Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RIPOSTE SEFARADE

Le parlement espagnol a récemment déclaré que la Palestine doit être indépendante, mais pas la Catalogne. Le parlement français est aussi sur le point d'en appeler à la création d’une Palestine indépendante, mais ce même parlement ne compte pas permettre aux Calédoniens de voter sur leur indépendance. Puis viendra le parlement européen de Strasbourg, qui n’exigera pas de la Turquie de mettre fin à son occupation de Chypre, un membre de l'Union européenne. Alors que les Etats arabes implosent l’un après l’autre pour se retrouver sous l’emprise de l'Iran (le Yémen étant le dernier en date), cette alacrité européenne à créer un nouvel État arabe est intrigante. En réalité, cette intrigue a une explication partielle: cette ardeur européenne est « made in Israel» car ce sont des Israéliens qui poussent les parlementaires européens à reconnaître la « Palestine. »

L’un de ces lobbyistes est Michael Ben-Yair, qui fut le Procureur général d'Israël entre 1993 et 1997. En avril 2013, Ben-Yair écrivit sur sa page Facebook que la construction de villages juifs en Judée et en Samarie constituent le pire crime commis depuis la Seconde Guerre mondiale. Lorsqu’on lui demanda s’il pensait vraiment que cela était pire que les génocides au Cambodge et au Darfour ou encore que le goulag de Staline, Ben-Yair répondit oui.

Ben-Yair tente vainement de créer une dichotomie entre un Israël qui aurait été moral avant 1967 et immoral après. Il occulte ce que les Arabes appellent la Naqba, c’est-à-dire les expulsions et les destructions de 1948. Pour les Arabes, la cicatrice historique est 1948, pas 1967. C’est pourquoi ils insistent sur ce qu'ils appellent le “droit au retour” et c’est pourquoi toutes les tentatives de résoudre le conflit en réglant le contentieux de 1967 mais pas celui de 1948 ont échoué.

Ben-Yair et ses acolytes israéliens qui font du lobbying en Europe pour la reconnaissance de la “Palestine” refusent de reconnaître ce fait. C’est pourquoi leurs tentatives de résoudre le conflit ont échoué et c’est pourquoi aucune majorité politique n’a émergé en Israël depuis le milieu des années 1990 qui leur permettrait de promouvoir leur idées. Au lieu de réévaluer leur politique qui a échoué, ces Israéliens frustrés tentent d'imposer à Israël, par le biais de pressions internationales, une politique dans laquelle les électeurs israéliens ne croient plus. D'où la création de “J-Street" aux États-Unis et d’où le lobbying actif de ces has-been auprès des médias et des partis politiques européens. Parmi les apparitions médiatiques les plus récentes et notables de ces lobbyistes israéliens en Europe fur l’interview de Yael Lerer (qui se présente comme un écrivaine israélienne) sur la chaîne arabe de France 24 le 18 novembre (dans l’émission du soir "Al-Niqash" ). Dans cette interview, Lerer a accusé Benyamin Netanyahou d’être responsable du massacre de la synagogue de Har Nof à Jérusalem le 18 novembre, et elle a déclaré que le déclenchement d'une nouvelle Intifada serait "une bonne chose."

Mais il y a aussi des Israéliens qui ont soutenu les accords d'Oslo et qui continuent d’être favorables à une solution à deux Etats, mais qui ont également pris conscience du fait qu'aucune paix ne sera possible tant que les Palestiniens insisteront sur le soi-disant “droit au retour” et tant qu'ils diffameront et diaboliseront Israël. C’est le cas par exemple du journaliste israélien Ben Dror Yemini dont le livre L'industrie du mensonge est récemment sorti en hébreu et sera bientôt disponible en anglais. Dans son livre, Yemini expose minutieusement la campagne de diffamation dont Israël est la cible dans les médias, sur les campus, au sein des ONG et à l'ONU, et il montre comment Israël est devenu “le Juif des nations,” c’est-à-dire le bouc émissaire de tous les maux du monde. Yemini est pour la paix et pour une solution à deux Etats, mais il dit haut et fort aujourd’hui que la paix ne sera pas possible tant que perdurera cette industrie du mensonge.

Au moment où Yemini publia son livre en septembre 2014, George Deek, le chef de mission adjoint de l’ambassade d'Israël en Norvège, prononça un discours émouvant. Deek, Arabe chrétien et un diplomate israélien, raconta l'histoire de sa famille. Il expliqua que son grand-père quitta Jaffa en 1948 mais décida d’y revenir et de rebâtir sa vie en Israël. “Les Palestiniens”, dit-il, “sont devenus esclaves du passé." Il en appelle au monde arabe à mettre fin au traitement scandaleux des réfugiés palestiniens, à abandonner le fantasme du soi-disant “droit au retour,” et à se tourner vers l’avenir pour bâtir un avenir meilleur, tout comme les Juifs le firent après la Shoah. « Le temps est venu de mettre un terme à la culture de la haine et de l'incitation, » conclut Deek.

Les Michael Ben Yair et les Yael Lerer disent vouloir la paix, mais en vérité ils perpétuent le conflit en encourageant la diabolisation, la falsification et la victimisation. Ben Dror Yemini et George Deek, en revanche, tiennent un discours raisonnable, courageux et porteur d'espoir. Il y a là une vérité qui transcende le clivage droite-gauche : aucune paix ne peut émerger de la fabrication de mensonges, de la perpétuation de la victimisation, et du refus de l'autocritique.

Emmanuel Navon dirige le département de Science politique et de Communication au Collège universitaire orthodoxe de Jérusalem et enseigne les relations internationales à l'Université de Tel Aviv et au Centre interdisciplinaire d’Herzliya. Il est membre du Forum Kohelet de politique publique.

http://www.i24news.tv/fr/opinions/52364-141126-les-vrais-et-faux-militants-de-la-paix

Published by DAVID - - ISRAEL

commentaires

RIPOSTE SEFARADE

Ce blog n’a aucun but lucratif, sa prétention est seulement d’informer. Si vous trouvez un document qui vous appartient et que vous souhaitez son retrait , dites-le et il sera immédiatement retiré. La tragédie que le peuple juif a connu en Europe, est la seule et unique raison de la diffusion de ces textes dont la source est toujours indiquée.

Hébergé par Overblog