Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Les premiers vols de reconnaissance français en Syrie ont été menés par deux avions Rafale équipés d’appareils photo et vidéo ce 8 septembre 2015.(Archives/Dassault Aviation)

Les premiers vols de reconnaissance français en Syrie ont été menés par deux avions Rafale équipés d’appareils photo et vidéo ce 8 septembre 2015.(Archives/Dassault Aviation)

Tel qu’annoncé lundi par le président Hollande lors de sa Conférence de presse annuelle, l’armée française a effectué mardi ses premiers vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie, a confirmé le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

« La décision annoncée (lundi) par François Hollande a été suivie d’effets. Ces vols de reconnaissance détermineront le moment venu telle ou telle action qui pourrait être prise », a dit sans autre commentaire le chef de la diplomatie française, dont la Conférence internationale sur les victimes de violences religieuses et ethniques au Moyen-Orient qui s’ouvre aujourd’hui à Paris et à laquelle il préside s’est un peu fait voler la vedette par l’annonce des premiers vols français au dessus de la Syrie.

Selon l’état-major français, une patrouille de Rafale qui a décollé depuis son terrain de stationnement dans le golfe arabo-persique pour effectuer la première mission «ISR» au-dessus du territoire syrien.

La mission du 8 septembre, indique la Défense française a duré plus de 6h30, ce qui a été rendu possible grâce au concours d’un avion ravitailleur français C 135.

Avec leurs pods « RECO NG » accrochés sous l’appareil et permettant la prise de vue à grande vitesse de jour comme de nuit et la surveillance vidéo, les Rafale ont pu acquérir du renseignement sur le groupe terroriste Daech et renforcer la capacité d’appréciation autonome de la situation de la France, indique l’état-major français.

La France dispose d’avions Rafale sur une base aux Émirats arabes unis, équipés pour des missions de renseignement. L’armée de l’Air française est aussi déployée sur une base en Jordanie avec des avions-bombardiers.

Vols intégrés à la Coalition, mais objectifs français

La France poursuit ses propres objectifs, mais les vols sont intégrés à ceux de la coalition

« Pour les États-Unis, Daech est une crise irakienne, pour la France c’est une crise syrienne. On a une différence d’analyse », expliquait hier un responsable français sous couvert d’anonymat, lors de l’annonce par le président Hollande de l’engagement de la France en Syrie. « Les États-Unis ne bombardent en Syrie que des objectifs liés à Daech en Irak. Ils n’ont jamais frappé Daech près d’Alep, ils ne veulent pas mêler les deux conflits », ajoute-t-il.

«J’ai demandé au ministre de la Défense que dès demain puissent être menés des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie. Ils permettront d’envisager des frappes contre Daech, en préservant notre autonomie d’action et de décision », avait alors déclaré François Hollande.

Ces missions aériennes, viennent en complément des vols de l’opération française Chammal sur l’Irak et, tout comme les vols conduits en Irak, les vols français sont intégrés dans l’Air Task Order, le plan de vol de tous les avions de la coalition, élaboré au CAOC d’Al Udeid au Qatar, a donc précisé l’état-major français aujourd’hui.

Changement de stratégie dicté par la gravité de la situation

Jusqu’à aujourd’hui, la France s’était interdit d’intervenir militairement en Syrie au motif qu’elle craignait que cela ne serve les intérêts du président syrien Bachar al-Assad dont Paris réclame le départ, le jugeant principal responsable de la guerre en cours dans son pays.

Mais, lundi, le président français avait annoncé un changement de stratégie à l’égard du groupe État islamique. Il avait ordonné à l’armée française de mener des opérations aériennes de renseignement au-dessus de la Syrie comme elle le fait depuis un an en Irak. Ces missions doivent permettre ensuite de mener d’éventuelles frappes.

Plusieurs paramètres sont à l’origine du changement de positionnement de la France, la crise migratoire qui amènent des milliers de réfugiés à frapper aux portes de l’Europe n’étant le moins important et s’ajoutant à la gravité de la situation alors que le groupe ultra-radical occupe maintenant la moitié du territoire syrien et que le régime Assad n’est plus en mesure de lui résister.

Stop Persécution

S’ouvrait en même temps aujourd’hui à Paris la Conférence internationale sur les victimes de violences religieuses et ethniques au Moyen-Orient.

L’objectif de la conférence, explique le Quai d’Orsay, est d’identifier des mesures concrètes pour répondre à tous les aspects de la situation des victimes de violences religieuses et ethniques au Moyen-Orient.

  • Volet humanitaire : Répondre aux besoins des populations en danger. Préparer et faciliter le retour volontaire et durable des déplacés dans des conditions de sécurité satisfaisantes.
  • Volet politique : Promouvoir des solutions politiques inclusives et respectueuses des droits de l’Homme pour tous les individus, quelle que soit leur appartenance ethnique ou religieuse, et préserver la diversité culturelle et religieuse du Moyen-Orient.
  • Volet judiciaire : Mettre fin à l’impunité des personnes ayant commis des crimes sur des fondements ethniques, religieux ou sectaires, dont certains peuvent constituer des crimes de guerre,des crimes contre l’humanité, voire, pour certaines communautés, des crimes de génocide.

Et, en interview sur RTL ce mardi 8 septembre 2015, jour de l’ouverture de la conférence de Paris, le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a tenu à expliquer pourquoi il ne suffit pas d’accueillir les réfugiés en Europe, mais qu’il importe d’agir en amont, au Moyen-Orient.

http://www.45enord.ca/2015/09/sitot-dit-sitot-fait-la-france-a-effectue-ses-premiers-vols-de-reconnaissance-en-syrie/

Published by DAVID - - syrie, france, terrorisme, bombardement

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog