Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Une cérémonie durant laquelle des fillettes de 8-9 ans prêtent serment qu'elles porteront le foulard jusqu'à la mort (Québec).

Une cérémonie durant laquelle des fillettes de 8-9 ans prêtent serment qu'elles porteront le foulard jusqu'à la mort (Québec).

L’islam fermente grâce au décervelage des enfants

Comment dresser sa progéniture par l'enseignement d'Allah et l'imitation de Mahomet? Sélection de propos d’enfants parisiens de 6 à 9 ans. Thème: «C’est quoi la famille?» Un "atelier philosophique" diffusé par France Inter en 2009.

Il s’agit du premier de quelques textes et documents qui dorment dans mes archives et qui illustrent les démissions de nos sociétés. Des démissions qui conduisent à formater des gosses à un littéralisme ahurissant qui promet une ère obscure.

J’ai relevé les propos les plus stupéfiants de cette émission. Pas de hasard: ils sont débités par de petits musulmans. D’autres enfants de familles mécréantes du XXIe siècles racontaient aussi leur famille en termes normaux.*

Les enfants ci-dessous ingurgitent les mœurs et les terreurs du VIIe siècle. Un bourrage de crane qui fait le lit du radicalisme et de la détestation de l’Occident.

Polygamie, enfer et sexisme

«J’ai 15 frères et sœurs, y en a cinq qui sont au pays. Là, on est dix. Les autres vivent en Mauritanie (…) Il y a une chambre pour ma mère et une autre chambre pour mon autre mère… Mon père va d’abord avec l’une deux jours par semaine et avec l’autre les autres jours.

«Comme mes frères sortent toujours dehors, moi et ma sœur, on garde les petits.»

«Mon père, des fois il me parle de Dieu. Il a un grand livre. Au Grand Jugement, nous on sera tout nus. Si t’as fait des bonnes choses, tu réussiras à 100%. Si t’as fait des mauvaises choses, tu vas directement tomber en enfer

«J’ai un professeur d’histoire coranique. J’y vais le samedi et le dimanche. Ma mère, elle a acheté une cassette qui raconte l’histoire d’Hassan, un gosse qui faisait que jouer et écouter de la musique avec ses copains. Le père lui a dit: «Viens prier.» Il est pas venu, alors, mais dans un cauchemar, le diable l’a tué et quand on l’a enterré, l’âme de Hassan, le diable l’a tirée dans le feu.»

«Maman elle raconte des histoires… pas des histoires d’Afrique, des histoires de Dieu, qui font peur. Elle raconte pas des histoires de princes et de princesses, parce que nous on est de religion musulmane. Alors Blanche-Neige, tout ça, ça sert à rien.»

«S’il y a une fête, quand les garçons font la prière, ils sont toujours en bas, nous on est obligées d’aller en haut. Il faut pas que les hommes nous voient passer… On mange avec quatre doigts, les femmes elles, elles mangent avec toute la main. C’est pas bien de manger avec la cuillère, car le prophète Mahomet il mange avec la main, il a jamais mangé avec une cuillère. Et nous, comme on est musulmans, on doit suivre le chemin du prophète.»

«Dans les familles musulmanes, les femmes dehors sont obligées de porter un voile. Moi, pour aller à l’école coranique, je suis obligée de porter un voile.»

«Je suis Africaine, pas Française, parce que c’est mieux être de la religion musulmane que Française. Dans la religion française, y a des pires choses, les femmes peuvent mettre des mèches, des perruques …Y a plus (réd: pluss) de femmes qui vont en enfer, c’est le Coran qui dit ça. Mais les hommes peuvent aussi y aller s’ils font des défrisages, du gel, des piercings. C’est pas bien.»

«Plus tard, j’aimerais une famille pas trop grande, huit enfants… Je préfère un seul mari. Mais deux mères, c’est mieux. »

Toute personne sensée prendrait sans hésiter contact avec les services de protection de la jeunesse. Au contraire, la journaliste exprime son admiration devant cette faculté des enfants à exprimer leur quotidien, admiration que partage probablement son entourage professionnel. C'est même tellement émouvant qu'une rediffusion s'impose.

Ce genre d'asphyxie de l'intelligence confirme ce que nous vivons: l’impossible intégration d’une frange de musulmans, la violence qui nait face à la critique de leur religion, les régressions qu’ils font subir à nos sociétés.

Cette émission me rappelle aussi une anecdote relatée en mai 2009 par la Tribune de Genève. Un Irakien accuse une institutrice de la Grande mosquée d’avoir affirmé à son fils qui étrennait une nouvelle coiffure, que mettre du gel dans ses cheveux était un péché. Le père s’est fâché. L’école a démenti. Ça m’avait paru un peu gros. Mais non, c’était parfaitement vrai!

*Zoé Varier, «Nous autres». "C’est quoi la famille?" Ateliers philosophiques avec des enfants de classe primaire. 19ème arrdt de Paris, école polyvalente. France Inter, vendredi 25 décembre 2009, 20h04 (rediffusion).

Voir dans la même veine de démence éducative, toujours en France:

http://www.postedeveille.ca/2015/04/la-fabrique-de-lintegrisme.html

Quand le Coran est récité par coeur, son intolérance éclate!

et

http://www.postedeveille.ca/2015/04/la-c%C3%A9r%C3%A9monie-du-voile-de-la-charia-aura-lieu-samedi.html

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2015/04/27/l-islam-en-fermentation-des-enfants-dresses-au-radicalisme-266733.html

Published by DAVID - - ISLAM

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog