Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Hafiz Saeed, le chef du groupe armé État islamique en Afghnaistan, aurait été tué par un drone américain (Compte Twitter/ @Terror_Monitor.org

Hafiz Saeed, le chef du groupe armé État islamique en Afghnaistan, aurait été tué par un drone américain (Compte Twitter/ @Terror_Monitor.org

Un ancien chef taliban devenu chef du groupe ultra-radical armé État islamique (EI) en Afghanistan et au Pakistan a été tué dans une attaque de drone américain, rapporte ce samedi 11 juillet l’agence de renseignement afghane, reprise par les médias américains.

Dans un communiqué, la Direction nationale de la sécurité a indiqué qu’Hafiz Saeed a été tué avec 30 autres insurgés lors d’un raid sur à une grève sur leur complexe dans la région de Achin dans la province de Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan, près de la frontière pakistanaise.

À ne pas confondre toutefois avec l’homme du même nom, chef du Jamaat-ud-Dawa du Pakistan (Parti de la Vérité) dont la tête est mise à prix 10 millions $ par les Américains, et qui est. lui, toujours bien vivant.

Le Hafez Saeed qui aurait été tué vendredi en Afghanistan avait été nommé en janvier par la direction du réseau extrémiste à la tête de l’EI pour la « province du Khorasan », une région qui englobe l’Afghanistan, le Pakistan et certaines zones de pays limitrophes.

Aujourd’hui, «Suite aux efforts déployés par le NDS [l’agence de renseignement afghane, NDLR], le lieu de rassemblement des combattants de l’EI a été trouvé et l’information a été partagée avec les forces de la coalition qui ont ensuite effectué une frappe aérienne sur eux », a déclaré l’agence afghane.

Cependant, sur les réseaux sociaux, plusieurs comptes liés au groupe État islamique nient pour l’instant que le chef de la branche syrienne ait étét tué.

De son côté, l’AFP rapporte que deux commandants de l’EI, et anciens membres des talibans, lui ont assuré qu’ils étaient présents au moment de la frappe. Selon eux, la dépouille d’Hafez Saïd « a été enterrée dans un endroit tenu secret » juste après l’attaque.

En outre, le colonel Brian Tribus, un porte-parole des troupes américaines en Afghanistan, a confirmé qu’un tir de drone américain avait bien eu lieu dans cette province vendredi.

Une victoire contre la tentative d’implantation de l’EI

S’il s’avère qu’Hafiz Saeed est bien mort, cette frappe représenterait toutefois une grande victoire dans la lutte contre l’EI, qui tentait de s’implanter en l’Afghanistan. En mars dernier, le président afghan Ashraf Ghani a déclaré au Congrès américain que le groupe l’État islamique posait un « terrible menace » pour son pays et d’autres pays à proximité, se référant vraisemblablement au Pakistan voisin.

La riposte était toutefois déjà commencée. En février, un ancien commandant taliban soupçonné de s’être rallié à l’organisation Etat Islamique (EI) a été tué par un tir de drone de l’Otan dans le sud de l’Afghanistan, selon des responsables locaux. Le mollah Abdul Rauf Khadim et quatre autres hommes qui se déplaçaient en voiture dans le district de Kajaki de la province de Helmand a été la cible d’un bombardement.

Et plus tôt cette semaine, la Direction nationale rapportait que Shahidullah Shahid, un ancien porte-parole des talibans qui a fait allégeance à l’EI, avait été tué dans un raid aérien dans l’est de l’Afghanistan.

La mort de Saeed a annoncé samedi semble maintenant être une autre étape importante dans la lutte contre l’EI en Afghanistan.

Profile pictures of #Daesh No 1 Hafiz Saeed Khan (Left) & Daesh commander Shahidullah Shahid (Right). #Droned #ISIS pic.twitter.com/5BNtUwO2EB

— Ali Salman Alvi (@alisalmanalvi) 11 Juillet 2015

Mise en garde des talibans à l’adresse de l’EI

La tentative d’implantation de l’EI en Afghanistan, apparemment, est loin d’être aussi facile et…«naturelle» qu’en Irak ou même qu’en Syrie.

Au cours des derniers mois, des responsables afghans répétaient leurs craintes d’une contagion de l’EI dans la région, alors que s’ouvrait une période d’incertitude avec la fin de la mission de combat de l’Otan en Afghanistan.

Dans cette région du monde qui a vu naître Al-Qaïda et les talibans, plusieurs djihadistes locaux semblaient rivaliser afin d’être adoubés par l’organisation État Islamique qui semble, selon eux, avoir le vent en poupe.

La branche de l’EI en en Afghanistan avait déjà pu revendiquer, notamment, une attaque en avril dans laquelle un kamikaze sur une moto a tué au moins 33 personnes et en blessé plus 100 plus de cent autres en face de de la Banque de Kaboul à Jalalabad.

Mais le vent pourrait bien tourner assez rapidement.

En juin dernier, les rebelles talibans afghans eux-mêmes, dans lettre du mollah Mansour, qui fut ministre sous le régime des talibans à Kaboul (1996-2001), directement adressée à l’Irakien Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’EI, avaient mis en garde le chef djihadiste de l’organisation contre toute tentative d’implantation dans leur pays, après des accrochages dans l’est entre leurs hommes et des combattants se réclamant de l’EI.

«Le djihad contre les Américains et leurs alliés doit être mené sous une bannière unique », celle des talibans du mollah Omar, avait écrit Akthar Mohammed Mansour, bras droit de l’insaisissable chef des rebelles afghans, en revendiquant la paternité de la « résistance » contre les forces occidentales et leurs alliés en Afghanistan.

L’EI contre les Talibans en Afghanistan, ça pourrait bien être la bataille de trop…

http://www.45enord.ca/2015/07/le-chef-de-letat-islamique-en-afghanistan-hafiz-saeed-tue-dans-une-frappe-de-drone/

Published by DAVID - - taliban, desh, ei, afghanistan

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog