Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Pendant que la Grande-Bretagne bronze, son islamisation continue
Pendant que la Grande-Bretagne bronze, son islamisation continue

Pendant que la Grande-Bretagne bronze au soleil, l'islam continue sa conquête...
Retour sur quelques "incidents" survenu en ces mois de vacances et de farniente dans la " Little Arabia ", anciennement dénommée Grande-Bretagne.

PS: Pardon pour la longueur de ce post, j'espère qu'il ne vous rebutera pas. Je n'ai pourtant repris que quelques-uns des innombrables articles sur le sujet. Mais surtout, ce que je voudrais faire passer comme message, c'est que ce qui se passe en Grande-Bretagne se passe aussi ailleurs en Occident, ou arrivera bientôt. Parce que l'Occident est amorphe, aveugle et sourd. Ce que subissent les chrétiens d'Orient devrait plutôt lui mettre la puce à l'oreille et le réveiller, mais non: la torpeur dans laquelle ses dirigeants et sa presse l'ont placé est plus forte que tout.

___________________________________


- 2 juillet "Nous ne pouvons pas demander aux musulmans de ne pas avoir plus d'une femme"
Amra Bone, la première femme-juge d'un tribunal de la charia en Grande-Bretagne, a émis un jugement en forme de fatwa qui va à l'encontre du droit du Royaume-Uni, en déclarant que "le gouvernement ne peut pas demander aux musulmans de ne pas avoir plus d'une femme, les gens ont le droit de décider par eux-mêmes".
Ce qui implique que, d'une part, les musulmans vivant sur le territoires britannique sont libres de vivre en dehors de la loi britannique. Et d'autre part, que la charia prime sur le Droit britannique et sur le Droit européen. Ce qui implique également que les musulmanes de Grande-Bretagne acceptent de plein gré la polygamie. Dans ce cas, acceptent-elles aussi d'être battues par leurs maris? Acceptent-elles la pédophilie, l'esclavage sexuel et le viol? La question devra leur être posée.
Les tribunaux d'arbitrage musulmans, familièrement appelés "tribunaux de la charia", existent au Royaume-Uni depuis 1996, lorsque la Loi sur l'arbitrage a été votée, pour permettre à "différentes lois religieuses" d'être appliquées dans des cas concernant le droit familial, tel que le divorce ou la garde des enfants. Ces tribunaux sont officiellement au nombre de 85.


- 5 juillet 2015 Le prédicateur de haine Hani al-Sibai vit grassement aux frais du contribuable
Il vit dans une maison d'un million de £ et perçoit 50.000 £ d'aides sociales par an pour lui, sa femme et ses 5 enfants. Décrit comme l'un des "influenceurs-clés" d'Ansar al-Sharia, il est impliqué dans le djihadisme international. Il avait des liens avec des terroristes renommés comme Abu Iyad et comme l'égorgeur "Djihadi John". Pas étonnant qu'il occupe ses journées à prêcher le djihad et à louer les auteurs des attentats de Londres du 7 juillet 2005; attentats qui sont, pour lui, une "grande victoire pour l'islam". Il est aussi l'inspirateur des groupes terroristes, comme ceux qui ont commis dernièrement les attentats de Tunis.


- 8 juillet Un sondage montre que 1,5 millions de musulmans britanniques se considèrent comme des partisans de l'État Islamique

Le sondage montre que 80% des musulmans de Londres (1,03 millions) soutiennent l'État islamique.
Un autre sondage de la BBC indique que 49% des musulmans britanniques cautionnent les prêcheurs de haine et 11% soutiennent le djihad.

- 8 juillet Une nouvelle application pour éduquer les jeunes sur les mutilations génitales féminines (MGF) lancée en Grande-Bretagne
La MGF est pourtant une infraction pénale en Grande-Bretagne depuis 1985. Si la nouvelle législation introduit depuis 2003 une peine de prison pouvant aller jusqu'à 14 ans, elle n'est en a fait une infraction que pour les citoyens britanniques qui y recourent à l'étranger. Conséquence: dans toutes les régions d'Angleterre et du Pays de Galles, les femmes sont victimes de mutilations génitales féminines. Taux les plus élevés à Londres, Manchester, Slough, Bristol et Leicester.

On estime que 137.000 femmes et filles en Angleterre et au Pays de Galles ont subi des mutilations génitales, et quelques 66.000 jeunes filles risquent de subir ce rituel. Cette barbarie est pratiquée par les "communautés ethniques minoritaires" [sic, langage novlangue pour désigner les musulmans] de Grande-Bretagne, comme les Somaliens, Érythréens, Soudanais et Égyptiens.
Selon un rapport de la City Université de Londres et de l'association des Droits des femmes Equality Now, les MGF affectent l'ensemble de l'Angleterre et du Pays de Galles, aucun district n'est épargné par cette pratique.

- 8 juillet Encore un scandale de pédophilie à Rotherham
Avec ses centaines de millions de mariages forcés, l'islam a institutionnalisé et normalisé le viol à l'échelle industrielle. Une manière de suivre l'exemple de leur prophète Mahomet: violeur, esclavagiste et pédophile, considéré comme "l'être le plus parfait de la création". Cette "culture" musulmane est maintenant bien ancrée en Occident et nous l'avons bien laissée nous imprégner, au point où on a laissé les musulmans se rapprocher de nos filles, de nos femmes, de nos compagnes et de nos amies. Selon les experts britanniques, jusqu'à un million d'enfants britanniques ont été abusés sexuellement par des gangs de viol "asiatiques" (toujours des euphémismes pour ne pas fâcher les musulmans...).

Sarah Wilson a décidé de rompre le silence. Elle avait 11 ans quand elle a été "approchée" par un groupe d'hommes plus âgés. Ils ont d'abord commencé à la couvrir de cadeaux pour gagner sa confiance (l'habituel child grooming, ou "toilettage d'enfants"). Elle a dit que ce toilettage était "normal" à Rotherham.
À l'âge de 12 ans, elle avait été forcée d'avoir des relations sexuelles avec eux et ils l'avaient menacé de nuire à sa famille si elle ne coopérait pas. Elle a subi les assauts des sauvages musulmans jusqu'à sept fois par jour. Décrivant les abus sexuels horribles auxquels elle avait été soumise, Sarah dit: «Certaines nuits, ils m'ont conduite à des centaines de miles d'ici et m'ont ordonné d'avoir des relations sexuelles avec pas moins de sept hommes.
Un rapport a révélé que, depuis les années 1990, jusqu'à 1.400 jeunes filles de Rotherham avaient été régulièrement maltraitées par les gangs de sexe, principalement composés de musulmans indo-pakistanais, dénommés dans le rapport par l'euphémisme "Asiatiques". Les violeurs pédophiles ne sont pourtant ni Japonais, ni Chinois, ni Coréens, ni Vietnamiens, ni Népalais.


Les Autorités britanniques, tant locales que nationales, font tout pour essayer d'étouffer cet énorme scandale qui touche tout le pays, juste par peur de l'islam et des musulmans.
Comme toujours quand il s'agit de l'islam, la justice marche sur des oeufs et temporise, ce qui permet à certains des suspects de fuir dans leur pays d'origine (ou pays d'origine de leurs parents) pour éviter les poursuites.


- 9 juillet Selon la BBC, il y a eu 11.744 crimes d'honneur en cinq ans au Royaume-Uni
"Malheureusement, les chiffres ne montrent pas l'ampleur réelle du problème. Donc, beaucoup de crimes ne sont pas signalés parce que les auteurs sont souvent les membres de la famille de la victime".

Un manuel de la loi islamique certifié comme un guide fiable pour l'orthodoxie sunnite de l'Université Al-Azhar, l'autorité la plus respectée de l'islam sunnite, dit que "un père ou une mère (ou leurs pères ou mères) ne font l'objet d'aucunes représailles pour la mort de leur propre progéniture" ('Umdat al-Salik o1.1-2). En d'autres termes, quelqu'un qui tue son enfant n'encourt aucune peine légale en vertu de la loi islamique.

Nota: Les musulmans sont responsables de 91% des crimes d'honneur commis dans le monde, ce qui n'empêche nullement les dhimmis de déclarer péremptoirement que ce sont des pratiques tribales et non liés à l'islam.


- 9 juillet Le maire de Londres Boris Johnson déclare que "Le drapeau de l'État islamique ne devrait pas être interdit", car la Grande-Bretagne est un pays libre"
... Tandis qu'un britannique risque 7 ans de prison pour avoir menacé sur Facebook de brûler un drapeau de l'État islamique devant une mosquée.


- 12 juillet Une mosquée distribue aux enfants des DVD glorifiant les attentats-suicides
L'ancien président de la plus grande mosquée de Leeds possédait une société qui distribuait des DVD glorifiant les attentats-suicides contre les Israéliens.
La librairie de Firas al-Rawi a été répertoriée comme distributeur exclusif au Royaume-Uni de ces DVD.
Une des vidéos montre une fille qui fait la promesse de suivre les traces de sa mère qui s'est faite exploser dans un attentat-suicide.
Al-Rawi avait été président de la plus grande mosquée de Leeds. Il a été arrêté à Bradford, mais n'a jamais été inculpé.


- 18 juillet David Cameron accusé de "tourner le dos" aux chrétiens face au génocide en Syrie et en Irak en refusant de leur offrir un refuge au Royaume-Uni.
Probablement que Cameron craint d'être considéré comme "islamophobe" par ses amis musulmans.


- 25 juillet Les fonctionnaires britanniques louent l'école islamique qui interdit à ses élèves de se "socialiser avec des étrangers" (sous-entendu des kouffars).
L'Institut de l'Education islamique de Dewsbury est classé "bon établissement" par l'Ofsted (Office for Standards in Education, le "chien de garde" de l'éducation), malgré les menaces d'expulsion des étudiants s'ils se mêlent avec des non-musulmans.

"L'Institut fournit une éducation de très haut niveau à ses élèves et répond à ses objectifs bien définis", avait déclaré un responsable de l'Ofsted.
Ce qui est encore une autre indication du fait gravissime et douloureusement évident que les autorités britanniques n'ont pas la moindre idée de ce qu'ils sont en train de permettre aux musulmans, djihadistes déclarés ou non, et d'avoir aussi peu idée de quoi que ce soit sur la menace islamique.

- 31 juillet Les musulmans menacent d'abattre les épouses et les familles des soldats britanniques
"Instaurer la terreur dans les coeurs des kuffars": c'est ce que dit le coran (8:12) et c'est ce que chaque musulman se doit de mettre en application.
Les familles des militaires britanniques ont été appelées à cesser de partager leurs données personnelles sur les médias sociaux après que des musulmans aient menacé de tuer la femme d'un soldat dans une lettre adressée directement à son domicile.
Certaines familles sont tellement terrifiées qu'ils ont décidé de fuir leurs maisons.
La lettre est intitulée "Djihad - Guerre Sainte Pour l'Islam - Un avertissement aux épouses des soldats britanniques bellicistes".
Le texte intégral de la lettre: "Vous avez été identifiée comme une kafir et l'épouse d'un meurtrier des serviteurs d'Allah en Terre Sainte.
Nos peuples ont souffert aux mains de vos maris qui ont assassiné, tué et violé nos femmes et nos enfants.
Nous, les serviteurs d'Allah, avons l'intention de venger nos peuples en détruisant les familles des kuffars sur la terre de la haine.
Vous et beaucoup d'autres paierez le prix de la destruction faite par votre mari en Terre Sainte.
Nous savons maintenant où vous vivez. Nous allons commencer à détruire les infidèles et leurs familles comme ils l'ont fait pour nous.
Signé Le Cercle d'Allah - Les Vengers au service d'Allah".


- 10 août Deux enseignants musulmans battent un garçon de 10 ans dans une mosquée de Birmingham
Ils ont frappé l'enfant sur les jambes avec une canne blanche en plastique, en punition de ne pas avoir correctement récité le coran.

Entre le 1er mai et le 13 juin dernier, ils auraient aussi giflé à 4 reprises le garçon durant les cours religieux.


- 18 août Le Pasteur James McConnell en première comparution devant le tribunal de Belfast, accusé de "remarques grossièrement offensives" envers l'islam
La poursuite du pasteur McConnell est l'un d'un nombre croissant d'exemples dans lesquels les autorités britanniques - qui ignorent systématiquement les discours incendiaires des musulmans - utilisent les lois sur les discours de haine pour faire taire les chrétiens [et tous les non-musulmans].

Le pasteur James McConnell: "L'islam est autorisé à venir dans ce pays, l'islam est autorisé à faire son culte dans ce pays, l'islam est autorisé à prêcher dans ce pays et ils prêchent la haine .... Nous sommes persécutés par l'islam si nous sommes pour Jésus-Christ."
La stupidité des dirigeants britanniques causera la perte de ce pays: les défenseurs des libertés sont en prisons, les assassins planifient leurs crimes et paradent en toute quiétude! C'est ainsi que Tom Robinson, fondateur de l'English Defence League et figure emblématique de la lutte contre l'islamisation de la Grande-Bretagne, qui est la cible constante des musulmans, a été mis en prison. Pour délit d'opinion. Et placé avec ... les prisonniers musulmans.
[Lire aussi cet article de 2012 "Jour de honte pour la justice de Grande-Bretagne: Paul Weston arrêté pour avoir rendu visite à Tom Robinson en prison!"].

___________________________________

Conclusion

La Grande-Brtetagne, à cause de son aveuglement et de sa politique plus que laxiste qui permet presque tout à l'islam, n'a pas fini de produire des assassins et des djihadistes, beaucoup d'Adebolajo et d'Adebowale - les 2 assassins du tambour Lee Rigby - beaucoup de Mohammed Emwazi - alias Jihadi John l'égorgeur - et beaucoup de Talha Asmal - devenu à 17 ans le plus jeune suicid-bomber de la Grande-Bretagne. Tout comme la France n'a pas fini de produire des Mohammed Merah.
La Grande-Bretagne en est là aujourd'hui: pour ses politiciens et pour sa presse, seul compte la "rectitude politique", le politiquement correct.
Tous ses rouages sont infiltrés par l'islam. Dernièrement, on a découvert que l'imam embauché par le gouvernement comme "chien de garde" auprès de l'Inspection générale de la police antiterroriste de Sa Majesté est en réalité un prédicateur qui "méprise la Grande-Bretagne", un partisan de l'État islamique et un des extrémistes les plus notoires de Grande-Bretagne. Son travail d'inspection consistait à vérifier "les capacités antiterroristes des forces de police et la cohérence des plans top secrets de lutte antiterroriste".
Le loup est dans la bergerie et le plus inquiétant, c'est qu'il ne s'agit certainement pas d'un cas isolé.
La parole est déniée aux défenseurs de la liberté tandis que les auteurs de discours de haine musulmans ne sont nullement inquiétés. La Grande-Bretagne cède sur tous les plans aux pressions toujours croissantes des musulmans, jusqu'à leur aménager des lois spéciales charia-compatibles, donc en totale contradiction avec les lois et les valeurs qui ont fait son Histoire. Son Parlement est infiltré par les musulmans, y compris ceux affiliés aux branches les plus radicales de l'islam. Une sympathisante du Hamas, ex-Secrétaire d'État et co-présidente du Parti Conservateur a été anoblie, elle est devenue la Baronne Sayeeda Warsi. Son dernier acte convainquant et sincère aura été de démissionner de son poste de Secrétaire d'État pour protester contre la position officielle de Cameron en faveur d'Israël lors de la guerre de Gaza de 2014. Il faut savoir que la Baronne est régulièrement invitée à prendre la parole lors de plateformes islamistes et qu'on l'a vue notamment aux côtés des prédicateurs Abu Issa Niamatullah - qui prétend que "pour les juifs, il est facile et naturel de massacrer les bébés" - et Yasir Qadhi - pour qui "Hitler n'a jamais voulu détruire massivement les juifs".
Pendant que les politiques (le Labour comme les Conservateurs et les Libéraux-démocrates), ainsi que la police et la presse, tentent de minimiser - à défaut de ne plus pouvoir cacher - l'énorme scandale des 1.400 enfants victimes des pédophiles musulmans [lire "Britanistan: Esclavage sexuel des enfants, multiculturalisme et islam"], l'islam britannique a les mains libres pour instaurer la charia. Plutôt instiller la charia, par petites doses, car l'islam estime que le temps travaille pour lui.
Les dirigeants britanniques sont tellement paralysés face à l'islam qu'ils en sont encore à financer des groupes et associations terroristes, comme l'Islamic Relief Worldwide de Birmingham (qui est lié avec d'innombrables organisations terroristes dont le Hamas, al-Qaïda et l'organisation Al-Eslah, branche yéménite des Frères musulmans) ou la mosquée de Finsbury Park à Londres (dirigée par le pro-Hamas Muhammad Sawalha).

Autre problème majeur (qui ne touche pas seulement la Grande-Bretagne mais l'ensemble du monde occidental): l'expansion démographique de l'islam et son corollaire, la violence.

Le graphique ci-dessous montre l'évolution de la population musulmane entre 1983 et 2013:

Légende:

"Croissance musulmane au Royaume-Uni

La population musulmane augmente de 600.000 personnes tous deux ans.
Une enquête du Pew Research Center de 2013 indique que 28 % des musulmans estiment que la violence contre les incroyants est justifiée.
C'est 944.000 musulmans au Royaume-Uni qui estiment que la violence envers vous [les kuffars] est justifiée".

Pour les Britanniques aussi, le réveil risque d'être dur.

__________________________________

Annexes:

- Nouvel hymne national britannique (vidéo): "Nous payons vos allocations, Vous aimez nos allocations, C'est pourquoi vous êtes ici".

- Birmingham aujourd'hui (vidéo): A Birmingham, les musulmans représentent près du quart de la population de la ville. Dans certains quartiers, plus de 80 % des écoliers sont musulmans. Et en ce 17 juillet 2015, plus de 60.000 musulmans (source musulmane) s'étaient réunis dans le parc Small Heath de Birmingham à l'occasion de la fin du ramadan.

- A propos du scandale des violeurs et marchands de "chair fraîche" de Rotherham, lire l'article de Jamie Glazov.

Publié par

http://apostat-kabyle.blogspot.fr/2015/08/pendant-que-la-grande-bretagne-bronze.html

Published by DAVID - - inavasion, grande bretagne, ISLAM

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog