Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Des F-16 turcs mènent des raids contre des positions de l’EI en Syrie. (AFP/Archives)

Des F-16 turcs mènent des raids contre des positions de l’EI en Syrie. (AFP/Archives)


Les États-Unis et la Turquie ont décidé de travailler conjointement à débarrasser le nord de la Syrie, le long de la frontière turque, du groupe État islamique (EI), a annoncé lundi à Addis Abeba un responsable américain.

« Le but est d’établir une zone débarrassée de l’EI et d’améliorer la sécurité et la stabilité le long de la frontière entre la Turquie et la Syrie », a déclaré à l’AFP ce responsable ayant requis l’anonymat, en marge d’une visite en Éthiopie du président Barack Obama.

La Turquie, longtemps accusée de complaisance vis-à-vis des organisations radicales en lutte contre le régime de Damas, a lancé ces derniers jours une offensive aérienne contre l’EI en Syrie après un attentat-suicide dans le sud de son territoire (32 morts) et une attaque djihadiste contre un poste frontalier de l’armée turque.

Les détails concernant cette zone « restent à définir », a expliqué ce responsable américain.

Il a néanmoins souligné que « l’imposition d’une zone d’exclusion aérienne », réclamée de longue date par la Turquie, ne ferait « pas partie des efforts militaires conjoints, quels qu’ils soient », mais impliquerait un soutien turc aux « partenaires au sol » des États-Unis, qui combattent l’EI.

De nombreux observateurs se demandent si la Turquie, qui a parallèlement bombardé des bases arrières de la rébellion kurde du PKK, n’a pas surtout pour objectif de limiter les capacités des forces kurdes en Syrie et en Irak, plutôt que de s’attaquer à l’EI.

Le peuple kurde, éparpillé entre la Syrie, la Turquie, l’Irak et l’Iran, réclame depuis longtemps son indépendance. En Turquie, le PKK lutte par les armes contre Ankara qui a toujours rejeté les velléités sécessionnistes kurdes.

Les États-Unis ont publiquement apporté leur soutien aux offensives turques, estimant qu’Ankara avait « le droit de prendre des mesures contre des cibles terroristes ». Mais celles-ci pourraient créer une brouille avec les autorités régionales kurdes en Irak, partenaire-clé du combat contre l’EI dans ce pays, s’inquiètent les observateurs.

http://www.45enord.ca/2015/07/washington-et-ankara-veulent-debarrasser-le-nord-de-la-syrie-de-lei/

Mots-clésÉtat islamiqueÉtats-UnisNord de la SyrieTurquie

Published by DAVID - - TURQUIE, syrie, ei, terrorisme, amerique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog