Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Islam et bain de sang à Paris: quelles leçons en tirer?


- Sondage: 81% des musulmans interrogés cautionnent les massacres faits par l'État islamique. À la question "Soutenez-vous les victoires de l'État islamique", seulement 19% des 38.000 sondés ont répondu "non".


"Une nation peut survivre à ses fous, et même à ses ambitieux. Mais elle ne peut pas survivre à la trahison de l'intérieur. Un ennemi aux portes est moins redoutable, car il est connu et il porte sa bannière ouvertement " (Cicéron).

Je suis fatigué de l'islam. Fatigué qu'à chaque fois que j'allume la télé ou la radio, que j'ouvre un journal, je tombe sur les gros titres et les manchettes qui me disent qu'il y a encore des innocents tués, à cause de Mahomet et de son dogme malfaisant. Fatigué de constater que la quasi totalité de la violence et des morts violentes dans le monde sont le fait de ce dogme putride qui empoisonne l'humanité, marre de voir à chaque fois que ces attaques violentes sont commises aux cris d'Allahu-akbar [1].

Marre surtout de tous ces discours hypocrites qui cherchent encore et toujours à substituer à la vérité le mensonge éhonté de la classe dirigeante. C'est l'islam et lui seul qui génère cette violence, c'est le coran et rien d'autre qui incite à la haine, à la terreur et à la mort. Des discours répétitifs qui n'ont pour but que d'éviter un débat qui pourtant s'impose depuis des décennies: le débat sur l'islam. On ne le fera pas tant qu'on restera dans cette configuration, parce que l'Occident a jeté l'éponge. Il a perdu la guerre avant d'avoir livré bataille, accroché à ses idées, certes très louables, d'humanisme et de générosité, mais qui n'ont pour effet que de renforcer la conviction du "camp d'en face", qui voit dans cette attitude humaniste juste de la faiblesse, peut-être même de la peur.

Organiser le débat sur l'islam

François Hollande a déclaré: "Nous allons mener le combat, il sera impitoyable". Pour son premier ministre, "le pays était en guerre" [2]. Outre que ces déclarations n'impressionnent pas le moins du monde cet ennemi, ils ont tous deux oublié de le nommer et de préciser que la guerre faite à l'Occident par cet ennemi non identifié ne date ni d'hier ni de l'année dernière. Elle a été déclarée depuis des décennies, de manière unilatérale, par l'islam expansionniste et djihadiste, autrement dit le seul et véritable islam. Seulement, l'Occident, ou plutôt ses élites, font semblant de ne pas l'avoir compris... Même quand cette guerre leur éclate à la figure, comme ce fut le cas le 11 septembre 2001 aux USA, le 11 mars 2004 à Madrid ou le 7 juillet 2005 à Londres. Et ce 13 novembre 2015 à Paris.

Que tous ces crimes abominables n'aient pas servi à tirer la sonnette d'alarme sur l'islam et à chercher à le comprendre est totalement incompréhensible.

Le même discours, la même rengaine nous ont maintes fois été servis par les "élites" bien-pensantes pour disculper l'islam de ses crimes. Qu'il s'agisse du Pape, de Hussein Obama, Angela Merkel, David Cameron, Stefan Löfven, Justin Trudeau et tutti quanti. Plutôt que de s'adresser enfin à un auditoire adulte et lui parler dans un langage adulte, politicards et plumitifs préfèrent infantiliser leurs peuples en les abreuvant de leur concept irrationnel de "politiquement correct". Ce même concept qui leur fait dire que ceux qui prétendent défendre leur terre, leur culture et leur patrimoine ne sont, comme Victor Orban, Oskar Freysinger ou Geert Wilders, que des "islamophobes", des fascistes et des racistes. Parce que l'islam est une race? Racistes, juste parce qu'ils tentent de préserver leurs pays de l'invasion des égorgeurs. Juste parce qu'ils veulent placer leurs peuples à l'abri des attentats-suicide.

À ce propos, les auteurs d'attentats-suicides ne devraient en aucun cas être dénommés "kamikazes" et comparés aux aviateurs japonais dont la mission était de s'écraser sur les bateaux américains. Eux ne s'en prenaient jamais aux civils, contrairement aux soldats d'Allah, dont c'est la spécialité. C'est faire injure à ces soldats, et au delà, faire injure à tout le peuple japonais. Les contemporains guerriers d'Allah ne se battent plus contre d'autres armées, ils préfèrent la terreur.

Les "élites" occidentales semblent comme pétrifiées rien qu'à l'idée de prononcer les mots "islam" ou "musulman". Le "politiquement correct" a fait de grands ravages dans les cerveaux! L'Occident a peur (et honte?) de montrer son nationalisme, a peur (et honte?) de défendre sa culture et a peur (et honte?) de montrer son amour pour la patrie. Regardez comment Angela Merkel semble gênée quand on lui tend le drapeau de son pays, regardez la moue qu'elle fait
et son geste de refus, voire de dédain:

******************************

******************************


[1] Allahu-akbar, contrairement au message là encore véhiculé par une presse couarde et soumise, ne signifie pas "Allah est grand" mais "Allah est le plus grand" (en anglais "Allah is the greatest"), qui est le cri symbolique qui démontre la supériorité d'Allah et, par extension, la supériorité du musulman sur le non-musulman

[2]Cette phrase aura eu un effet désastreux sur un grand nombre d'écoliers, qui sont traumatisés à l'idée de la France en guerre.

[3] Par exemple, la vidéo montrant les musulmans de Londres qui célèbraient le djihad sanglant de Paris devant une station de métro de Londres a été très rapidement retirée par Youtube. Probablement par référence à la nouvelle déontologie journalistique et politique ...

[4] Parmi les étudiants diplômés de la prestigieuse université islamique al-Azhar du Caire, on trouve les plus grands "savants" de l'islam dont Hassan el-Banna, Youssef al-Qaradawi, cheikh Yassine, Izz al-Din al-Qassam, Tariq Ramadan, l'ami d'Hitler hadj Amin al-Husseini, etc. Que du joli monde...

[5] La dénomination "centre culturel" n'est pas innocente: elle permet aux musulmans de percevoir des subventions de la part des mairies, départements et régions, au titre de la culture. Ce qui fait que les contribuables participent financièrement au bourrage de crâne de ceux qui pourraient devenir leurs bourreaux.

[6] La honte de l'UE s'appelle Federica Mogherini. En sa qualité de "Haut Représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité", elle a fait un discours à Bruxelles sur le thème de l'islam et a notamment déclaré ce qui suit:

"L’idée d’un affrontement entre l’islam et «l’Occident» - un mot dans lequel on met tout et qui est confus - a trompé nos politiques et nos récits. L’Islam occupe une place dans nos sociétés occidentales. L’Islam appartient à l’Europe. Il occupe une place dans l’histoire de l’Europe, dans notre culture, dans notre nourriture et – ce qui importe le plus – dans le présent et l’avenir de l’Europe".
"Certaines personnes tentent maintenant de nous convaincre que le musulman ne peut pas être un bon citoyen européen, que plus de musulmans en Europe sera la fin de l’Europe. Ces personnes non seulement se trompent sur les musulmans: ces gens se trompent sur l’Europe, ils n'ont aucune idée de ce que sont l’Europe et l’identité européenne".
"Le soi-disant État Islamique met en avant une tentative sans précédent de pervertir l’islam pour justifier d’un projet politique et stratégique néfaste [...]".
La suite de sa déclaration (je n'ai pas trouvé la version française).

http://apostat-kabyle.blogspot.fr/2015/11/islam-et-bain-de-sang-paris-quelles.html

Publié par apostat-kabyle à 02:19

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Published by DAVID - - daesh, ISLAM, TERRORISME

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog