Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Attentat en Isère, une connexion syrienne: Sébastien Younès, que Yassine Salhi décrit comme son « seul ami »

Un voyou, Frédéric Jean Salvi, et un certain Sébastien Younes, que le suspect a décrit comme « son seul ami » ont été en contact avec le « loup solitaire » Yassin Salhi (capture d’écran/TF1/45eNord.ca)

Les enquêteurs poursuivent lundi l’interrogatoire de Yassin Salhi, qui a avoué avoir tué l’homme dont la tête décapitée a été utilisée pour signer l’attentat en Isère, après la découverte d’une connexion syrienne dans ce dossier.

Salhi a été transféré dimanche en fin de journée vers le siège de la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (SDAT) à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).Il a avoué avoir assassiné vendredi Hervé Cornara, 54 ans, qui était aussi son patron. Et les enquêteurs ont découvert dans son téléphone portable un macabre selfie, pris avec la tête de sa victime, envoyé à un correspondant vi

Deux jours plus tôt, Salhi avait eu un différend d’ordre professionnel avec sa victime. Le ton était monté entre les deux hommes, quand l’employé avait fait tomber une palette de matériel informatique.

Quelque 200 personnes, en majorité des musulmans, se sont rassemblées dimanche en fin d’après-midi devant la mosquée de Villefontaine (Isère) pour «condamner l’attentat diabolique» de Saint-Quentin-Fallavier, à quelques kilomètre de là.

«Ces gens-là ce sont des terroristes qui ont trahi le message essentiel de l’islam», a lancé Azzedine Gaci, recteur de la mosquée de Villeurbanne (Rhône). «Ne les laissons pas nous diviser.»

«C’est d’abord notre communauté musulmane qui en pâtit!, a dit le recteur de la mosquée locale, Ahmed Hamlaoui, en appelant à «combattre les amalgames». Pour lui, «il n’y a pas de confits entre les religions, ni entre les civilisations».

Plus tôt dimanche le Premier ministre Manuel Valls avait parlé de «guerre de civilisation» à propos du «terrorisme» djihadiste, mettant en garde contre une «menace terroriste majeure», près de six mois après les attaques djihadistes sanglantes de janvier contre Charlie Hebdo, des policiers et un supermarché casher.

Fiché de 2006 à 2008 par les services de renseignement pour radicalisation, Yassin Salhi, originaire du Doubs et fraîchement arrivé à Saint-Priest, dans la métropole lyonnaise, avait de nouveau été repéré entre 2011 et 2014 pour ses liens avec la mouvance salafiste lyonnaise.

Il s’était radicalisé à Pontarlier au début des années 2000 au contact d’un homme, Frédéric Jean Salvi, soupçonné d’avoir préparé des attentats en Indonésie avec des militants d’Al-Qaïda.

http://www.45enord.ca/2015/06/attentat-en-isere-une-connexion-syrienne-sebastien-younes-que-yassine-salhi-decrit-comme-son-seul-ami/

Published by DAVID - - TERRORISME, salafistes, ISLAM, FRANCE, califat

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog