Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Ahmed Aboutaleb, l’étoile montante de Rotterdam
Ahmed Aboutaleb, l’étoile montante de Rotterdam

D’origine marocaine, le maire de la ville portuaire a la cote, surtout depuis ses propos anti-islamistes après les attentats de Paris.

Mercredi soir, à l’ouverture du festival de cinéma de Rotterdam dans la salle De Doelen : Ahmed Aboutaleb entre, le public se lève et, avant d’avoir le temps de prendre pleinement conscience de ce qui se passe, le maire de Rotterdam est submergé pendant plusieurs minutes par des applaudissements retentissants.

Qu’est-ce que cela lui fait ? “Cela me rend humble”, avoue-t-il le lendemain. Ces dernières semaines, aucun autre dirigeant aux Pays-Bas n’a été l’objet d’autant de louanges qu’Ahmed Aboutaleb, 53 ans, maire de Rotterdam depuis 2009.

L’hebdomadaire Elsevier l’a désigné “Néerlandais de l’année”, la revue Binnenlands Bestuur, spécialisée dans l’administration publique, l’a couronné “meilleur administrateur des collectivités locales”. Les mots qui le caractérisent ? Dévoué, passionné, intègre, axé sur les résultats.

Telle est la réputation que s’est aussi taillée à l’étranger ce fils d’un travailleur émigré marocain et ancien imam. “Foutez le camp !” avait-il aboyé devant la caméra de Nieuwsuur [émission d’actualités], quelques heures après l’attentat terroriste à la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris.

Ce message à l’adresse de ses coreligionnaires radicalisés, Ahmed Aboutaleb l’a souvent formulé ces derniers mois, mais jamais dans un langage aussi musclé et distinctif. Les images ont fait le tour du monde.

Ces dernières semaines, le porte-parole d’Aboutaleb a reçu une avalanche d’appels téléphoniques. “J’ai eu au bout du fil littéralement tous les médias internationaux, ils voulaient tous obtenir un entretien avec lui.” M. Aboutaleb est cependant sélectif.

La ville et ses habitants passent toujours avant les médias. Une visite prévue dans une école d’un quartier défavorisé à Delfshaven serait donc prioritaire.

“Carriériste marocain”

Reste à savoir si M. Aboutaleb saura résister à l’appel de La Haye. Son parti, le PvdA [parti social-démocrate], est mal en point dans les sondages, la présidence de Diederik Samsom n’est plus incontestée.

Le maire de Rotterdam, qui jouit d’une grande popularité, pourrait-il être l’ange salvateur d’un parti en pleine errance ? Récemment, il a écarté cette suggestion en riant, mais résolument. “Ce n’est pas à l’ordre du jour.”

Dans un Rotterdam multi-culturel (174 nationalités, plus de 50 % d’immigrés), il y a encore fort à faire : chômage relativement élevé, résultats scolaires médiocres, position menacée du port. De plus, La Haye est un champ de mines politique où il est souvent difficile de manœuvrer, il est bien placé pour le savoir.

M. Aboutaleb vient d’amorcer un deuxième mandat auquel il aspirait ardemment. “Il faut aussi se rendre compte que 53 ans c’est relativement jeune pour un maire”, dit Salima Belhaj, à la tête des membres du parti D66 [centre gauche] au sein du conseil municipal de Rotterdam.

Depuis que le conseil municipal lui a accordé, en juillet, un deuxième mandat, M. Aboutaleb aurait bien plus qu’auparavant son franc- parler. Rien n’est moins vrai, selon lui. “Je vous invite à vous rappeler ce que j’avais dit, en tant qu’adjoint au maire d’Amsterdam, le lendemain de l’assassinat de Theo Van Gogh [en 2004].”

Son message était en effet sans équivoque : “Les musulmans qui ne se sentent pas (ou plus) chez eux aux Pays-Bas feraient aussi bien de faire leurs valises.” Il y a plus de six ans maintenant, l’accueil qui lui a été réservé était hostile.

Leefbaar Rotterdam [Rotterdam Vivable], alors premier parti de l’opposition, n’avait manifestement aucune envie d’avoir affaire à un“carriériste marocain”. Un “gars d’Amsterdam” qui plus est, doté d’une double nationalité.

A l’époque, le président de Leefbaar Rotterdam au sein du conseil municipal, Marco Pastor, avait remis au nouvel arrivant une enveloppe timbrée adressée au roi du Maroc. “C’est pour mettre votre passeport [marocain].” Aboutaleb marchait sur des œufs. Surtout quand, peu après, lors de la visite d’une école, il s’était permis de souligner l’importance de l’enseignement. Le maire était-il devenu fou ?

A Rotterdam, il n’y avait qu’une priorité, lui assénaient les membres de Leefbaar Rotterdam : “Sécurité, sécurité, sécurité”. Une sage leçon. A la fin du mois d’août de cette année-là, des fêtards enragés s’en prennent massivement à la police à l’occasion d’une fête sur la plage de Hoek Van Holland. Les agents se sentent contraints de sortir leurs armes et de tirer. Conséquence : un mort.

La police semble avoir ignoré des indices alarmants sur la présence de “hooligans dangereux”. C’est M. Aboutaleb qui s’attire les foudres de tout le monde. Il survit cependant à la tempête et apporte les modifications nécessaires à la direction de la police. Mais le grand secret de la popularité de M. Aboutaleb, ce sont ses heures passées sur le terrain depuis 2009.

Il n’y a pratiquement pas une rue ou une place à Rotterdam qu’il n’ait foulées ces six dernières années. Hugo de Jonge, membre du CDA [Parti chrétien-démocrate] et adjoint avec lequel M. Aboutaleb travaille depuis le plus longtemps (cinq ans), est l’un de ses nombreux admirateurs.

“Ahmed est un dirigeant politique qui sait infailliblement adopter le ton juste quand il le faut. A lui seul, il en fait plus pour l’acceptation et l’intégration que vingt années de politique d’intégration aux Pays-Bas. Avec sa réflexion ‘Foutez le camp !’ il exprime le point de vue de 16,9 millions de Néerlandais, à l’exception de quelques éditorialistes et politiciens.”

Selon Mme Belhaj, tous les morceaux du puzzle se mettent à présent en place pour M. Aboutaleb. Après “Paris”, nombreux sont ceux qui ont pris conscience de la valeur ajoutée d’un maire d’origine multiculturelle. On ne peut pas vraiment dire qu’Ahmed ait saisi l’occasion. C’est plutôt l’occasion qui lui tombe dessus.

Posté par James

Par Mark Hoogstad

Algemeen Dagblad

http://extremecentre.org/2015/02/09/ahmed-aboutaleb-letoile-montante-de-rotterdam/

Published by DAVID - - ISLAM, TERRORISME

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog