Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

USS Nimitz, 2013 (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Raul Moreno Jr./Released) 131026-N-LP801-087

USS Nimitz, 2013 (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Raul Moreno Jr./Released) 131026-N-LP801-087

Depuis les manœuvres multi-forces « Grand Prophète 9 » menées par le Corps des Gardiens de la Révolutions islamique (CGRI) iranien entre le 25 et le 27 février 2015, qui ont culminé avec l’attaque et le torpillage d’une réplique du porte-avion américain Nimitz-Class, [1] le régime iranien a accru ses menaces navales contre les États-Unis : il s’agit de menaces d’attaques contre des porte-avions et autres navires de guerre américains, de fermeture des détroits d’Ormuz et de Bal El-Mandeb, d’attaques de missiles de grande échelle à l’intérieur et à l’extérieur du golfe Persique et de la pose de mines dans le golfe Persique.

La reconnaissance par Téhéran de son infériorité technologique à l’égard de l’Occident l’a depuis longtemps conduit à adopter une stratégie asymétrique, [2] incluant un aspect naval ; cette stratégie navale repose, notamment, sur le recours à des attaques-suicide et aux capacités balistiques iraniennes.[3]

Au cours des manœuvres Grand Prophète 9, le commandant adjoint du CGRI, Hossein Salami, a affirmé que selon le plan stratégique de l’Iran, celui-ci tenterait de s’emparer de porte-avions et que si ces tentatives rencontraient une résistance, il les coulerait. Il a affirmé que l’Iran effectuerait des tirs de barrage de missiles et que, ayant déjà frappé avec précision un navire de 60 mètres de longueur, il pourrait facilement prendre pour cible des porte-avions américains. Le commandant de la marine du CGRI, Ali Fadavi, a déclaré que les navires dans le golfe Persique, le détroit d’Ormuz, le golfe d’Oman et l’océan indien septentrional se trouvaient tous à portée des missiles iraniens et sous la menace de ses bateaux de guerre.

Début mars 2015, Hossein Dalirian, journaliste du site Internet Tasnim, proche du CGRI, a twitté des images d’une vedette du CGRI approchant des navires américains dans le golfe Persique et les photographiant.

Récemment, des représentants officiels du régime iranien ont également renouvelé les menaces de fermer le détroit d’Ormuz. Ali Fadawi a menacé de le fermer en réponse aux interférences américaines [dans sa politique], tandis que l’organe du régime Kayhan appelait à sa fermeture et déclarait que l’Iran devait causer des dommages économiques à l’Occident, similaires à ceux causés à l’Iran par les sanctions [internationales].

Dans le même temps, le site Internet Nasim Online, proche du CGRI, a expliqué que les récentes menaces de Téhéran de fermer le détroit d’Ormuz seraient actualisées seulement si l’Iran était attaqué.[4]

En outre, suite à la prise de la capitale Sanaa par les rebelles houthis au Yémen, on a assisté à lq prolifération des déclarations sur la présence iranienne à Bab El-Mandeb et sur l’installation d’une force navale iranienne décisive dans le golfe Persique et sur la côte méditerranéenne.

Lire la rapport intégral en anglais

http://www.memri.fr/2015/03/26/menace-navale-iranienne-renforcee-contre-les-etats-unis-dans-le-golfe-persique/

Published by DAVID - - IRAN NUCLEAIRE

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog