Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Les responsables du Fatah, les médias sociaux palestiniens et les quotidiens de l’Autorité palestinienne encouragent la poursuite des violences
Post sur les médias sociaux : « Vidéo : 25 balles ont tué la femme sioniste qui a maudit le prophète Mahomet à la mosquée Al-Aqsa »

Post sur les médias sociaux : « Vidéo : 25 balles ont tué la femme sioniste qui a maudit le prophète Mahomet à la mosquée Al-Aqsa »

Dernièrement, le Fatah s’est exprimé à plusieurs voix sur les événements violents des derniers jours, qualifiés tantôt d’ « Intifada », tantôt d’« éveil populaire », ou encore appelés « les événements de la colère d’Al-Aqsa ».

Parallèlement aux déclarations du président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas exprimant le désir d’éviter une escalade et de poursuivre la coordination sécuritaire avec Israël, les médias palestiniens ont publié des déclarations de responsables de l’AP, notamment du Fatah, ainsi que des éditoriaux, qui appellent à la poursuite des violences. Certains affirment que les coups de couteau sont des actes de légitime défense tandis que d’autres appellent à maintenir un haut niveau de tension et de conflit.

Dans certains cas, les porte-parole de l’AP ont fait le choix de nier que des attaques violentes ont eu lieu, affirmant qu’Israël accuse à tort les Palestiniens de terrorisme pour justifier leur meurtre. Par exemple, commentant la tentative d’attentat à la voiture piégée au poste de contrôle d’Al-Zaïm, le 11 octobre, le porte-parole des services de sécurité de l’AP Adnan Al-Damiri a déclaré que le véhicule avait pris feu en raison d’un dysfonctionnement électrique.

Le quotidien palestinien Al-Ayyam a affirmé qu’ « Israël a concocté une histoire fausse et trompeuse au sujet d’une [tentative d’] attentat présumée, comme il l’a fait à de nombreuses reprises dans le passé. » [1] Après la mort de Mustafa Al-Khatib, abattu le 12 octobre alors qu’il tentait de poignarder un soldat à Jérusalem, le quotidien palestinien Al-Hayat Al-Jadida a déclaré que « les forces d’occupation accusent généralement les Palestiniens de tentatives d’attaques au couteau pour justifier de leur tirer dessus et les tuer. »

Post sur les médias sociaux : « Vidéo : 25 balles ont tué la femme sioniste qui a maudit le prophète Mahomet à la mosquée Al-Aqsa »

En outre, une délégation de responsables du Fatah, incluant des figures proches du président palestinien Mahmoud Abbas, a effectué une visite de condoléances à la famille d’un terroriste abattu après avoir assassiné deux Israéliens dans la Vieille Ville de Jérusalem. Une enquête parue dans le quotidien palestinien Al-Hayat Al-Jadida a examiné les réactions des Palestiniens sur les médias sociaux, exprimant leur joie devant le meurtre de Juifs.Extraits :

Un responsable du Fatah : « Nous nous défendons… Certains d’entre nous utilisent des pierres et d’autres des couteaux »

Abbas Zaki, membre du Comité central du Fatah, a déclaré à l’agence de presse turque Anadolu : « La lutte armée contre l’occupation est un droit légitime auquel nous ne renoncerons pas, mais elle exige l’unité entre toutes les factions palestiniennes, la mise en place d’un bureau de guerre central et de formuler des plans, pour faire en sorte que la lutte armée coûte un prix élevé à l’ennemi tout en servant les intérêts du peuple palestinien. Nous nous réservons le droit de [nous engager dans] la lutte armée, qui est une option à laquelle nous ne renoncerons pas, mais nous devons examiner comment et quand la mener, et si le climat est propice pour nous. À l’heure actuelle, nous soutenons une Intifada populaire qui confondra l’ennemi et paralysera sa sécurité et son économie, et incitera le monde à aborder la question de savoir comment mettre fin à la dernière occupation restante dans le monde.

Décider de mener la lutte armée ne fera [que] servir l’ennemi, qui a la puissance militaire de [nous] tuer quotidiennement. Aujourd’hui, nous nous défendons, et nous continuerons de le faire. Nous ne voulons pas d’escalade, mais l’ennemi attaque et détruit nos villes et villages. [Les moyens] de légitime défense diffèrent d’un Palestinien à un autre ; certains d’entre nous utilisent des pierres et d’autres des couteaux. [Mais] il n’y a pas d’atmosphère de nouvelle Intifada, parce qu’il n’y a aucune unité palestinienne. Nous nous préparons à organiser [les forces] sur le terrain. À l’heure actuelle, de jeunes gens agissent sans aucune planification, [seulement] motivés par leur conscience et par l’oppression sous laquelle ils vivent. »

Mohammed Dahlan, membre du Conseil législatif palestinien du Fatah, rival du président palestinien Mahmoud Abbas, a écrit sur sa page Facebook : « La résistance à l’occupation est un devoir national et moral et un droit sanctifié et garanti par les lois divines et humaines. L’activité nationale actuelle est un coup sévère porté à tous ceux qui interdisent la résistance à l’occupation israélienne ou la qualifient de crime. L’activité [dans son ensemble] et les actions individuelles constituent… un message ferme à l’occupant et à la communauté internationale affirmant que les formes de la résistance ont changé et que, si les vagues [de résistance] peuvent aller et venir, [la résistance] elle-même ne mourra jamais ou ne cessera pas tant que l’occupation existera… Il est urgent de prendre des mesures et d’adopter des décisions à deux niveaux. [Premièrement], il y a le niveau urgent et immédiat, qui est principalement de déclarer une nette préférence pour l’action nationale et de pourvoir à tous les besoins pour la poursuivre et la défendre… Dans le même temps, [nous devons] convoquer d’importantes réunions nationales avec un ordre du jour clair et précis, au lieu d’échanger des coups dans les médias et sur l’arène politique…

Une page Facebook appelée « Commission de recrutement idéologique et d’information du mouvement Fatah » appelle à utiliser des seringues remplies de poison au lieu de couteaux

Dans un post du 8 octobre, la page Facebook « Commission de recrutement idéologique et d’information du mouvement Fatah » préconise l’utilisation de seringues remplies d’acide sulfurique ou d’une autre substance toxique. Il y est écrit : « Veuillez faire circuler ce message afin qu’il atteigne les résidents de Jérusalem, car c’est une [méthode] plus efficace et plus meurtrière que le couteau. Vu que des détecteurs de métaux ont été installés aux entrées de la Jérusalem occupée afin d’éviter l’utilisation de couteaux dans des opérations de coups de poignards, [notons qu’] il existe une méthode plus récente et plus simple : utiliser des seringues remplies d’acide sulfurique par exemple, ou d’autre gaz ou de toute autre substance toxique. »

Lire l’article dans son intégralité en anglais

http://www.memri.fr/2015/10/14/les-responsables-du-fatah-les-medias-sociaux-palestiniens-et-les-quotidiens-de-lautorite-palestinienne-encouragent-la-poursuite-des-violences/

Published by DAVID - - terrorisme, al aqsa, ISRAEL, hamas

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog