Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

La rafle du Vélodrome d’hiver. Les Archives de la police

La Mairie du IIIe arrondissement de Paris a présenté l’exposition éponyme accompagné d'un livret. Des documents uniques et inédits de la Préfecture de Police (PP) de Paris révèlent le processus policier ayant abouti à la « rafle du Vél d’Hiv » (16 et 17 juillet 1942) sous l’égide du régime de Vichy et la dure vie lors de l’Occupation nazie en France. Plus de 8 000 Juifs ont été « parqués » dans ce haut lieu sportif populaire et au camp de transit et d’internement de Drancy, avant d’être déportés vers le camp nazi d’Auschwitz. Arte republié en cette date anniversaire de cette arrestation massive de Juifs.

« Quelque chose se prépare, quelque chose qui sera une tragédie. La tragédie, peut-être » (Hélène Berr, Journal, mercredi 15 juillet 1942, 23 heures).

Organisée par l’association Histoire et Mémoire du 3e arrondissement et la Mairie du IIIe – un arrondissement avec une population Juive numériquement importante et exerçant souvent des métiers modestes (artisans, confection) sous l’Occupation -, en partenariat avec la Préfecture de Police, cette exposition présente pour la première fois « des pièces uniques afférentes à cet arrondissement durant cette période sombre : registres analytiques de mains-courantes, relevés du recensement de la population juive effectué en octobre 1940, listes d'émargement établies lors de la remise de l’étoile jaune, en juin 1942, comptabilité des biens appartenant » aux Juifs menés au camp de Drancy », liste des Juifs arrêtés, circulaire n°173-42 du 13 juillet 1942 (neuf pages) surmontée du mot « Secret » et sur la préparation minutieuse de la Rafle du Vel d’hiv, notes des Renseignements généraux (RG) sur l’opinion publique…

Des archives d’autant plus précieuses qu’hormis celles du IIIe arrondissement, les autres ont été passées au pilon à la Libération, essentiellement en 1947.

En "octobre 1940, en application d'une ordonnance des autorités occupantes, 150 000 personnes étaient recensées comme juives à Paris et en banlieue, dont 10 200 dans le IIIe arrondissement" (Laurent Joly, chargé de recherche au CNRS).

Un "crime bureaucratique" (Serge Klarsfeld)
Surmontée du mot « Secret », cette circulaire n° 173-42 du 13 juillet 1942 est adressée aux commissaires, gendarmes et gardiens de la paix, soit des milliers de fonctionnaires.

Leur mission : procéder à l’arrestation d’« un certain nombre de Juifs étrangers » décidée par les « Autorités Occupantes ».

Les décideurs : le général Karl Oberg, Obergruppenführer, chef supérieur de la SS et de la police (Höherer SS und Polizeiführer) pour la France depuis mai 1942 et chargé de la lutte contre la résistance et de la question juive, René Bousquet, secrétaire général de la police, et Pierre Laval, chef du gouvernement, qui demande que les enfants juifs de la zone occupée soient aussi déportés.

Une rafle qui a été précédée par le recensement des Juifs (27 septembre 1940), par les statuts des Juifs d’octobre 1940 et du 2 juin 1941 excluant les Juifs de nombreuses professions, autorisant l’internement de Juifs étrangers par les préfets, par d’autres rafles dès le 14 mai 1941 à Paris, le départ du premier train déportant de Compiègne (Oise), le 27 mars 1942, 1 112 Juifs de France vers le camp nazi d’Auschwitz en Pologne, etc.

Environ 76 000 Juifs sont déportés de France, tous âges confondus.

Du 16 au 22 juillet 1942, des milliers de policiers arrêtent à leur domicile, à Paris et dans sa banlieue, des Juifs « Allemands, Autrichiens, Polonais, Tchécoslovaques, Russes (réfugiés ou soviétiques, c'est-à-dire blancs ou rouges), apatrides », « pourvu qu’ils soient âgés de 16 à 60 ans (les femmes de 16 à 55 ans), les enfants de moins de 16 ans seront emmenés en même temps que les parents ».

..................

la suite ici :

http://www.veroniquechemla.info/2012/09/la-rafle-du-velodrome-dhiver-les.html


Cet article a été publié le 28 septembre 2012, et le :
- 21 juillet 2013 à l'approche de la cérémonie en hommage aux victimes Juives des rafles et aux Justes parmi les Nations ;
- 8 mai 2014. France 3 a diffusé à 20 h 45 La Rafle de Rose Bosch ;
- 16 juillet 2014.

Publié par

Véronique Chemla le 7/16/2015 05:11:00 PM

Published by DAVID - - collabos, complices, nazis, nazislamistes

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog