Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Revue des Médias français et israéliens

</HEAD><NOSCRIPT> <BODY class="single single-post postid-373 single-format-standard"><P><IMG style="BORDER-LEFT-WIDTH: 0px; BORDER-RIGHT-WIDTH: 0px; BORDER-BOTTOM-WIDTH: 0px; BORDER-TOP-WIDTH: 0px" alt="" src="http://piwik.israelenfrance.fr/piwik.php?idsite=25"></P>

*

Selon les résultats de la commission électorale israélienne après le dépouillement de 99,5 % des bulletins, le Likoud de B. Netanyahu a remporté 23,26% des suffrages, contre 18,73% à la liste de Y. Herzog.

En termes de députés – Likoud: 30 sièges, Union sioniste: 24, Liste arabe unie: 14, Yesh Atid: 11, Koulanou: 10, Foyer juif: 8, Shass: 7, Judaïsme de la Torah: 7, Israel Beiteinou: 6, Meretz: 4

Contexte médias France. Elections départementales J-4. Un scrutin régionale à résonance nationale commentent les médias français qui évoquent un prochain remaniement ministériel. Au niveau international, les résultats surprises des élections législatives en Israël occupent l’attention médiatique des médias français.


Israël en France. Élections israéliennes.
Victoire de Benyamin Netanyahou. Contrairement aux prédictions des sondages le Likoud déjoue tous les pronostics et obtient un score historique. De nombreux médias français et la gauche israélienne présentaient les élections comme un référendum pour ou contre Netanyahou. Le score historique du chef du Likoud traduit un plébiscite en sa faveur.
Pourquoi ? Des sondages non crédibles ? Le succès d’une stratégie de fin de campagne ? Le renoncement au pouvoir à la dernière minute de Tzipi Livni ou l’attitude de Yesh Atid ? Pour l’heure, à part le Figaro, aucun article de presse n’analyse aujourd’hui les raisons de la victoire surprise du 1er Ministre Netanyahou.

La presse française en retard sur l’actualité. Compte tenu du dépouillement tardif de l’ensemble des bulletins de vote, la presse française publie aujourd’hui des informations caduques. Mais certains quotidiens constataient déjà que Benyamin Netanyahou déjouait les pronostics et restait dans la course gouvernementale (Parisien, Metronews). Tandis que d’autres médias comme Direct Matin, les Echos, ou le Figaro rendaient compte d’un scrutin très serré, contrairement aux prédictions des sondages.

Victoire sans appel du Likoud. 30 sièges contre 14 actuellement. C’est le 1/4 des effectifs de la Knesset.
Victoire de Netanyahou. Seul Cyrille Louis et le Figaro proposent aujourd’hui dans la presse quotidienne une explication au maintien au pouvoir du 1er Ministre Netanyahou. ” Dos au mur, le chef du Likoud en effet mené une campagne éclair en 3 jours pour mobiliser l’électorat.
Une dramatisation des enjeux. Comme il l’avait déjà fait avec succès en 1996 contre Shimon Peres, Benyamin Netanyahou a dramatisé le scrutin en se présentant comme le seul protecteur d’Israël : ” Créer un état palestinien dans le contexte régional actuel, c’est l’assurance que le territoires tomberont dans les mains des extrémistes. ” (Libération).
Une stratégie à droite. Selon le Figaro, le chef du Likoud aurait aussi “semé la peur parmi ses électeurs en accusant Isaac Herzog de vouloir diviser Jérusalem et céder la Cisjordanie. Lundi, il a même promis de s’opposer à la création d’un État palestinien – alors qu’il s’y était déclaré favorable en 2009 dans son discours des Bar Ilan.
Mobiliser contre la gauche. ” À quelques heures de la fermeture des bureaux de vote, précise Cyrille Louis, le 1er Ministre israélien a dénoncé la forte mobilisation des électeurs arabes, qu’il a accusés de vouloir chasser la droite du pouvoir avec la complicité de mystérieux intérêts étrangers.”

Défaite de l’Union sioniste pourtant en tête dans les sondages. Un échec politique de la gauche selon Denis Charbit (France info – 6h45). “C’est un tremblement de terre pour ceux qui espérait l’alternance”. “Un échec aussi pour M.kakhlon”, estime le spécialiste israélien.

Mais un bon score pour les travaillistes analyse Frédéric Encel (Europe 1, 6h45). Bien que l’Union sioniste de centre gauche arrive en 2 ème position le nombre de sièges est presque 2 fois plus important que dans la précédente Knesset, avec 24 sièges pour Avoda contre 13 auparavant.

Vers un gouvernement de droite ou d’union nationale ? La droite israélienne arrive en tête avec 24% des voix contre 19% pour Herzog.

Le Likoud est le seul à pouvoir constituer le prochain gouvernement et réunir une majorité de 61 députés sur 120 à la Knesset. Le 1er ministre Nétanyahou se félicite d’une grande victoire pour le peuple israélien et se donne 2 à 3 semaines pour former un nouveau gouvernement.

Netanyahou, Ben Gourion. En route pour un 4 ème mandat. La longévité politique de B.Netanyahou pourrait dépasser celle du légendaire 1er ministre David Ben Gourion. Dès maintenant, Benyamin Netanyahou fait partie des grandes figures de l’histoire politique d’Israël, déclare Frédéric Encel. Selon lui, le 1er ministre israélien a gagné dans son combat politique contre B.Obama (Europe 1, 6h45)

Et le processus de paix ?
“Rien ne devrait changer en Israel” selon France Inter (Journal de 8h). Un traitement éditorial contre la politique de B. Netanyahou. Il est à noter que les implantations et le blocage du processus de paix furent à la Une des reportages sur Israël diffusés mardi lors des journaux télévisés de 20h (TF1, France 2, Arte Journal).
S’appuyant sur les propos de spécialistes israéliens, les médias français insistent aujourd’hui encore sur la politique de poursuite des implantations par le prochain gouvernement, à moins de pressions internationale, souligne Denis Charbit (France Inter – journal de 8h, France info, Libération)

La réponse des Palestiniens.
” Nous irons au tribunal de la Haye. ” Il est clair que Benyamin Netanyahou va former le prochain gouvernement et, pour cela, nous disons clairement qu’irons au tribunal de la Haye, a indiqué le négociateur en chef palestinien, Saëb Erekat (Figaro)
Il est à noter que la Croix préfère aujourd’hui ne pas commenter le scrutin israélien mais s’intéresser “aux dissensions politiques qui privent les Palestiniens de vote depuis 10 ans”.
Tensions diplomatiques tous azimuts, estime Libération qui fait le point sur le dossier nucléaire iranien, le processus de paix, les relations avec le président Obama, avec l’UE et la multiplication des appels au boycott des produits israéliens.

La 2 ème surprise des élections ? Le bon score des partis arabes israéliens, 3 ème force du pays, est aussi largement commenté par les médias français. Mais des partis rassemblant nationalistes, islamistes, druzes et bédouins pourront-ils rester unis ?

Kahlon, l’homme le plus courtisé d’Israel. De nombreux quotidiens français s’intéressent aujourd’hui à l’homme au centre du jeu électoral, Moshe Kahlon, (Libération, Figaro). L’ancien membre du Likoud qui a consacré toute sa campagne à la lutte contre les inégalités sociales et économiques, s’est en effet vu proposer le ministère ses Finances par Benyamin Netanyahou. Comme le rappelle Marc Henry du Figaro, c’est à lui qu’Israel doit la libéralisation du marché de la téléphonie mobile, en 2009, qui a permis une chute drastique des prix des abonnements.

Dossier nucléaire iranien. Selon l’Iran ” nous sommes parvenus à un accord sur 90 % des questions techniques”, affirme A.A. Salehi (Brève les Echos). “Nous avons des questions divergentes sur une seule question majeure, que nous allons tenter de combler” ajoute-t-il (encadré la Croix)

Relations USA / Assad : 1 an déjà.
Selon le canard enchainé, qui cite une conseillère proche du pouvoir Assad, Bouthaïna Chabbane, ” Nous reparlons aux américains et à leurs services depuis plusieurs semaines, affirmait-elle à un journaliste français en 2014.
Selon le chef de la CIA, John Brennan, le 13 mars dernier, “aucun d’entre nous, USA, Russie, membres de la coalition, Etats de la région, ne veut un effondrement du régime de Damas”.
Hypocrisie des USA, de la France, du Royaume Uni, des pays arabes dénonce Claude Angeli. Le journaliste du Canard Enchaîné rappelle que ces pays ” s’affolent d’une négociation avec Assad ” mais “ne s’insurgent pas” de combattre l’EI en Irak, aux côtés des Iraniens, du hezbollah et de conseillers russes. Ceux-là même qui ne cessent de tout faire pour maintenir au pouvoir Bachar el Assad au pouvoir.

Contexte Proche et Moyen-Orient

Résultats après le dépouillement de 99,5% des voix :
Selon les résultats de la commission électorale après le dépouillement de 99,5 % des bulletins, le Likoud de M. Netanyahu a remporté 23,26% des suffrages, contre 18,73% à la liste de M. Herzog.

Likoud: 30 sièges, Union sioniste: 24, Liste arabe unie: 14, Yesh Atid: 11, Koulanou: 10, Foyer juif: 8, Shass: 7, Judaïsme de la Torah: 7, Israel Beiteinou: 6, Meretz: 4

Vers un gouvernement de droite et et de centre droit. Selon le Likoud, des contacts auraient été pris avec le Foyer juif (8 sièges), les partis ultra-orthodoxes Shass et Liste unifiée de la Torah (7 sièges chacun), et Israël Beiteinou (6 sièges) ainsi qu’avec Moshé Kahlon (10 sièges) pour constituer une majorité stable de 68 députés sur 120 (i24 news).

“Les citoyens d’Israël attendent que nous nous mettions rapidement sur pied un gouvernement qui travaille pour eux, pour le bien de la sécurité du pays, de l’économie et de la société comme nous avons promis de le faire – et c’est ce que je ferai. » a déclaré le 1er Ministre Netanyahou (Jpost).

“Nous exigeons des solutions pour aider les jeunes couples à se loger.” Nous allons continuer sur notre voie sociale, la défense de la classe moyenne, des plus faibles et prendre soin des personnes âgées. C’est pourquoi nous avons formé Kulanu, a déclaré M. Kahlon qui s’est dit prêt à entrer dans un gouvernement dirigé par M. Netanyahou (Jpost)


Défaite et démission à gauche.
Herzog reconnait sa défaite : “J’ai parlé il y a quelques minutes au Premier ministre Benyamin Netanyahou. Je l’ai félicité de son succès et je lui ai souhaité bonne chance”, a déclaré le chef du Parti travailliste aux médias israéliens.

Pas d’alliance avec le Likoud. « Ce matin, j’ai parlé avec Herzog et explicitement, il m’a dit que nous allions dans l’opposition, », a déclaré Shelly Yacimovich citée par le Haaretz. L’Union sioniste ne participera donc à un gouvernement dirigé par le Likoud.

Si les résultats définitifs maintiennent 4 sièges pour Meretz, je démissionnerai de la Knesset”. La chef du parti de gauche Meretz Zahava Gal-On a indiqué mercredi qu’elle se retirait pour laisser la place à Tamar Zandberg. Le parti sioniste laïc disposait de 6 sièges dans le précédent Parlement ( Jpost).

http://israelenfrance.fr/revue-des-medias-francais-et-israeliens-le-18-mars-2015-373/

Published by DAVID - - FRANCE, ISRAEL

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog