et jahilis. [1] Il accuse ces groupes de ne pas appliquer la charia et de ne pas recourir au djihad pour ce faire.

Critiquant les groupes qui ont signé l’accord de paix au Mali en mai, il les accuse de trahir le peuple malien en servant la terre malienne « sur un plateau d’or au gouvernement de l’apostasie et de la trahison ». L’accord lui-même est qualifié de dégradant, en ce qu’il promeut un État laïc et nationaliste et favorise la lutte contre les groupes djihadistes. Il propose une alternative : la vie sous la charia et le djihad dans la voie d’Allah : « Digne peuple [malien], votre vraie liberté et votre bonheur éternel sont liés à votre réalisation du tawhid [unicité d'Allah], à la déclaration de l’ [état de] mécréance des taghout, à l’instauration de la charia d’Allah et au djihad pour sa voie en tant que telle et pour ce qui vous est précieux. » Ag Ghali rappelle aussi aux musulmans la bonne vie dont ils jouissaient sous le régime islamiste en 2012 au nord du Mali, qui a pris fin avec l’ « invasion de la croisade française ». Il souligne les conséquences néfastes de cette invasion, comme l’augmentation de la criminalité et de la pauvreté et une vie d’humiliation pour les musulmans.

S’adressant aux musulmans du Mali, il les invite à s’unir et à s’abstenir d’aider les incroyants, cela étant considéré comme apostasie et trahison. Il appelle également les divers groupes maliens à se « repentir devant Allah » et à s’unir « sous la bannière du tawhid ».

Passant au sujet de la France, Ag Ghali rappelle aux musulmans que c’est un Etat de mécréance, hostile envers les musulmans et l’islam. Il évoque également la haine de la France pour le prophète Mahomet, comme en témoigneraient les caricatures de Charlie Hebdo et la vague de solidarité qui a suivi l’attaque contre le siège du journal au début de cette année.

Ag Ghali conclut son message par un « appel au djihad au nom d’Allah » et un appel à soutenir les moudjahidines. En particulier, il exhorte la jeunesse malienne à attaquer la France : « C’est votre jour, c’est votre jour, quand les adorateurs de la Croix ont offensé le meilleur des hommes [Mahomet]… et [quand ils] ont profané avec leurs légions de mercenaires la terre d’islam. Alors laissez vos ceintures d’explosifs, vos engins explosifs orientés et vos sonores véhicules chargés d’explosifs leur répondre… car il n’y a rien de bon en nous si nous ne réagissons pas à la [profanation] de l’honneur de notre Prophète… et [il n'y a] rien de bon en nous si nous ne repoussons pas l’agression de cette croisade de la transgression… »

Source : Twitter, le 29 octobre 2015

Note :

[1] Jahili est la forme adjectivale de jahiliyya, terme pour la période pré-islamique d’ignorance et de paganisme.

http://www.memri.fr/2015/11/03/le-chef-du-groupe-djihadiste-malien-ansar-al-din-rejette-laccord-de-paix-malien-et-exhorte-les-maliens-a-rejoindre-le-djihad-contre-la-croisade-francaise/

Published by DAVID - - djihad, TERRORISME, mali

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog