Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

La vaste majorité des Canadiens juge que le voile intégral est le produit d'une culture anti-femmes

Les résultats du sondage GlobalNews/Ipsos sont intéressants dans le contexte de la poursuite intentée contre Ottawa par la militante islamiste pakistanaise Zunera Ishaq pour faire invalider une directive exigeant que le serment de citoyenneté soit prêté à visage découvert. Elle a gagné son recours devant la Cour fédérale, et Ottawa a annoncé qu'il porterait la décision en appel.

Dans ce reportage au sujet du sondage révélant que 88% des Canadiens (91% des Québécois) appuient l'exigence d'avoir le visage découvert pour le serment de citoyenneté, Shomyla Hammad leur répond: «Les musulmanes le portent par choix. Deal with it! (Adaptez-vous!)»:

(Global News) Un nouveau sondage Global News/Ipsos Reid indique que la plupart des Canadiens sont d'accord avec le Premier ministre sur l’exigence d’avoir le visage découvert lors du serment de citoyenneté.

Le Premier ministre canadien Stephen Harper a récemment déclaré que le port du niqab est «enraciné dans une culture anti-femmes» et qu'il est «offensant» de couvrir son visage en prêtant le serment de citoyenneté canadienne.

Le sondage indique que 88% des Canadiens [91% des Québécois] appuient «l’exigence que les gens montrent leur visage lors des cérémonies de citoyenneté canadienne.»

En même temps, 72% des répondants [81% des Québécois] disent qu'ils sont d’accord avec le commentaire de M. Harper selon lequel le niqab et la burqa sont des symboles d'oppression.

«Ce qui ressort à première vue comme un manque de sensibilité politique, est en fait politiquement rentable, a déclaré le vice-président d'Ipsos Reid Sean Simpson.

«Une chose particulièrement intéressante à noter, est que les commentaires du Premier ministre pourraient être perçus, à première vue, comme étant politiquement incorrects, a déclaré M. Simpson à Global News. Mais quand on regarde les résultats pour les électeurs dans chacune des régions du Canada, on constate que la majorité d’entre eux appuient la position du Premier ministre.»

Bien que les répondants ayant indiqué qu’ils votent pour le Parti conservateur appuient fortement les positions du Premier ministre (96% sont d'accord avec M. Harper), les partisans du Parti libéral, du NPD et du Bloc québécois approuvent également l'exigence que le visage soit découvert lors du serment de citoyenneté.

Exigence d’avoir le visage découvert pendant le serment de citoyenneté: approbation des partisans des principaux partis politiques canadiens :

  • 96% pour cent des partisans du Parti conservateur
  • 85% pour cent des partisans du Parti libéral
  • 83% des partisans du NPD
  • 81% des partisans du Bloc québécois

Pourcentage de partisans des différents partis politiques qui estiment que le niqab et la burka sont des symboles d’oppression enracinés dans une culture anti-femmes :

  • 86% des partisans du Bloc québécois
  • 84% des partisans du Parti conservateur
  • 70% des partisans du NPD
  • 66% des partisans du Parti libéral

«Il n'y a vraiment aucun risque politique pour le Premier ministre de dire ces choses, puisqu’il ne va pas s’aliéner les membres de son propre parti, lesquels soutiennent déjà sa position, a déclaré Simpson. Et, en fait, la majorité des partisans des autres partis sont également d'accord avec le Premier ministre.»

M. Simpson a ajouté que ces résultats ne signifient pas que l'opinion de M. Harper pourrait lui gagner plus de voix à la prochaine élection fédérale, mais «ils donnent un aperçu des valeurs que le Premier ministre essaie de transmettre.»

Une femme qui a choisi de porter le niqab après être devenue citoyenne canadienne a toutefois déclaré qu'il est injuste de dire à une nouvelle citoyenne de ne pas être elle-même quand elle prêtre son serment.

«C’est une cérémonie où une femme devrait être à l'aise dans sa peau et pouvoir porter ce qu’elle veut», a déclaré Shomyla Hammad, une mère de deux enfants originaire du Pakistan qui a immigré au Canada en 2002. Elle ne porte le niqab que depuis huit ans (elle portait le hijab lors de son serment de citoyenneté).

Cela s’est inscrit dans mon «cheminement spirituel», a-t-elle dit à Global News à sa maison de Mississauga. Personne d'autre dans sa famille ne porte ce vêtement et son mari s’y est d’abord opposé, contrairement à ce que la plupart des gens croient au sujet des femmes qui portent le niqab, dit-elle.

«Je veux que tous les Canadiens sachent que j’ai pris cette décision parce que j’étais au Canada. Je ne pourrais prendre une telle décision nulle part ailleurs dans le monde, a déclaré Hammad. Le Canada m'a émancipée. Le Canada m'a appris à être moi-même et à faire tout ce que je veux».

Alia Hogben, directrice générale du Conseil canadien des femmes musulmanes, se dit «attristée» devant le grand nombre de Canadiens qui soutiennent les vues de M. Harper, surtout celle voulant que le port du voile intégral au Canada symbolise l’oppression.

«Ces femmes ne portent pas le voile intégral pour offenser qui que ce soit; elles le portent parce qu’elles croient qu’il fait partie de leur cheminement spirituel», a-t-elle déclaré à Global News dans une interview téléphonique depuis Ottawa.

«Nous faisons une distinction entre être au Canada et en faire une question canadienne, par opposition à une question qui se pose dans toute autre partie du monde.»

Elle a expliqué que son organisation est certainement contre l’imposition du voile intégral dans des pays comme l'Iran et l'Arabie saoudite. Au Canada, dit-elle, il s’agit d’un choix que peut faire toute femme musulmane.

«Beaucoup d'entre elles ont choisi de le porter quand elles sont arrivées au Canada. Elles ne le portaient pas dans leur pays d’origine, mais elles ont choisi de le porter après leur arrivée ici parce qu'elles estiment que la liberté que le Canada leur offre leur permet de s’exprimer de cette manière».

Hammad dit que les gens devraient essayer de comprendre pourquoi certaines femmes choisissent de porter le niqab ou burqa au lieu de «les juger ou de dire qu’elles sont opprimées».

«Je suis tellement occupée à être géniale que j’ai oublié d'être opprimée», plaisante-t-elle.

Source : Most Canadians say faces shouldn’t be covered at citizenship ceremonies: poll, par Nick Logan, GlobalNews, 20 mars 2015. Traduction par Poste de veille

Lire aussi :

Serment de citoyenneté : Une militante islamiste portant le niqab poursuit Ottawa

http://www.postedeveille.ca/2015/03/canadiens-voile-integral-anti-femmes.html

Published by DAVID - - ISLAM, INTERNATIONAL

commentaires

Dominique 22/03/2015 13:24

Elles portent le voile par prosélytisme, comme signe de ralliement, ou par provocation.
C'est également un refus d'intégration dans la société civile. Le message est " Je vous méprise car je fais partie de la communauté des croyants".
C'est encore une manière d'augmenter le visibilité de la communauté musulmane comme si chacune de ces militantes portaient un étendard.
C'est une pied de nez, une insulte, pour toutes celles qui, dans les pays musulmans, sont obligées de le porter !
C'est de toute façon choquant et inquiétant.
Il faudrait une loi qui interdise toutes ces provocations religieuses.
Que diraient ces femmes si les chrétiens mettaient un survêtement avec la grande croix rouge des croisés ?

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog