Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

On n'a pas besoin d'être expert des affaires palestiniennes pour voir que les milliards de dollars n'ont créé ni la démocratie pour les Palestiniens ni stimulé le processus de paix israélo-palestinien. Le terme «investissement» dans la démocratie et la paix palestinienne avec Israël a été un échec complet en raison du refus de l'Administration américaine à tenir l'Autorité palestinienne pleinement responsable.

Au cours des 20 dernières années, les États-Unis ont investi 4,5 milliards $ dans la promotion de la démocratie pour les Palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza et stimuler le processus de paix israélo-palestinien.

Ceci est ce que le Premier ministre palestinien, Rami Hamdallah a révélé lors d'une réunion à Ramallah cette semaine avec le député Kevin McCarthy, chef de la majorité de la Chambre des Représentants.

Hamdallah dit que l'argent a également été investi dans des projets dans divers secteurs palestiniens.

Les 4,5 milliards $ dont Hamdallah a parlé ne comprennent pas les milliards de dollars versés à l'Autorité palestinienne (AP) depuis sa création en 1994. Les analystes économiques palestiniennes estiment que l'Autorité palestinienne a reçu un total de 25 milliards $ en aide financière des États-Unis et d'autres pays au cours des deux dernières décennies.

On n'a pas besoin d'être un expert sur les affaires palestiniennes pour voir que les milliards de dollars n'ont créé ni la démocratie pour les Palestiniens ni stimulé le processus de paix israélo-palestinien.

Vingt ans plus tard, les Palestiniens ont encore un long chemin à parcourir avant qu'ils ne voient une vraie démocratie en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza.

Pour commencer, l'Autorité palestinienne, qui est née des accords d'Oslo de 1993 entre Israël et l'OLP, n'a jamais été un régime démocratique. Au contraire; ce que les Palestiniens ont obtenu depuis le début a été une mini-dictature dirigée par Yasser Arafat et ses acolytes de l'OLP et du Fatah. C'était un régime corrompu, elle a été directement financé et armé par les États-Unis, l'Europe et plusieurs autres pays.

Ceux qui ont financé le régime autocratique de Yasser Arafat à l'époque ne se sont jamais souciés de la Démocratie ou de la transparence. Ils versaient des milliards de dollars à l'Autorité Plestinienne sans tenir ses dirigeants responsables.

Le résultat a été que les Palestiniens ont obtenu un régime qui non seulement les a privé de la plupart de l'aide internationale, mais qui a également réprimé les opposants politiques et la liberté d'expression. L'Autorité palestinienne était en fait un one-man show appelée - Yasser Arafat; lui et ses acolytes ont été les principaux béne ficiaires de l'argent des contribuables américains et européens.

À l'époque, l'hypothèse des États-Unis, l'Europe et d'autres pays était que Arafat corrompu et répressif ferait un jour des concessions de grande envergure pour le bien de la paix avec Israël.

Parce qu'il était à la solde des Américains et des Européens, l'idée s'est faite, qu'Arafat ne serait jamais capable de dire non à toute offre - comme la proposition généreuse, qu'il avait reçu du Premier ministre israélien d'alors Ehud Barak au sommet de Camp David bâclé à l'été 2000. Mais quand Arafat a finalement été mis à l'épreuve à Camp David, qui a été parrainé par le président Bill Clinton, il est sorti du sommet, accusant les Etats-Unis d'essayer de le forcer à faire des concessions qu'aucun Palestinien ne saurait jamais accepter.

Les milliards de dollars que M. Arafat a reçu entre 1994 et 2000 par les Américains et la communauté internationale ont échoué à le convaincre d'accepter l'offre la plus généreuse jamais faite aux Palestiniens par un Premier ministre israélien. Pire encore, les sept premières années du processus de paix ont abouti à la deuxième Intifada, qui a éclaté en Septembre 2000 - quelques mois après l'échec du sommet de Camp David.

A l'époque la communauté internationale a refusé de tenir compte qu'Arafat était la raison principale de la majorité des Palestiniens de s'être lancés dans les bras ouverts du Hamas. Les Palestiniens ont perdu la foi non seulement dans le processus de paix, mais aussi dans l'Autorité palestinienne et ses dirigeants. Les Palestiniens n'ont vu aucune amélioration de leurs conditions de vie, principalement en raison de la corruption de l'Autorité palestinienne.

Voilà pourquoi ils se sont tournés vers le Hamas, qui a promis le changement, la réforme et la fin de la corruption financière. Les Américains et les Européens sont donc responsables de la montée au pouvoir du Hamas.

Jusqu'en 2007, les Palestiniens avaient un seul régime corrompu et antidémocratique, appelé l'Autorité palestinienne. Depuis lors, les Palestiniens ont gagné un autre régime qui est encore plus impitoyable et répressif: le Hamas.

Donc, si 4,5 milliards $ ont amené les Palestiniens à deux régimes corrompus et non démocratiques, que se serait-il passé si les Etats-Unis et l'Europe avaient investi un peu plus de milliards de dollars dans la promotion de la démocratie palestinienne? Les Palestiniens auraient-ils été plus susceptibles de voir l'émergence d'un peu plus de dictature en Cisjordanie et dans la bande de Gaza?

Bien sûr, le premier ministre de l'Autorité palestinienne n'a pas dit aux membres du Congrès américain en visite que les 4,5 milliards de $ que les Américains ont investi dans la promotion de la démocratie palestinienne sont descendus par le drain d'évacuation et ont fini dans des comptes bancaires secrets suisses. Il n'a pas non plus dit aux membres du Congrès que les Palestiniens ne disposent pas d'un parlement qui fonctionne ou de la liberté des médias dans le cadre de l'AP en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza sous l'égide du Hamas. Et, bien sûr, Hamdallah n'a jamais dit au Congrèssistes que pour les Palestiniens, les élections présidentielles et parlementaires restent un rêve lointain.

Mais, comme la plupart des Occidentaux qui visitent Ramallah, le député McCarthy n'a évidemment pas poser de questions difficiles, en particulier en ce qui concerne les responsabilités des Palestiniens envers la démocratie et le processus de paix. Les membres du Congrès étaient sans doute heureux d'apprendre que les États-Unis ont investi 4,5 milliards $ dans la démocratie palestinienne et renforcer le processus de paix. Mais ont-t-ils jamais demandé si et comment l'Autorité palestinienne avait utilisé ces fonds pour faire avancer ces deux objectifs?

On n'a pas besoin de demander aux responsables de l'Autorité palestinienne sur la manière dont ils ont dépensé l'argent de l'aide américaine parce que la réalité sur le terrain est trop évidente. L'Autorité palestinienne a pris des milliards de dollars et continue de fonctionner comme un régime corrompu et antidémocratique. La démocratie est la dernière chose que les Palestiniens attendent de voir de l'Autorité palestinienne ou du Hamas.

Et ce que l'Autorité palestinienne a fait des milliards de dollars pour faire avancer la cause de la paix avec Israël? A la direction de l'AP a-t-on utilisé cet argent pour promouvoir la paix et la coexistence avec Israël? La réponse, bien sûr, est non. Au lieu d'utiliser l'aide financière américaine pour faire avancer cette cause, l'Autorité palestinienne a fait - et continue de le faire - l'exact opposé. En plus d'inciter à la haine ses habitants contre Israël sur une base quotidienne, la direction de l'Autorité palestinienne a utilisé ces fonds pour mener une campagne massive de la communauté internationale dans le but d'isoler et de délégitimer Israël et le transformer en un Etat paria.

Le terme «investissement» dans la démocratie et la paix palestinienne avec Israël a été un échec complet en raison du refus de l'administration américaine de tenir l'Autorité palestinienne pleinement responsable.

A moins que les donateurs occidentaux ne tapent sur la table et exigent que l'Autorité palestinienne utilise leur argent pour apporter la démocratie à son peuple et de les préparer pour la paix, les perspectives de relance de tout processus de paix au Moyen-Orient resteront nuls.

http://malaassot.over-blog.com/2015/08/que-font-les-palestiniens-de-l-argent-des-etats-unis.html

Par Khaled Abu Toameh
http://www.gatestoneinstitute.org/6353/palestinians-us-aid

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

Published by DAVID - - palestiniens, arafat, etats unis

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog