Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Pourquoi la prise de Ramadi est essentielle pour Daech (Etat Islamique) sur la route de Bagdad !

Source: L’OBS

Le groupe djihadiste a pris la ville irakienne, s’assurant le contrôle d’une vaste partie du pays s’étendant jusqu’aux portes de la capitale.

Les djihadistes du groupe État islamique (EI, « Daech ») ont pris dimanche 17 mai le contrôle total de la ville irakienne de Ramadi. Le porte-parole du gouverneur de la province, Mouhannad Haimour, a confirmé l’information à Associated Press :

Ramadi est tombée, la ville a été prise dans sa totalité. Les militaires sont en fuite. »

De son côté, Daech a revendiqué l’opération sur des forums djihadistes :

« Dieu a permis aux soldats du califat de nettoyer toute la ville. Ils la contrôlent, avec les bataillons de chars et de lanceurs de missiles s’y trouvant, ainsi que le centre de commandement des opérations [de la province d’Al-] Anbar. »

C’est dans ce centre de commandement que l’armée, la police, les unités antiterroristes et leurs alliés de tribus locales s’étaient retranchés depuis le début de l’offensive de Daech, jeudi.

Cette offensive sur Ramadi a débuté avec une vague d’attentats suicide. Environ 500 personnes, civils ou membres des forces de sécurité, ont depuis été tuées dans les combats, selon Mouhannad Haimour, tandis que 8.000 personnes ont fui la ville, d’après l’Organisation internationale des migrations (OIM).

Bagdad dans le viseur

Cette conquête de Ramadi constitue l’une des plus importantes victoires de l’EI. En prenant la ville, les djihadistes s’assurent le contrôle de la majeure partie de la vaste province désertique d’Al-Anbar, qui s’étend des frontières syriennes, jordaniennes et saoudiennes jusqu’aux portes de Bagdad.

La capitale irakienne serait-elle désormais dans le viseur des djihadistes ?

Vraisemblablement. Selon une étude de l’Institut américain d’études de la guerre cité par Business Insider, « l’Etat islamique construit sa stratégie de conquête sur trois anneaux géographiques : le cercle central au Proche-Orient, le cercle proche dans le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, et le cercle lointain en Europe, Asie et aux États-Unis. [Le tout] correspondant à trois objectifs : défendre l’intérieur de l’Irak et de la Syrie, s’étendre au niveau régional, et perturber et recruter à l’échelle internationale. »

En somme, l’Irak est, et demeurera, le centre névralgique de Daech et de son califat. Une importance qui s’illustre par une citation de l’ancien responsable d’Al-Qaïda en Irak, Abou Moussab Al-Zarqaoui, présente au début du dernier numéro du magazine « Dabiq » du groupe djihadiste :

« L’étincelle a été allumée ici en Irak, et sa chaleur continuera de s’intensifier – avec la permission d’Allah – jusqu’à ce que le feu brûle les armées des Croisés. »

Objectif : relier Irak et Syrie

La Syrie voisine demeure également centrale pour l’État islamique. Le groupe s’y est emparé de vastes territoires, mais a été repoussé dimanche à l’extérieur de Palmyre.

Après de violents combats contre l’armée syrienne, Daech « s’est retiré de la plupart des quartiers du nord » moins de 24 heures après s’en être emparé, a assuré l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Le gouverneur de Homs, province dont fait partie Palmyre, a indiqué de son côté que l’attaque de l’EI dans le nord de la ville avait « avorté ».

Mais la menace demeure car les djihadistes sont présents presque tout autour de la ville, et notamment à un kilomètre du célèbre site archéologique de Palmyre (Tadmor en arabe). Palmyre revêt une importance stratégique pour Daech puisqu’elle ouvre sur le grand désert syrien, limitrophe de la province irakienne d’Al-Anbar.

La bataille dans cette ville a fait au moins 315 morts – 123 soldats et miliciens loyalistes, 135 combattants de l’EI et 57 civils – depuis mercredi selon l’OSDH. Dimanche, les combats se concentraient à l’est de la ville, autour de la prison, et au nord-est, dans le champ gazier d’Al-Hél, où l’EI est parvenu à prendre deux positions de l’armée, selon l’OSDH et le groupe djihadiste.

Vers « une guerre mondiale » ?

Lire plus:

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150518.OBS9078/pourquoi-la-prise-de-ramadi-est-essentielle-pour-daech.html

Published by DAVID - - ISLAM, TERRORISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog