Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

La République islamique baigne dans l'accord nucléaire catastrophique.

L'attitude et la politique de complaisance du Président Obama à la République islamique ont atteint un niveau sans précédent. Après que le président iranien, Hassan Rohani, a fustigé les Etats-Unis et Israël à l'Assemblée générale des Nations Unies, la réponse du président Obama a intrigué: Il a continué à appliquer des politiques d'apaisement supplémentaires. Il a fait remarquer aux dirigeants du monde réunis à l'Assemblée générale de l'ONU que " les Etats-Unis sont prêts à travailler avec tout pays, y compris la Russie et l'Iran, pour résoudre le conflit."

Fondamentalement, les paroles du président Obama ont accordé une légitimité mondiale à l'Iran, en projetant l'Iran comme un Etat puissant dans la lutte contre le terrorisme et la résolution des conflits, et en projetant les Etats-Unis comme désespérés, faibles sur la scène mondiale, et qui ont besoin de l'Iran. Plus fondamentalement, la déclaration d'Obama a placé l'Iran sur le côté droit de l'équation: les dirigeants iraniens sont les «bonnes gens» qui luttent contre le terrorisme.

Comment les Etats-Unis peuvent travailler avec l'Iran alors que la République islamique est le principal commanditaire du terrorisme dans la région? La force Al-Qods du Corps des Gardes Révolutionnaires d'Iran militairement fonctionne plus librement qu'auparavant dans plusieurs pays de la région y compris le Yémen, la Syrie, l'Irak, etc. les dirigeants iraniens s'en vantent ils occupent quatre capitales arabes: Sanaa, Beyrouth, Damas, et Bagdad.

Cette semaine, Hassan Rohani a continué sur la ligne de soutien au gouvernement du dictateur Bachar Al Assad. Les dirigeants iraniens continuent d'envoyer des forces en Syrie pour combattre sur le terrain et soutenir le régime syrien-militairement, financièrement, avec intelligence et dans un rôle consultatif. Les cadres supérieurs du CGR et le Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, continuent de livrer des armes à des dizaines de mandataires chiites et islamistes dans la région, y compris au Hezbollah.

Considérant que la République islamique est l'un des principaux commanditaires du terrorisme, comment peut-on coopérer avec les mollahs pour vaincre le terrorisme?

Compte tenu de toutes les politiques étrangères de la République islamique susmentionnées, un discours approprié du président Obama a peu critiqué l'Iran pour son soutien à Bachar al Assad - qui n'a pas hésité à procéder à des massacres ou à utiliser des armes chimiques contre son propre peuple. Le discours a aussi peu critiqué Téhéran pour son rôle en Syrie, au Yémen, en Irak, etc., ce qui a conduit à des centaines de milliers de morts, des flux sans fin de réfugiés vers l'Europe et d'autres pays, ainsi que la conflagration régionale, et un assortiment d'autres conflits.

Alors que le président Obama a choisi d'apaiser les mollahs au pouvoir de la République islamique, le président iranien a accusé les Etats-Unis et Israël de pratiquement tous les problèmes du Moyen-Orient. Les dirigeants iraniens se sont ainsi donné le droit et enhardis après l'accord sur le nucléaire, Rouhani accuse les Etats-Unis et Israël d'être derrière le terrorisme sans aucune preuve pour étayer ses accusations. Il a souligné: «Si nous n'avions pas eu l'invasion militaire américaine de l'Afghanistan et de l'Irak et le soutien injustifié des États-Unis pour les actions inhumaines du régime sioniste contre la nation opprimée de la Palestine, aujourd'hui, les terroristes n'auraient pas d'excuse pour la justification de leurs crimes »

Comment Rouhani peut-il faire de telles allégations et accusations inflammatoires sans preuve crédible? Comment peut-il lancer des accusations contre les États-Unis et Israël tandis que la République islamique est considérée comme le grand père de groupes tels que l'État islamique en raison de l'appui de l'Iran à Assad de tuer son propre peuple, ainsi que la volonté de l'Iran d'abriter des dirigeants d'Al-Qaïda et de résister à les remettre à l'Occident. Rouhani a souligné que la République islamique serait de retour auprès d'Assad " jusqu'à la fin de la route."

La question la plus ironique est que Rouhani ne craint pas d'appeler l'Iran le précurseur de la Démocratie. Il a souligné que l'Iran était prêt à aider à " l'éradication du terrorisme en ouvrant la voie à la Démocratie ... .. nous avons aidé à l'établissement de la Démocratie en Irak et en Afghanistan, nous sommes prêts à aider à instaurer la démocratie en Syrie et au Yémen également, », a déclaré Rouhani.

Un régime théocratique et autoritaire souligne qu'il est prêt à promouvoir la Démocratie dans d'autres pays. Sans le rôle de l'Iran en Syrie, le conflit serait terminé beaucoup plus tôt, puisque Assad n'aurait pas eu le soutien militaire et financier de l'Iran. Sans le soutien de l'Iran, le nombre de morts n'aurait pas atteint plus de 200.000 personnes, l'État islamique n'aurait pas été habilité, et un soulèvement n'aurait pas conduit à la pire tragédie humanitaire de notre génération. Assad, comme beaucoup de ses homologues (Hosni Moubarak, Kadhafi et Ben Ali) serait tombé dans une affaire de semaines ou de mois.

Alors que l'Iran investit dans son programme de missiles balistiques et des capacités militaires, Rouhani demande au monde de désarmer les autres pays, y compris Israël. Il appelle Israël " le seul obstacle" à son but.Comment peut-il attendre qu'Israël désarme alors que le guide suprême de l'Iran continue de propager l'idée et de mener des politiques qui proclament qu'Israël devrait être rayé de la carte.

Mis à part d'envoyer contre les Etats-Unis et Israël, de fortes diatribes, Rouhani a été satisfait par au moins une chose dans ses remarques: l'accord sur le nucléaire. Il a appelé l'accord nucléaire, qui a été conclu principalement en raison d'un accord entre la République islamique et l'administration Obama, un " brillant exemple de la victoire." Sans doute, que l'accord sur le nucléaire est une victoire pour les mollahs au pouvoir car ils n'ont rien abandonné et récevront environ 150 milliards de $ dans le court terme et plus dans le long terme. Nous avons besoin d'un leader qui tient l'Iran comme responsable, pas celui qui donne aux clercs du pouvoir plus de légitimité et l'impression d'être assez puissants.

Dr Majid Rafizadeh

http://www.frontpagemag.com/fpm/260313/obama-appeases-khamenei-while-iran-blasts-us-and-dr-majid-rafizadeh

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com

Published by DAVID - - IRAN NUCLEAIRE, obama, israel

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog