Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Les négociations qui duraient maitenant depuis une décennie entre l'Iran et les grandes puissances ont abouti mardi à la signature d'un accord qui pourrait transformer les relations entre Téhéran et l'Occident, les Etats-Unis en particulier.

L'Iran a accepté de mettre fin à son programme nucléaire en échange de la levée des sanctions qui lui sont imposées. Du point de vue iranien, l'accord nucléaire est considéré comme la victoire d’une diplomatie sophistiquée, qui permettra à l'Iran de réaliser trois objectifs: la levée des sanctions, isoler Israël et renforcer sa position contre une potentielle alliance israélo-sunnite au Moyen-Orient.

Les sanctions ont provoqué une récession majeure et un taux de chômage élevé. Il y a trois ans, lorsque les Etats européens ont cessé d'acheter du pétrole iranien, ses exportations d’or noir ont diminué de moitié. Les installations pétrochimiques fonctionnaient en outre bien en dessous de leur pleine capacité, alors que l'ouverture du marché américain à ces exportations aurait généré de nombreux nouveaux emplois et augmenté les revenus de l'Iran.

Le président iranien Hassan Rohani a écrit sur Twitter cette semaine que les Iraniens] ne cherchaient pas à se “munir d'armes de destruction massive”, comme si l'Iran n'avait jamais cherché à construire une bombe nucléaire.

Les concessions faites par Rouhani auprès des grandes puissances ne peuvent pas être interprétées, selon lui, comme une capitulation devant les diktats occidentaux ou comme un préjudice infligés aux intérêts nationaux fondamentaux de l'Iran.

Il a également ajouté dans une autre remarque adressée aux Etats arabes sunnites: "A voisins: ne vous laissez pas tromper par la propagande du régime sioniste belliciste. L’Iran et sa puissance se traduiront par votre puissance.” Rouhani est probablement conscient qu'une alliance tacite est en train de prendre forme entre Israël et ses voisins arabes sunnites (principalement l’Egypte, la Jordanie et l'Arabie saoudite), qui sont tous opposés à son projet nucléaire.

Il comprend que dans le but d'étouffer cette alliance avant qu’elle naisse formellement, l'Iran doit ralentir non seulement son programme nucléaire, mais aussi ses activités subversives en Syrie, en Irak, au Yémen et ailleurs dans le Moyen-Orient. Il doit apporter des solutions politiques dans ces nations déchirées par la guerre.

Les déclarations des hauts responsables israéliens selon lesquelles l'option militaire contre l'Iran est toujours sur la table ont été entendues à Téhéran. Rohani est également convaincu que si Israël est isolé par l'administration Obama et que les Etats sunnites lui refusent leur espace aérien, il se retrouverait paralysé et sa puissance aérienne serait grandement affectée.

Celant étant, du point de vue d’Ali Khamenei, le chef du Conseil de la Révolution islamique, l'accord ne devrait pas apporter de modifications majeures à l'orientation de sa politique étrangère. Selon lui, les sanctions imposées à l'Iran étaient illégitimes car la décision de construire une bombe nucléaire est une affaire interne de l’Iran, qui a le droit de suivre le chemin que d'autres puissances nucléaires ont suivi dans la région, comme le Pakistan, l'Inde et principalement Israël.

Pourtant, Khamenei comprend que les sanctions ont aggravé la récession en Iran, augmenté le chômage et que la population auraient pu accuser sa politique nucléaire obsessionnelle d’être la cause de leur situation économique difficile.

Parvenir à un accord avec l'Occident était ainsi le prix qu'il devait payer pour sauver le régime de la Révolution islamique. Khamenei opposerait nonobstant son veto à toute tentative de Rohani de normaliser les relations entre l’Iran et les Etats-Unis, "le Grand Satan", ou de chercher à établir un rapprochement avec les Etats sunnites.

Pour lui, l'Iran est assiégé par les Etats sunnites et occidentaux, dont l'objectif stratégique est demeuré le même, à savoir le renversement du régime islamique, mais cette fois par le biais d’une nouvelle tactique visant l'effritement des piliers du régime de l'intérieur par l'ouverture économique et culturelle.

Khamenei continuera à cet égard à apporter un soutien militaire et financier aux alliés de l'Iran en Irak, en Syrie, au Yémen et au Liban, où Rohani n'a aucun contrôle direct, avec les Forces al-Quds dirigées par le général Qassem Suleimani.

Le plus important reste que Khamenei pourra essayer de tromper l'Occident et de développer une bombe nucléaire, tout en considérant l’accord comme une police d'assurance contre toute tentative d’agents nationaux ou étrangers de porter atteinte à la gouvernance issue de la révolution islamique.

L’Iran est gouverné par deux chefs d'État, Rohani et Khamenei. Par conséquent, il est difficile de prédire son comportement futur, ses motivations pour construire une bombe nucléaire n’était pas claires et son orientation en politique étrangère résultant de luttes entre ces deux pôles du pouvoir.

Cette structure politique intérieure compliquée génère des tensions sur l’identité de celui qui doit définir les intérêts nationaux du pays: le président élu Rohani, qui bénéficie du soutien de la population et de la communauté d'affaires, ou Khamenei, qui bénéficie du soutien de l'establishment religieux et de la Garde révolutionnaire.

Enfin, Israël devrait “digérer” cette affaire et cesser ses déclarations menaçantes et creuses contre l'Iran, car cela ne contribue pas à sa stratégie de dissuasion. Israël doit espérer que ce "mauvais accord" conduira l'Iran à s’ouvrir sur l’Occident et au triomphe des forces démocratiques et modernes sur les forces révolutionnaires et fondamentalistes en Iran.

Yakub Halabi est un citoyen arabe d'Israël, professeur adjoint de relations internationales et membre de l'Institut Azrieli des études sur Israël, l'Université Concordia à Montréal, Canada.

http://www.i24news.tv/fr/opinions/78610-150716-accord-nucleaire-avec-l-iran-la-perspective-de-teheran

Published by DAVID - - IRAN NUCLEAIRE, ISRAEL, amerique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog