Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Le drapeau tricolore français après l'attentat à Charlie Hebdo (Al-Sharq, Qatar, 8 janvier 2015)
Le drapeau tricolore français après l'attentat à Charlie Hebdo (Al-Sharq, Qatar, 8 janvier 2015)

– 1ère partie : Des journaux et éditorialistes affirment que l’Occident paye le prix de son soutien au terrorisme

La récente vague de terrorisme à Paris, qui a commencé avec le massacre le 7 janvier 2015 dans les locaux de l’hebdomadaire français Charlie Hebdo – acte de vengeance contre sa publication des caricatures du prophète Mahomet il y a quelques années – s’est poursuivie avec l’assassinat le 8 janvier 2015 d’une policière française puis avec l’attentat le 9 janvier 2015 contre le supermarché cacher HyperCacher, a suscité des réactions nombreuses et variées dans le monde arabe et musulman.

Ces réactions ont trouvé leur expression sur les réseaux sociaux, dans de nombreux articles de presse, et des condamnations officielles d’Etats, de hauts fonctionnaires, d’institutions cultuelles et de religieux, notamment Al-Azhar et Cheikh Yousuf Al-Qaradhawi, président de l’Union internationale des savants musulmans.

Les Etats et dirigeants arabes ont rapidement condamné l’attentat meurtrier à Charlie Hebdo, le qualifiant d’acte terroriste lâche et criminel, aux antipodes de l’islam. Plusieurs réactions soulignent que le terrorisme est un phénomène mondial qui affecte également les pays arabes et doit être combattu.

Avec une exception toutefois, la réaction du ministère syrien des Affaires étrangères, qui incrimine la France elle-même, déclarant : « La Syrie avait averti à maintes reprises des dangers de soutenir le terrorisme… et que ce terrorisme reviendrait mordre ceux qui l’ont soutenu… »

Dans une interview au journal tchèque Literarni Noviny, le président syrien Bachar Al-Assad, qui a d’abord condamné l’assassinat d’innocents, a ajouté, s’adressant à la France et aux pays arabes : « Nous l’avons toujours dit, vous ne devriez pas soutenir le terrorisme et lui fournir un cadre politique, parce que cela se répercutera sur vos pays et votre population. Ils ne nous écoutent pas… Cet incident remet en cause les politiques européennes, car elles sont responsables de ce qui s’est passé dans notre région, de ce qui est arrivé hier en France, et peut-être de ce qui s’est passé auparavant dans d’autres pays européens. »

La presse arabe a largement débattu des actes terroristes à Paris. Des centaines d’articles y font référence sous divers aspects. Nombre d’entre eux les condamnent, les réprouvent et clament qu’elles ne représentent pas les musulmans du monde ni leur religion. D’autres articles, dans des journaux affiliés au camp prosyrien et aux pays du Golfe, les condamnent, mais incriminent la France. Certains soulignent même que les musulmans ne doivent pas s’en excuser.

Pour eux, la France a introduit ces attentats sur son territoire, soit par sa politique étrangère, de « soutien au terrorisme » soit par sa politique intérieure « raciste » envers la minorité musulmane. De nombreux articles condamnent la fusillade à Charlie Hebdo, tout en accusant simultanément l’hebdomadaire d’avoir « offensé le Prophète ». Certains soutiennent qu’ayant délibérément provoqué les musulmans, Charlie Hebdo est donc en partie responsable de l’attaque.

Certains auteurs arabes se demandent pourquoi le monde était si choqué par les attentats de Paris et s’est empressé de les condamner, alors que pendant des années, il est resté indifférent devant le terrorisme et les atrocités en Syrie et dans d’autres pays arabes. D’autres allèguent que les attaques étaient une conspiration occidentale, française, juive ou israélienne destinée à fournir à l’Occident un prétexte pour déclencher une guerre contre les musulmans.

D’autre part, plusieurs auteurs libéraux exhortent le public arabe et musulman à condamner l’attentat à Charlie Hebdo sans réserve et sans prétexte, soulignant que même une insulte au Prophète et la religion de l’islam ne justifiait pas une telle action, et que toute tentative de la justifier par ce prétexte ou un autre est un crime aussi odieux que le massacre lui-même.

Certains auteurs libéraux appellent les musulmans à protester contre le terrorisme, tout comme ils ont manifesté contre l’offense au Prophète, et à lutter contre l’extrémisme islamique en bannissant le discours extrémiste des programmes scolaires des médias arabes, ainsi que des mosquées.

Un autre thème important de nombreux articles est la crainte que les attaques terroristes renforcent l’islamophobie dans le monde entier, notamment en Europe, et compliquent le quotidien des musulmans européens.

Il est important de souligner que, tandis que la fusillade à Charlie Hebdo a déclenché de vastes condamnations dans le monde et les journaux arabes et musulmans, l’attentat au supermarché cacher n’a guère suscité de réaction des pays arabes ou de leurs dirigeants. La presse arabe n’a consacré que quelques commentaires propres à cet attentat ou à son caractère antisémite.

Lire l’article dans son intégralité en anglais

http://www.memri.fr/2015/01/20/reactions-des-medias-arabes-aux-attentats-de-paris-1-ere-partie-les-journaux-et-editorialistes-affirment-que-loccident-paye-le-prix-de-son-soutien-au-terrorisme/

Published by DAVID - - FRANCE, DESINFORMATION, MONDE ARABO MUSULMAN

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog