Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Quatre leçons que l’Europe doit tirer de la dernière vague d’attentats terroristes

1. La bataille entre le terrorisme islamique et les démocraties occidentales est une bataille d’idéologies. L’Islam radical attaque les démocraties occidentales pour ce qu’elles prônent : la liberté, la démocratie et l’égalité devant la loi. En France, ces valeurs sont inscrites dans la devise nationale « Liberté, Égalité, Fraternité », et ce sont elles que l’Islam radical ne supporte pas. Il est d’ailleurs évident que l’attaque contre Charlie Hebdo était une attaque contre une des valeurs démocratiques les plus élémentaires : la liberté d’expression. C’est également sans surprise que les Juifs ont été les victimes directes d’un attentat antisémite, qui, lui, ciblait l’égalité devant la loi. Ce que l’Islam radical déteste, c’est notre mode de vie, notre civilisation. Si nous ne commençons pas à la défendre, nous pourrions perdre cette bataille.

2. Israël se bat depuis de nombreuses années contre l’Islam radical. Dans cette bataille, l’Europe se doit de soutenir son allié naturel : Israël. C’est le seul pays de la région qui partage les mêmes valeurs que celles que l’Europe chérit. L’existence même d’Israël est un symbole de liberté : c’est un pays ré-établi pour redonner à la nation juive sa liberté et son droit d’autodétermination. C’est un pays où tous ses citoyens possèdent des Droits de l’homme. Israël est la seule démocratie stable au Moyen-Orient. L’État juif, c’est aussi la réalisation de la justice historique: une nation violemment jetée de sa terre revient au bout d’un long et périlleux exil. Israël est également un symbole d’espoir. Deux mille ans de prières de Juifs de par le monde pour retourner sur leurs terres, exaucés en 1948. La réalisation d’un rêve de toute une nation vieux de deux millénaires. Alors qu’Israël défend la liberté, la démocratie, la justice et l’espoir, nos ennemis se distinguent par des régimes tyranniques, par du terrorisme, de la discrimination et de la haine. L’Europe a longtemps soutenu le mauvais côté de ce conflit. Il y a quelques semaines, la France était le seul pays occidental au Conseil de sécurité à voter contre Israël dans une résolution rédigée par les Palestiniens qui tentaient d’intimider Israël avec un ultimatum déraisonnable. La France et l’Europe ont besoin de se réveiller et de comprendre que dans la lutte contre l’Islam radical, Israël n’est pas seulement un ami très cher, un allié, mais aussi un véritable atout.

3. Comme le dit le proverbe : « D’abord, ils viennent pour les Juifs… ». L’antisémitisme européen n’a cessé de croître depuis des années, mais à part des déclarations vides, très peu a été fait. Une société qui tolère l’antisémitisme est une société malade. Dans une telle société, les menaces qui pèsent sur les Juifs peuvent rapidement devenir une menace pour quiconque osant s’opposer à ces éléments haineux de la société. C’est ce qui s’est passé dans l’Allemagne nazie et en Russie soviétique, et c’est ce qui se passe actuellement en Europe. L’Europe doit commencer à prendre au sérieux le problème de l’antisémitisme.

4. Le dernier point est adressé aux Juifs d’Europe. Le droit du peuple juif à la terre d’Israël n’a rien à voir avec l’antisémitisme. Il est ancré dans notre lien historique à cette terre, à la fois l’histoire ancienne et la récente. Cependant, l’antisémitisme nous donne une bonne raison pour actualiser ce droit déjà existant. L’histoire des Juifs d’Europe est longue, avec beaucoup de hauts et de bas. Les dernières décennies en France ont vu le renouveau de la communauté juive. Les intellectuels juifs de France étaient parmi les grands intellectuels du monde entier, de tous les côtés de l’échiquier politique : Levinas, Benny Levi, Manitou, Derrida, et dans notre génération Trigano, BHL, Gurfinkiel, Finkelkraut, et bien plus encore. Nous ne devrions pas être ingrats envers les grandes choses que la communauté juive a reçues de la culture française. Toutefois, si le temps est venu de rentrer sur notre terre, nous devons dire à la France et à l’Europe : « Merci pour tout ce que vous nous avez donné. Vous nous manquerez beaucoup, mais il est temps pour nous de partir. Restons en contact et assurons-nous de garder de bonnes relations. »

par Dan Illouz – Tel-Avivre -

http://www.tel-avivre.com/2015/01/23/quatre-lecons-que-leurope-doit-tirer-de-la-derniere-vague-dattentats-terroristes/

Published by DAVID - - FRANCE, ANTISEMITISME

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog