Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

 Capture d’écran d'une parade des membres du Hezbollah (Crédit : France 24)

Capture d’écran d'une parade des membres du Hezbollah (Crédit : France 24)

Très impliqué dans le combat d’Asssad pour sa survie, le groupe chiite utilise le 15e anniversaire du retrait israélien pour faire parader ses forces

Alors qu’il se prépare à célébrer le 15ème anniversaire depuis le retrait d’Israël du sud Liban, le Hezbollah se trouve dans une situation bien différente.

Le départ d’Israël de la zone de sécurité du sud Liban en 2000 a été vu comme une victoire militaire par le Hezbollah, une victoire qui a couronné l’organisation chiite à l’avant garde de combattants islamiques.

Maintenant, en contraste, son combat principal est contre des autres musulmans et le fait ne peut être pris séparément de la récente vague de révélations ostensibles sur son état de préparation pour mener une guerre contre Israël.

Vendredi, le journal As-Safir associé au Hezbollah a brossé un tableau flatteur de la préparation au combat de l’organisation dans le sud du Liban.

L’article présentait avec des détails très colorés les bunkers et les tunnels de combats construits par le Hezbollah au sud Liban : ils sont abrités dans du béton, équipés d’électricité et de ventilation, et remplis des lances-roquettes. (Il faut souligner qu’il s’agit d’une infrastructure souterraine à l’intérieur du Liban et pas des tunnels transfrontaliers vers Israël du style des terroristes du Hamas).

La frontière est surveillée jour et nuit, les mouvements de l’ennemi scrutés.

Les hommes du Hezbollah, a noté le journal, sont à un très haut niveau de préparation. Ils peuvent commencer à combattre à n’importe quel moment.

C’est certainement vrai. Il est incontestable que le Hezbollah constitue une force de combat qui doit être prise en compte, elle a causé à Israël des dégâts significatifs lors de la guerre de 34 jours à l’été 2006, et elle s’est améliorée au cours de dernières années de combat en Syrie.

Un haut responsable israélien du renseignement a déclaré la semaine dernière que le Hezbollah avait rassemblé un arsenal massif de roquettes et d’autres armes dans les villages chiites du sud Liban.

Il disposerait de 100 000 roquettes à courte portée capables de frapper les villes du nord d’Israël, plusieurs milliers peuvent atteindre Tel Aviv et le centre d’Israël et des centaines peuvent frapper le pays entier, a estimé l’officiel, ajoutant qu’environ 200 villages du sud Liban ont été transformés en « bastions militaires ».

Le Hezbollah est aussi une usine de relations publiques

Depuis le retrait d’Israël et, même encore plus, depuis que le Hezbollah a commencé à envoyer des hommes libanais combattre sur le sol syrien pour le maintien du régime de Bashar el-Assad, un régime que beaucoup de Libanais détestent, cela a constitué une bataille difficile pour le Hezbollah sur le front de relations publiques.

L’éclat de la bataille avec les Sionistes a disparu. Au lieu de cela, des musulmans tuent et sont tués en Syrie.

Vendredi, Hassan Nasrallah, le chef de l’organisation, a qualifié la bataille en Syrie de « lutte existentielle » et a indiqué qu’une mobilisation générale du public peut être nécessaire pour garder à distance les forces sunnites extrémistes, comme l’Etat islamique.

Cela pourrait sembler être toujours la priorité absolue de l’organisation. Cela n’exclut pas la possibilité que le Hezbollah essaie d’entraîner Israël dans une guerre à la frontière du nord.

Si la situation du Hezbollah se détériore au point qu’il soit proche de perdre la guerre, il pourrait, par désespoir, comme il l’a fait à l’été 2006, entraîner Israël dans la bataille et déclencher la guerre.

C’est dans ce contexte que l’on devrait observer une série de récents briefings de l’armée, à la télévision israélienne, au New York Times et d’autres, concernant les dégâts pour le Liban et ses citoyens si le Hezbollah déclenchait une guerre.

Si le Hezbollah, contre lequel Israël a combattu une guerre difficile en 2006, fait éclater un autre conflit, Amir Eshel, le chef de l’armée de l’air israélienne a déclaré à la Dixième chaîne d’Israël, « le Liban passera par une expérience dont il ne peut pas imaginer les dimensions. Je ne voudrais être à la place d’aucun Libanais ».

Pour le moment, il semble que le Hezbollah soit très éparpillé. Tandis que les bunkers et les tunnels de combats souterrains sont une menace sécuritaire sérieuse, il se concentre, malgré les festivités prévues dimanche à Nabatiyeh dans le sud Liban sous une bannière qui promet d’envahir la Galilée, sur sa bataille contre l’Etat islamique et son implication en Syrie.

Mitch Ginsburg Mitch Ginsburg est le correspondant des questions militaires du Times of Israel

http://fr.timesofisrael.com/le-hezbollah-concentre-sa-propagande-contre-israel/

Published by DAVID - - TERRORISME, ISLAM, MONDE ARABO MUSULMAN

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog